Maroc : les nouvelles exigences des professionnels du transport

24 mai 2022 - 08h20 - Maroc - Ecrit par : G.A

Malgré l’aide apportée par l’État aux professionnels du transport en raison de la hausse des prix du carburant, ils ont appelé le gouvernement à plafonner les prix du carburant « à un niveau raisonnable ».

Le secrétaire général des professionnels du transport routier au Maroc, Mounir Benazzouz, a indiqué, dans un entretien accordé à SNRTnews, que les plaintes des transporteurs de marchandises sont de plus en plus nombreuses. Il soutient que leur situation devient difficile, et que l’aide allouée par le gouvernement est venue dans une période où les prix étaient à moins de 12 dirhams le litre, avant de bondir aujourd’hui à environ 15 dirhams.

À lire : Prix du carburant au Maroc : 340MDH d’aides directes déjà perçus par les transporteurs

Pour lui, avec la situation qui prévaut actuellement, il est nécessaire que le gouvernement se réunisse avec les professionnels du secteur, afin de les écouter, affirmant que le chef du gouvernement a été contacté deux fois pour cette même raison. « Nous voulons que le gouvernement se réunisse avec les professionnels. On n’est plus en mesure de continuer à travailler, donc nous voulons que les prix soient définitivement plafonnés pour qu’on n’en reparle plus, et on attendra la réponse du gouvernement avant de prendre toute autre décision », a-t-il dit.

À lire : Hausse du prix du gasoil : les transporteurs lancent une nouvelle grève

Au cours de l’entretien, il a évoqué également le problème de la spéculation et des intermédiaires. Selon lui, cela entretient la surenchère et en rajoute à une situation déjà difficile. Récemment, le ministre des Transports et de la logistique, Mohamed Abdeljalil, avait confié que son département se prépare à mettre en place un dispositif légal afin d’aider les professionnels du secteur à faire face aux fluctuations des prix du carburant. Mais en attendant, les transporteurs broient du noir.

À lire : Grève des transporteurs : le ministère de l’Intérieur rassure et menace

Selon le président de l’Union générale des entreprises et des professions, Mustapha Nkimat, la plupart des entrepreneurs dans le secteur ont fermé boutique, ne pouvant pas faire face aux fluctuations internationales des prix. Il affirme que l’ambiance est désormais tendue entre les transporteurs et les clients, « car chaque semaine ou moins le prix change, soulignant que les coûts de transport ont considérablement augmenté, les dépenses du carburant entre Casablanca et Agadir, par exemple ont connu une hausse de 2 700 dirhams pour chaque voyage », a-t-il indiqué. « Nous apprécions l’effort déployé par l’État, et nous sommes bien conscients de la situation internationale, mais le professionnel ne peut pas continuer à travailler dans ces conditions ».

Sujets associés : Transports - Syndicat - Ministère de l’Equipement et du Transport - Carburant

Aller plus loin

Cherté du carburant : nouvelle aide pour les routiers marocains

Le Conseil du gouvernement en sa séance du jeudi, a décidé de reconduire la subvention accordée aux transporteurs routiers marocains pour les aider à faire face à la cherté des...

Aides aux transporteurs : le gouvernement inclue les chauffeurs des taxis

Le gouvernement marocain a décidé de revoir son dispositif de soutien aux transporteurs et propriétaires de véhicules, incluant désormais les chauffeurs des petits et grands...

Grève des transporteurs : le ministère de l’Intérieur rassure et menace

Suite à l’appel à la grève lancée par certains transporteurs, le ministère de l’Intérieur a réagi, rassurant les citoyens que toutes les mesures ont été prises pour garantir la...

Prix du carburant au Maroc : 340MDH d’aides directes déjà perçus par les transporteurs

L’aide directe annoncée aux transporteurs marocains pour atténuer l’envol des prix du carburant est effective. À ce jour, le gouvernement a déjà débloqué quelque 340 millions de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : 40 milliards de dollars pour changer le visage du transport

Le Maroc s’apprête à mettre en œuvre la vision stratégique lancée par le roi Mohammed VI, afin de « placer le pays sur la voie d’un développement économique et social durable et global ».

Maroc : 1300 km de nouvelles lignes TGV

Le ministre du Transport et de la logistique, Mohamed Adeljalil, a présenté mardi à la Chambre des conseillers, le point des actions menées par l’Office national des chemins de fer (ONCF) en vue de renforcer et de moderniser le transport ferroviaire...

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...

Les MRE mécontents de la cherté des locations de voiture

L’inflation au Maroc touche même les locations de voiture. Cet été, les tarifs se sont envolés, provoquant la colère des citoyens et MRE. Plusieurs raisons expliquent cette situation selon les professionnels.

Le Maroc et Israël consolident leur coopération dans le secteur des transports et de la Logistique

Une délégation marocaine composée d’acteurs clés du secteur des transports et de la logistique a effectué une visite de travail de trois jours à Tel-Aviv, et ce pour consolider la coopération entre le Maroc et Israël dans le secteur de la logistique.

BTP : Le Maroc en mode « chantier permanent »

Le secteur du bâtiment et des travaux publics (BTP) marocain est en plein essor. En 2024, l’investissement public dans ce domaine a connu une augmentation fulgurante de 56 % par rapport à l’année précédente, atteignant un montant de 64 milliards de...

Autoroutes du Maroc : les projets votés pour 2024

Le budget d’Autoroutes du Maroc a été voté lors du conseil d’Administration qui s’est réuni sous la présidence de Monsieur Nizar BARAKA, Ministre de l’Equipement et de l’Eau, en date du 19 décembre 2023. En voici les conclusions :

Vers l’abandon du projet de construction du tunnel de Tichka ?

Le projet de construction du tunnel de Tichka pourrait être abandonné pour celui du tunnel de l’Ourika. C’est du moins ce que déduit le ministère de l’Équipement.

Maroc : le gouvernement et les syndicats divisés sur la hausse des salaires

Fin de la lune de miel entre le gouvernement et les centrales syndicales. Si la première phase des négociations s’est déroulée dans une ambiance détendue, des discordes sont apparues au cours du deuxième round sur certaines questions essentielles comme...

Opération Marhaba 2023 : des billets moins chers pour les MRE ?

Considérant le coût élevé des billets de bateau, le groupe parlementaire du Parti Authenticité et Modernité (PAM) a demandé au gouvernement de prendre des mesures pour faciliter l’arrivée des Marocains résidant à l’étranger (MRE) dans le cadre de...