Maroc : les distributeurs de gaz butane en colère

4 mars 2022 - 07h00 - Ecrit par : A.S

La flambée des prix du carburant et la concurrence déloyale dans le secteur ont fait réagir les distributeurs et dépositaires du gaz butane et propane au Maroc. Ils appellent les ministères concernés par la situation à réagir en urgence avant que la situation ne s’aggrave.

Le syndicat national des distributeurs et dépositaires de gaz au Maroc appelle le gouvernement à se pencher sur la situation « misérable » des professionnels du secteur du gaz butane et propane, confie Ahmed Nadif, secrétaire général du syndicat. « Légalement, et au regard de l’État, nous ne sommes pas des distributeurs de gaz, mais des dépositaires. Lorsque j’ai atterri dans le secteur, j’ai trouvé que tous les professionnels ne faisaient pas que le dépôt, mais également de la distribution. Donc j’ai commencé à le faire aussi. Même la marge bénéficiaire (5 à 6 DH par bouteille de gaz) que nous a accordée l’État, elle nous a été donnée en tant que dépositaires et non distributeurs ».

À lire :Hausse des subventions du gaz butane et des produits alimentaires en 2022

Pour lui, la situation se gérait au mieux mais avec « la flambée des prix des carburants, des pièces de rechange pour les véhicules de distribution, des huiles, pneumatiques, le SMIG », cela ne présage rien de bon selon le secrétaire général. « Mais la marge de bénéfice des distributeurs, elle, n’a pas bougé. On souhaite donc que les départements en charge du secteur, notamment le ministère de la transition énergétique, du Transport et de l’Intérieur en plus de la présidence du gouvernement », confie Ahmed Nadif, qui souligne qu’une grève risque d’embraser le secteur si les difficultés que rencontrent les professionnels du secteur « ne sont pas prises au sérieux ».

À lire : Akhannouch dévoile un programme ambitieux axé sur le social

Au Maroc, le prix réel d’une bouteille de gaz de 12 kg, utilisée par les Marocains, est de 130 DH. L’État subventionne chaque bouteille à hauteur de 90 DH. Selon le ministre délégué chargé du budget, Fouzi Lekjaa, la charge globale de cette subvention a augmenté de 60 %. Elle est passée de 9MMDH en 2020 à près de 14MMDH en 2021.

Tags : Gaz - Fouzi Lekjaa

Aller plus loin

Le Maroc va importer du gaz via l’Espagne

Le Maroc a demandé l’aide de l’Espagne pour importer du gaz qu’il aura acheté sur les marchés internationaux sous forme liquéfiée et ensuite transformé dans les usines de...

Maroc : le prix de la bouteille de gaz pourrait passer de 42 DH à 120 DH

C’est une réforme qui fera sans doute très mal au portefeuille des ménages marocains. La fin des subventions qui sont actuellement allouées au gaz devraient entraîner le triplement...

Malgré « l’embargo » algérien, le Maroc dispose d’un stock suffisant de gaz butane

Le Maroc dispose d’un stock suffisant pour répondre au besoin national en gaz butane. L’approvisionnement du marché est assuré de manière régulière et dans les meilleures...

Maroc : le prix du gaz butane reste inchangé depuis plus de 30 ans

Malgré la conjoncture, le Maroc a surmonté la hausse du prix des denrées de premières nécessités. Par exemple, celui gaz butane n’a connu aucun changement majeur depuis 1990, selon...

Nous vous recommandons

Mis KO par Arkadiusz Wrzosek, Badr Hari « sauvé » par les débordements (vidéo)

La revanche de Badr Hari n’aura pas lieu. Le Marocain a, à nouveau, été mis KO par le Polonais Arkadiusz Wrzosek lors du Glory 80 qui a dû être suspendu après des échauffourées.

Badr Hari défié par Hesdy Gerges

Badr Haria à nouveau été défié par Hesdy Gerges pour un combat. Le kick-boxeur néerlandais d’origine égyptienne a utilisé son compte Instagram pour provoquer le Marocain.

Mauvais joueurs, les Espagnols accusent le ... Maroc

Les boxeurs espagnols ont connu un parcours assez bref aux Jeux Olympiques (JO) de Tokyo. Ils ont été éliminés en quarts de finale. Les analystes pointent du doigt les arbitres, notamment ceux d’origine...

Entrée au Maroc : le protocole maritime allégé

Tout voyageur en direction du Maroc, préférant les voies maritimes, devra désormais présenter un pass vaccinal ou un test PCR de moins de 72 h.

Marhaba 2022 : « l’un des plus grands dispostifs au monde »

La commission mixte hispano-marocaine mise sur pied dans le cadre de l’opération Marhaba 2022 s’est réunie jeudi à Rabat, pour finaliser les préparatifs de l’évènement, dont le démarrage est prévu le 15 juin...

Brahim Ghali au sommet UE-UA ? l’Europe veut-elle brouiller ses relations avec le Maroc ?

Brahim Ghali, chef du mouvement indépendantiste Polisario et par ailleurs président de la « République arabe sahraouie démocratique (RASD)  » serait attendu au sixième sommet Union européenne-Union africaine, auquel le Maroc participera également. Son...

Le Royaume-Uni installe un radar géant dans le détroit de Gibraltar

Le Royaume-Uni vient d’installer un radar géant dans le détroit de Gibraltar, l’un des points stratégiques les plus importants au monde que tentent aussi de contrôler le Maroc, l’Espagne et les États-Unis.

Le sénat américain refuse la construction d’un consulat à Dakhla

La commission des finances du sénat américain ne veut autoriser la construction d’un consulat des États-Unis à Dakhla. Elle a refusé de financer une telle initiative, préférant investir dans la recherche d’une solution politique au...

Peine alourdie en appel pour le meurtrier de la petite Ikhlas

La chambre criminelle de la Cour d’appel de Nador a alourdi la peine du principal accusé dans l’affaire du kidnapping et du meurtre de la petite Ikhlas en le condamnant à la prison à perpétuité. En première instance, l’homme avait écopé de 25 ans de...

Kemi Seba indésirable au Maroc

La conférence que devait animer le panafricaniste Kemi Seba à l’université Mohamed V de Rabat a été annulée. Dans une vidéo publiée sur son compte Instagram, l’activiste béninois a désapprouvé et condamné cette annulation, qui selon ses propos, est intervenue...