Maroc : condamné pour tentative d’escroquerie au nom du palais royal

5 juillet 2023 - 12h30 - Maroc - Ecrit par : A.P

Le chef du gouvernement marocain, Aziz Akhannouch, a fait l’objet d’une tentative d’arnaque au nom du palais royal par le même individu qui avait tenté d’escroquer plusieurs ministres ainsi que le président de la Chambre des représentants. Le mis en cause a été arrêté et condamné.

Le prévenu a contacté Aziz Akhannouch à une heure tardive de la nuit, prétendant appeler au nom d’une chargée de mission au palais royal. Pour s’en assurer, le chef du gouvernement a demandé à sa directrice de cabinet de vérifier l’information qui s’est révélée fausse, rapporte le quotidien Assabah.

Ayant compris qu’il s’agissait d’une usurpation d’identité et de fonction à des fins d’escroquerie, la chargée de mission s’est rendue à la sûreté de Mechouar pour faire une déposition, laquelle a été consignée dans un procès-verbal d’audition qui a été transmis au parquet général la semaine dernière.

À lire : Une militante associative arrêtée pour arnaque au nom du palais royal

Le mis en cause avait tenté d’arnaquer les ministres de la Santé, de la Justice et de la Jeunesse qui ont déposé plainte auprès de la brigade de lutte contre la cybercriminalité. L’escroc a finalement été arrêté par les policiers chargés de la sécurité du parlement, alors qu’il tentait d’arnaquer le président de la Chambre des représentants.

À l’audience devant le tribunal de première instance, l’avocat du prévenu a présenté des documents selon lesquels son client serait un malade mental qui aurait été victime de plusieurs viols. Mais le tribunal l’a condamné à une peine de prison ferme de cinq mois et une amende pour tentative d’escroquerie, et l’a acquitté pour les chefs d’inculpation d’arnaque et d’homosexualité.

Sujets associés : Droits et Justice - Aziz Akhannouch - Arnaque - Arrestation - Escroquerie

Aller plus loin

Un "trésor" d’euros : Comment une bande a dupé des hommes d’affaires marocains

La Brigade nationale des investigations judiciaires de la Gendarmerie royale dans la région du Gharb, vient de démanteler un réseau criminel spécialisé dans l’enlèvement et...

Maroc : un ex-parlementaire condamné pour escroquerie

Jugé devant le tribunal de première instance d’Aïn Sebaa à Casablanca pour escroquerie financière, l’ex-parlementaire Babour Sghir, membre de l’Union constitutionnelle (UC), a...

Aéroport d’Agadir : fin de cavale pour deux escrocs présumés

Les services de sécurité de l’aéroport d’Agadir Al Massira ont arrêté mardi un couple de Marocains âgés de 21 et 24 ans, pour son implication présumée dans des affaires...

Tanger : il finit séquestré par ceux qu’il a trompés

La police judiciaire de Tanger a interpellé quatre personnes accusées de kidnapping et séquestration. Ces derniers se seraient vengés, disent-ils, après avoir été victimes d’une...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

Maroc : augmentation des salaires des enseignants-chercheurs avant fin 2022

Le chef du gouvernement a fait part de son intention d’augmenter les salaires des enseignants-chercheurs avant la fin de 2022, et de signer un accord avec le syndicat avant la fin de l’année. Cette décision a été prise lors d’une réunion entre Aziz...

Le club des avocats offre un service gratuit d’orientation juridique pour les MRE

Le club des avocats au Maroc apporte son aide à la communauté marocaine résidant à l’étranger en mettant à sa disposition des lignes téléphoniques qui leur permettront de bénéficier gratuitement d’une orientation juridique et des conseils.

Maroc : utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie

Le premier président de la Cour de cassation et président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), Mohamed Abdennabaoui, a mis en garde les présidents des tribunaux contre l’utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie.

Les avocats marocains passent à la caisse

Les avocats marocains doivent désormais s’acquitter d’une avance sur l’impôt sur le revenu ou sur les sociétés au titre de l’exercice en cours auprès du secrétaire–greffier à la caisse du tribunal pour le compte receveur de l’administration fiscale....

Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

Accusés de détournement de fonds, deux anciens fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone ont été placés en détention, mercredi, par le procureur général du Roi près du tribunal des crimes financiers de Rabat.

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Restrictions d’eau : voici ce qui attend les Marocains

Face à une crise hydrique majeure imminente, le gouvernement d’Aziz Akhannouch a pris des mesures strictes pour lutter efficacement contre la pénurie d’eau.

Maroc : du changement dans le paiement des factures d’eau et d’électricité

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch poursuit le chantier de modernisation des services publics. Le paiement des frais d’eau et d’électricité aura des nouveautés à partir du 1ᵉʳ janvier 2024.

Plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort au Maroc

La lutte contre l’abolition de la peine capitale est toujours d’actualité au Maroc. En témoigne la récente participation des réseaux et militants marocains contre la peine de mort, à la 8ᵉ édition du congrès mondial qui s’est tenu à Berlin du 18 au 25...