Maroc : des centaines d’hectares de forêts ravagés par le feu

16 juillet 2021 - 15h00 - Maroc - Ecrit par : A.T

Un record absolu de températures obtenu lors d’une vague de chaleur « exceptionnelle » a été enregistré week-end dernier, dans plusieurs régions, le mercure frôlant les 50 degrés. Des centaines d’hectares sont partis en fumée. L’ampleur des dégâts de ces incidents varie cependant d’une ville à une autre.

Selon les autorités météorologiques du département des Eaux et Forêts, la vague de chaleur exceptionnelle du 9 au 11 juillet 2021 a provoqué le déclenchement de 20 feux concomitants à travers le Royaume qui ont incendié 1 200 hectares de forêts dans 10 provinces, rapporte la MAP.

« Notre pays a connu une vague de chaleur sans précédent, ayant enregistré des records de températures (46-50 °c) et de vents violents de chergui à travers l’ensemble des régions du Royaume. Durant les trois jours du 9 au 11 juillet 2021, ces conditions climatiques extrêmes ont contribué au déclenchement et à la propagation de 20 incendies de forêts concomitants à l’échelle nationale. Ces incendies ont totalisé une superficie globale brûlée de 1 200 ha », indique la note du département.

Les plus grandes superficies endommagées ont été enregistrés dans la province de Sefrou au niveau de la commune rurale d’Ighezrane (Ribate Al Kheir), pour 350 ha, et dans la commune rurale Laânaceur (Dayat Iffer), pour 470 ha. Les espèces forestières incendiées sont constituées essentiellement de pin maritime, thuya, de chêne vert, de pin d’Alep et d’essences secondaires.

Près de 736 personnes ont été mobilisées, appartenant à la Protection Civile, aux Forces Armées Royales (FAR), à la Gendarmerie Royale, au MAPMDREF, aux Forces Royales Air (FRA), aux Forces Auxiliaires, aux Autorités locales. On note au côté des moyens dépêchés par les services de l’État, la mobilisation citoyenne et des collectivités territoriales, des organisations non gouvernementales (ONG) et de la population locale.

A lire : Tanger : incendie à la Forêt diplomatique

Le feu a mobilisé près de 95 engins et aéronefs d’interventions terrestres (camions citernes d’incendies, véhicules de 1ʳᵉ interventions, Ambulances, VTT, matériels de terrassement, tracteurs…) et aériennes (2 avions bombardiers canadairs des FRA).

Aucune perte de vie humaine n’est à déplorer, ni dommages notoires aux biens de la population. Si 53 800 hectares étaient menacés par les feux de Sefrou, seuls 1,5 % a été endommagé, soit 820 ha.

Sujets associés : Sefrou - Environnement - Incendie - Forces Armées Royales (FAR) - Ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime

Aller plus loin

L’homme à l’origine de la majorité incendies de forêt au Maroc

Ces dernières semaines ont été marquées par des incendies enregistrés dans plusieurs forêts situées dans le Nord du Maroc. Selon des experts, ces feux sont en grande partie...

Tanger : incendie à la Forêt diplomatique

Un incendie s’est déclaré à la forêt Diplomatique de Tanger, à proximité du CHU qui prend en charge certains patients atteints du Covid-19. La direction provinciale du...

Forêt urbaine d’ibn Sina ou "hilton", un joyau touristique au centre de Rabat (vidéo)

Située dans le quartier du Souissi, la forêt urbaine Ibn Sina, encore connue sous le nom de "Forêt du Hilton", en raison de sa proximité avec un établissement hôtelier du même...

Vague de chaleur dans plusieurs provinces marocaines (+48 degrés)

Une vague de chaleur, type Chergui, est attendue dans la majeure partie du Maroc à partir de vendredi 9 juillet, avec des températures qui connaîtront une hausse sensible. Cette...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’oasis de Skoura se meurt

Située dans la région du Haut Atlas, l’oasis de Skoura est en danger à cause des effets du changement climatique, selon des spécialistes. Elle est l’une des rares encore habitée et compte 20 000 habitants.

Le Maroc manque de lait

Annoncée depuis plusieurs mois par les professionnels du secteur, la pénurie de lait a été confirmée par le gouvernement lors du point de presse hebdomadaire. Selon le porte-parole du gouvernement, la situation et due à plusieurs facteurs.

Maroc : baisse de 67% de la campagne céréalière 2021-2022

La campagne agricole 2021/2022 clôture sur une production céréalière 34 Millions de quintaux, contre 103,2 MQX obtenus, un an auparavant, soit une baisse de 67 %, selon le ministère de l’Agriculture.

Décès de Hamidou Laanigri, un pilier de l’armée marocaine

Hamidou Laanigri, général de corps de division, est décédé ce dimanche 10 septembre à Rabat, à l’âge de 84 ans.

Maroc : nouvelle tragédie pour les rescapés du séisme

Les rescapés du violent et puissant tremblement de terre du 8 septembre se battent maintenant pour survivre aux rafales de vent et aux inondations qui frappent le Maroc. Ils vivent dans des tentes qui ne résistent pas aux intempéries. Face à la...

Maroc : la société civile s’oppose à la plantation aléatoire des palmiers

L’association « Maroc Environnement 2050 » a lancé une pétition en ligne pour s’insurger contre la plantation aléatoire des palmiers dans les villes du royaume.

Le Maroc arrête de subventionner la pastèque et l’avocat

Afin de faire face au déficit hydrique, le gouvernement marocain a décidé de suspendre les subventions des cultures qui consomment le plus d’eau comme la pastèque, l’avocat et les nouvelles plantations d’agrumes.

Le Maroc envahi par les chiens interdits

Alors que la loi relative à « la prévention et la protection des personnes contre les dangers des chiens », interdit la possession, la domestication, l’achat, la vente et l’élevage de chiens classés comme dangereux, nombreux sont les jeunes qui...

Un frigo, 100% marocain, écologique et sans électricité

Un réfrigérateur en argile, qui fonctionne sans électricité et peut conserver les aliments pendant 15 jours. C’est l’invention créée il y a quelques années par Rawya Lamhar, une jeune ingénieure marocaine.

Le Maroc déploie de grands moyens pour surveiller ses frontières

Le Maroc mobilise d’importantes ressources matérielles et humaines pour contrôler et surveiller ses frontières terrestres longues de 3 300 km et maritimes sur une distance de 3 500 km en plus de l’espace aérien.