Maroc : les nouvelles exigences des professionnels du transport

24 mai 2022 - 08h20 - Ecrit par : A.S

Malgré l’aide apportée par l’État aux professionnels du transport en raison de la hausse des prix du carburant, ils ont appelé le gouvernement à plafonner les prix du carburant « à un niveau raisonnable ».

Le secrétaire général des professionnels du transport routier au Maroc, Mounir Benazzouz, a indiqué, dans un entretien accordé à SNRTnews, que les plaintes des transporteurs de marchandises sont de plus en plus nombreuses. Il soutient que leur situation devient difficile, et que l’aide allouée par le gouvernement est venue dans une période où les prix étaient à moins de 12 dirhams le litre, avant de bondir aujourd’hui à environ 15 dirhams.

À lire : Prix du carburant au Maroc : 340MDH d’aides directes déjà perçus par les transporteurs

Pour lui, avec la situation qui prévaut actuellement, il est nécessaire que le gouvernement se réunisse avec les professionnels du secteur, afin de les écouter, affirmant que le chef du gouvernement a été contacté deux fois pour cette même raison. « Nous voulons que le gouvernement se réunisse avec les professionnels. On n’est plus en mesure de continuer à travailler, donc nous voulons que les prix soient définitivement plafonnés pour qu’on n’en reparle plus, et on attendra la réponse du gouvernement avant de prendre toute autre décision », a-t-il dit.

À lire : Hausse du prix du gasoil : les transporteurs lancent une nouvelle grève

Au cours de l’entretien, il a évoqué également le problème de la spéculation et des intermédiaires. Selon lui, cela entretient la surenchère et en rajoute à une situation déjà difficile. Récemment, le ministre des Transports et de la logistique, Mohamed Abdeljalil, avait confié que son département se prépare à mettre en place un dispositif légal afin d’aider les professionnels du secteur à faire face aux fluctuations des prix du carburant. Mais en attendant, les transporteurs broient du noir.

À lire : Grève des transporteurs : le ministère de l’Intérieur rassure et menace

Selon le président de l’Union générale des entreprises et des professions, Mustapha Nkimat, la plupart des entrepreneurs dans le secteur ont fermé boutique, ne pouvant pas faire face aux fluctuations internationales des prix. Il affirme que l’ambiance est désormais tendue entre les transporteurs et les clients, « car chaque semaine ou moins le prix change, soulignant que les coûts de transport ont considérablement augmenté, les dépenses du carburant entre Casablanca et Agadir, par exemple ont connu une hausse de 2 700 dirhams pour chaque voyage », a-t-il indiqué. « Nous apprécions l’effort déployé par l’État, et nous sommes bien conscients de la situation internationale, mais le professionnel ne peut pas continuer à travailler dans ces conditions ».

Tags : Ministère de l’Equipement et du Transport - Syndicat - Transports - Carburant

Aller plus loin

Aides aux transporteurs : le gouvernement inclue les chauffeurs des taxis

Le gouvernement marocain a décidé de revoir son dispositif de soutien aux transporteurs et propriétaires de véhicules, incluant désormais les chauffeurs des petits et grands taxis,...

Prix du carburant au Maroc : 340MDH d’aides directes déjà perçus par les transporteurs

L’aide directe annoncée aux transporteurs marocains pour atténuer l’envol des prix du carburant est effective. À ce jour, le gouvernement a déjà débloqué quelque 340 millions de...

Grève des transporteurs : le ministère de l’Intérieur rassure et menace

Suite à l’appel à la grève lancée par certains transporteurs, le ministère de l’Intérieur a réagi, rassurant les citoyens que toutes les mesures ont été prises pour garantir la...

Prix du carburant au Maroc : une nouvelle subvention annoncée aux transporteurs

Le gouvernement a annoncé avoir dégagé un budget supplémentaire pour soutenir les professionnels du transport routier, toujours en difficultés face à la hausse des prix du...

Nous vous recommandons

Que devient Zacarias Moussaoui ?

20 ans après les attentats du 11 septembre, Zacarias Moussaoui reste placé à l’isolement dans la même prison très haute sécurité ADX de Florence (Colorado). Il est le seul Français accusé de terrorisme et condamné à perpétuité en 2006 aux...

Quid du potentiel du gaz découvert au Maroc ?

Au fil des ans, le Maroc a découvert de nombreux gisements de gaz situés tout près de gazoducs et d’un important réseau d’unités industrielles au point de disposer d’un fort potentiel de gaz naturel.

Belgique : Boussu sous le choc après le décès de Nassim et Ayoub

Nassim et Ayoub, deux jeunes d’une vingtaine d’années sont décédés dans un terrible accident de la route à Boussu. Le corps de l’un d’eux sera rapatrié au Maroc vendredi.

Le Maroc pourra-t-il un jour gagner la Coupe du monde de football ? des chercheurs répondent

Le Maroc fait partie des meilleures nations africaines de football. Les Lions de l’Atlas sont-ils proches de gagner la coupe du monde dans un futur proche  ? Des chercheurs répondent.

Interdiction du voile au travail : la justice européenne tranche

Saisie par deux femmes musulmanes vivant en Allemagne, la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) estime que l’interdiction du port du voile islamique sur le lieu de travail n’est pas discriminatoire et peut au contraire permettre d’éviter des...

Willow Smith critiquée pour sa description des musulmans et des Amazighs

Le nouveau livre de l’actrice et chanteuse américaine Willow Smith suscite des mécontentements dans le rang de ses fans. Ils jugent insultantes l’interprétation qui est faite des musulmans et des...

Automobile : la Spring électrique de Dacia vendue au Maroc cette année

Dacia a annoncé que la Spring, la citadine 100 % électrique de la marque, va être introduite sur le marché marocain d’ici la fin de l’année.

Abderrazak Hamdallah privé de salaire

Le frère de l’international marocain Abderrazak Hamdallah a annoncé sur son compte Instagram que le joueur a écopé d’une retenue sur salaire. Une situation très inconfortable pour le joueur qui avait pourtant fait les beaux jours du club...

Fermeture Sebta/Melilla : les recettes douanières marocaines explosent

La fermeture des frontières de Sebta et Melilla a fait exploser les recettes douanières marocaines. Preuve en est que la contrebande mettait vraiment à mal l’économie marocaine.

Jamel Debbouze va adapter au cinéma l’histoire vraie d’Ahmed Boughéra El Ouafi

L’humoriste franco-marocain Jamel Debbouze vient d’acquérir les droits d’adaptation au cinéma de la BD « L’Or d’El ouafi ». Celui-ci raconte l’incroyable histoire d’Ahmed Boughéra El Ouafi (1898-1959), coureur de marathon exceptionnel qui a marqué l’histoire...