Maroc : un inspecteur de police arrêté pour corruption et escroquerie

19 juillet 2023 - 08h30 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Un officier de police principal en poste à Al Hoceima a été arrêté mardi matin, accusé de complicité présumée dans une affaire de chantage et de demande d’une somme d’argent en guise de pot-de-vin.

L’arrestation fait suite à une enquête déclenchée par une plainte déposée par une femme, affirmant que l’officier en question la faisait chanter et exigeait un pot-de-vin.

A lire : Rabat : un inspecteur de police arrêté dans une affaire d’escroquerie

L’enquête judiciaire, conduite sous la supervision du parquet compétent, a abouti à l’interpellation en flagrant délit de l’officier alors qu’il recevait de l’argent de la part de la plaignante.

Selon la même source, le policier impliqué a été placé en détention provisoire, pendant que l’enquête se poursuit sous la supervision du parquet compétent.

Sujets associés : Corruption - Al Hoceima - Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Police marocaine - Escroquerie

Aller plus loin

Tanger : il finit séquestré par ceux qu’il a trompés

La police judiciaire de Tanger a interpellé quatre personnes accusées de kidnapping et séquestration. Ces derniers se seraient vengés, disent-ils, après avoir été victimes d’une...

Tanger : une élue en prison pour fraude et escroquerie au visa

La vice-présidente de l’arrondissement de Bni Makada, à Tanger, vient de faire les frais de l’affaire de fraude au visa Schengen qui a touché le consulat d’Espagne à Tanger.

Rabat : un inspecteur de police arrêté dans une affaire d’escroquerie

Les éléments de la police de Rabat ont arrêté vendredi soir et samedi après-midi, dix individus, dont un inspecteur de police. Ils seraient impliqués dans les activités d’un...

Corruption et extorsion : un policier arrêté au Maroc (Sefrou)

Un officier de police du district provincial de sûreté de la ville de Sefrou a été arrêté mardi par le service préfectoral de la police judiciaire de Fès, suite à des soupçons...

Ces articles devraient vous intéresser :

Bientôt une centaine de radars mobiles déployés au Maroc

120 nouveaux radars seront bientôt déployés dans plusieurs villes marocaines, pour renforcer la sécurité routière. Ces équipements ont été remis mardi, à la Gendarmerie Royale et à la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) (Police).

Criminalité au Maroc : les chiffres

Les chiffres officiels de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) montrent les baisses importantes dans toutes les catégories de crimes en 2023.

Abdellatif Hammouchi nomme de nouveaux responsables

Le directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), Abdellatif Hammouchi a procédé, mardi, à une nouvelle série de nominations au niveau de plusieurs services décentralisés de l’institution.

Hafid Derradji accuse la CAF de corruption à cause du Maroc

Le commentateur sportif algérien de beIN Sports, Hafid Derradji, affirme que la Confédération africaine de football (CAF) a attribué l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2025 au Maroc et n’hésite pas à accuser l’organisation de...

La police marocaine se modernise

La police marocaine s’est dotée de nouvelles voitures, motos et véhicules utilitaires hautement équipés techniquement. Cette dotation s’inscrit dans le cadre d’une vaste opération de modernisation de la flotte de véhicules de police au niveau régional...

La criminalité en baisse au Maroc

Au cours du premier semestre 2022, la criminalité a globalement baissé au Maroc. C’est ce que révèle le dernier rapport de la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).

Cinq nouvelles nominations à la DGSN

Le directeur général de la Sûreté territoriale (DGST), Abdellatif Hammouchi, a procédé à une nouvelle série de nominations, notamment au sein des services centraux de la Direction des Ressources humaines.

Corruption au Maroc : arrestation d’un ex-ministre, un avertissement pour les responsables ?

Après l’arrestation jeudi de Mohamed Moubdii, député du Mouvement populaire (MP) et ancien ministre, pour des crimes financiers présumés, des voix s’élèvent pour appeler le gouvernement marocain à renforcer sa lutte contre la corruption et...

L’Europe cherche à punir le Maroc

L’éclatement du scandale de corruption au Parlement européen doublé d’une résolution relevant la détérioration des droits de l’Homme est à l’origine des nouvelles tensions entre le Maroc et l’Europe. Cette dernière cherche-t-elle à punir le royaume ?

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.