Maroc : les distributeurs de gaz butane en colère

4 mars 2022 - 07h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

La flambée des prix du carburant et la concurrence déloyale dans le secteur ont fait réagir les distributeurs et dépositaires du gaz butane et propane au Maroc. Ils appellent les ministères concernés par la situation à réagir en urgence avant que la situation ne s’aggrave.

Le syndicat national des distributeurs et dépositaires de gaz au Maroc appelle le gouvernement à se pencher sur la situation « misérable » des professionnels du secteur du gaz butane et propane, confie Ahmed Nadif, secrétaire général du syndicat. « Légalement, et au regard de l’État, nous ne sommes pas des distributeurs de gaz, mais des dépositaires. Lorsque j’ai atterri dans le secteur, j’ai trouvé que tous les professionnels ne faisaient pas que le dépôt, mais également de la distribution. Donc j’ai commencé à le faire aussi. Même la marge bénéficiaire (5 à 6 DH par bouteille de gaz) que nous a accordée l’État, elle nous a été donnée en tant que dépositaires et non distributeurs ».

À lire :Hausse des subventions du gaz butane et des produits alimentaires en 2022

Pour lui, la situation se gérait au mieux mais avec « la flambée des prix des carburants, des pièces de rechange pour les véhicules de distribution, des huiles, pneumatiques, le SMIG », cela ne présage rien de bon selon le secrétaire général. « Mais la marge de bénéfice des distributeurs, elle, n’a pas bougé. On souhaite donc que les départements en charge du secteur, notamment le ministère de la transition énergétique, du Transport et de l’Intérieur en plus de la présidence du gouvernement », confie Ahmed Nadif, qui souligne qu’une grève risque d’embraser le secteur si les difficultés que rencontrent les professionnels du secteur « ne sont pas prises au sérieux ».

À lire : Akhannouch dévoile un programme ambitieux axé sur le social

Au Maroc, le prix réel d’une bouteille de gaz de 12 kg, utilisée par les Marocains, est de 130 DH. L’État subventionne chaque bouteille à hauteur de 90 DH. Selon le ministre délégué chargé du budget, Fouzi Lekjaa, la charge globale de cette subvention a augmenté de 60 %. Elle est passée de 9MMDH en 2020 à près de 14MMDH en 2021.

Sujets associés : Gaz - Fouzi Lekjaa

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Une société israélienne veut explorer du gaz et du pétrole au Maroc

La société israélienne NewMed Energy cherche à obtenir auprès des autorités marocaines des licences pour explorer du gaz et du pétrole dans le...

Maroc : grève des distributeurs de bouteilles de gaz

Les distributeurs de bouteilles de gaz domestique observeront une grève ouverte les 29 et 30 juin, suite à la non-satisfaction de leurs revendications par le gouvernement, dans...

Malgré « l’embargo » algérien, le Maroc dispose d’un stock suffisant de gaz butane

Le Maroc dispose d’un stock suffisant pour répondre au besoin national en gaz butane. L’approvisionnement du marché est assuré de manière régulière et dans les meilleures...

Le sous-sol marocain est riche en gaz naturel

Plusieurs sociétés internationales spécialisées en prospection pétrolière et gazière confirment que le sous-sol marocain est riche en gaz naturel. En témoigne d’ailleurs la...

Nous vous recommandons

Gaz

Predator Oil & Gas va lever des fonds pour ses activités au Maroc

La société britannique Predator Oil & Gas opérant au Maroc, à Trinidad et en Irlande envisage de lever 3,3 millions de livres sterling par émission de 60 millions de nouvelles actions avec une...

Afriquia passe au paiement mobile dans ses stations-service

Pour répondre à un besoin de plus en plus présent sur le marché national, Afriquia, l’opérateur national spécialisé dans la distribution de carburants et de gaz de pétrole liquéfié, butane et propane veut passer au paiement mobile dans ses...

Le non-renouvellement du gazoduc Maghreb-Europe pourrait profiter à Israël

L’Algérie a décidé de ne pas renouveler le gazoduc Maghreb-Europe à travers lequel l’Espagne s’approvisionne en gaz naturel. De son côté, [Maroc avait affirmé auparavant qu’il ne bloquerait pas le dossier GME. Le non-renouvellement de ce contrat qui vient à...

Maroc : construction d’une station de transformation du gaz liquéfié en gaz naturel

Face à l’incertitude entourant le renouvellement du contrat du gazoduc Maghreb-Europe (GME), le Maroc s’active pour la construction d’une station de transformation du gaz liquéfié en gaz naturel. Dans ce sens, le ministère de la Transition énergétique et...

Gazoduc Maghreb-Europe : le PP demande des comptes au gouvernement espagnol

Le Parti populaire (PP) demande des assurances au gouvernement espagnol quant à l’approvisionnement régulier en gaz après la fermeture du gazoduc Maghreb-Europe traversant le Maroc.

Fouzi Lekjaa

Maroc : des subventions pour calmer la colère de la rue

Les Marocains ont manifesté dimanche dans plusieurs villes du royaume pour protester contre la vie chère et exiger des pouvoirs publics la mise en place d’une subvention pour maîtriser la hausse des...

Mondial 2022 : Patrice Motsepe félicite le Maroc pour sa qualification

Après la qualification du Maroc pour le Mondial Qatar 2022, le président de la Confédération africaine de football (CAF), Patrice Motsepe, a adressé ses félicitations aux Lions de l’Atlas.

Maroc : moins d’investissements pour faire face à la hausse des prix

Face aux chocs exogènes qui menacent son économie, le Maroc dispose de deux alternatives  : réajuster son budget d’investissement ou réordonner ses priorités. Deux solutions qui ne sont pas, pour l’heure, au rendez-vous, car les mesures prises permettent...

Réaction de Vahid Halilhodzic suite aux propos de Fouzi Lekjaa

Le technicien franco-bosnien Vahid Halilhodzic a réagi aux propos du président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), qui s’est récemment prononcé sur son avenir à la tête de l’équipe du...

FRMF : le pass vaccinal obligatoire pour les joueurs à partir de 18 ans

Le nombre de clubs de la Botola D1 ne sera pas à 18 et le pass vaccinal est une obligation pour les joueurs à partir de 18 ans. Ce sont entre autres, les décisions prises par le comité directeur de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) qui s’est...