Le Maroc perd son «  investment grade  » à cause du covid-19

1er novembre 2020 - 06h20 - Economie - Ecrit par : G.A

Le Maroc a été rétrogradé en matière de qualité d’investissement par l’agence internationale de notation Fitch. La note du Royaume est passée de BBB- à BB+ .

L’impact de la pandémie du coronavirus sur l’économie marocaine, ainsi que sur les finances publiques et extérieures justifie cette notation qui s’est basée sur « la baisse des recettes budgétaires et la contraction du PIB conjuguées à une augmentation mécanique de la dette publique, sans oublier l’impact sur le compte courant ». Fitch table sur un déficit budgétaire atteignant les 7,9% du PIB en 2020 et 6,5% en 2021, contre 4,1% (hors recettes de privatisation) en 2019.

Avec cette notation, le gouvernement se retrouve limité dans sa marche de manœuvre à plusieurs niveaux, surtout en ce qui concerne les prêts. Puisque l’actuelle ligne de précaution et de liquidité (LPL) arrive à échéance à la fin de l’année, le gouvernement espère du FMI une nouvelle facilité financière pour les prochaines années.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Investissement - PIB - Budget - Déficit - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Relance de l’économie : les nouvelles mesures fiscales annoncées

En plus du soutien aux secteurs durement touchés par la crise sanitaire, le Projet de Loi de finances rectificative prévoit une série de mesures fiscales en vue de relancer...

Le FMI est pessimiste pour la croissance marocaine

Alors que toutes les projections de croissance de l’économie marocaine pour l’année 2020 s’accordent sur des perspectives assez optimistes, le Fonds monétaire international...

La mauvaise note de Fitch n’aura pas d’impacts sur le Maroc

L’agence américaine Fitch Ratings a récemment dégradé la note du Maroc. Ce résultat ne semble guère préoccuper le ministre des Finances qui estime que l’impact de l’abaissement...

FMI : Le Maroc compte obtenir une ligne de crédit modulable

A quelques jours de l’expiration de sa ligne de précaution et de liquidité (LPL), le Maroc veut négocier encore l’obtention d’une ligne de crédit modulable auprès du Fonds...

Ces articles devraient vous intéresser :

Fonctionnaires marocains : une décennie de croissance salariale

Entre 2012 et 2022, le salaire moyen dans la fonction publique marocaine a connu une hausse de 15,1 %, selon le ministère de l’Économie et des finances.

Covid-19 : les Marocains désertent les centres de vaccination

Au Maroc, ce n’est plus la grande affluence dans les centres de vaccination. La stabilité de la situation épidémiologique semble expliquer ce désintérêt des Marocains pour la vaccination contre le Covid-19.

Le Maroc facilite la vie aux investisseurs

À compter de l’année prochaine, le nombre de documents requis pour le traitement des dossiers d’investissement au Maroc sera réduit de près de la moitié.

Le groupe Thalès renforce sa présence au Maroc, près de 150 emplois à terme

Le groupe français Thalès, spécialiste mondial de cybersécurité, va renforcer sa présence au Maroc à travers un nouvel investissement d’une valeur de plus de 350 millions de dirhams dédié au secteur de l’outsourcing.

Le Maroc prépare les aéroports de demain

Le Maroc prévoit de se doter d’un nouveau Schéma directeur aéroportuaire national à l’horizon 2045, le dernier élaboré en 2013 étant devenu obsolète.

Aziz Akhannouch confiné après avoir contracté le Covid-19

Le Chef du gouvernement,Aziz Akhannouch, a contracté le Covid-19, sous une forme asymptomatique, selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

Le Maroc va injecter 150 milliards de dirhams dans le Fonds Mohammed VI pour l’investissement

Lancé en 2020 sur instruction royale, le Fonds Mohammed VI pour l’investissement sera renforcé pour le financement de certains grands projets, selon le ministre délégué chargé de l’Investissement, de la Convergence et de l’Évaluation des Politiques...

Le Maroc va recourir au FMI pour renforcer ses réserves de change

Face à la détérioration de sa position extérieure, le Maroc sollicitera le soutien du Fonds monétaire international (FMI) pour renforcer ses réserves de change, selon Fitch Solutions.

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

Le Maroc proroge, à nouveau, l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 novembre 2022, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.