Maroc : 522 nouveaux radars mis en service en 2022

6 octobre 2021 - 09h40 - Maroc - Ecrit par : A.T

En 2022, 522 nouveaux radars seront mis à la disposition des agents de contrôle routier de la Sûreté nationale et de la Gendarmerie royale. Les radars mobiles de nouvelle génération, permettront de contrôler la vitesse, les dépassements ainsi que le respect du feu rouge.

Pour lutter contre les excès de vitesse qui constituent l’une des premières causes de mortalité sur les routes, les autorités veulent renforcer davantage le contrôle routier, rapporte Médias24.

Ainsi l’Agence nationale de la sécurité routière (Narsa) a annoncé que ces unités vont passer de 120 à 672 contre un objectif de 1 200 initialement. Le coût de l’investissement est estimé à 278,5 millions de dirhams.

S’agissant des radars fixes, qui sont au total 552 unités, ils seront utilisés pour surveiller la vitesse et le respect du feu rouge à l’intérieur et l’extérieur des milieux urbains. Leur installation se fera juste après l’achèvement de l’opération de localisation des emplacements d’installation.

Parmi ces radars figurent 72 appareils de contrôle de la vitesse moyenne au niveau des autoroutes, 276 appareils de contrôle de vitesse hors périmètres urbains, 204 appareils de contrôle du respect des feux de signalisation de la vitesse dans les périmètres urbains.

Quant aux appareils de contrôle de la vitesse, ils seront installés au niveau du réseau autoroutier et permettront de contrôler la vitesse moyenne des véhicules au niveau des sections autoroutières sur plusieurs kilomètres.

A lire : Le Maroc veut acquérir des radars portables de contrôle de la vitesse

La particularité de ces nouveaux radars est qu’en plus de la détection des infractions relatives à l’excès de vitesse et les feux de signalisation, ils peuvent détecter plus d’un véhicule à la fois, pouvant atteindre jusqu’à 24 véhicules. Ils disposent de plusieurs autres caractéristiques, à savoir la détection des infractions relatives à la ligne continue, la distinction entre les véhicules légers et les poids lourds, la possibilité d’exploitation dans les deux sens (éloignement-rapprochement) et l’utilisation de la technique de balayage par laser.

Avec l’arrivée des nouveaux radars, le nombre de régions dotées d’une surveillance automatisée du trafic passera de sept à douze. Répartis par ordre décroissant parmi les 12 régions, 108 seront placés à Casablanca-Settat, 92 à Marrakech-Safi, 69 à Rabat-Salé-Kénitra, 62 à Fès-Meknès, 51 à Tanger-Tétouan-Al Hoceïma, 45 dans l’Oriental, 43 à Béni Mellal-Khénifra, 38 à Souss-Massa, 13 dans le Drâa-Tafilalet, 11 à Guelmim-Oued, 10 à Laâyoune-Sakia El Hamra et enfin 10 à Dakhla-Oued Ed-Dahab.

Sujets associés : Accident - Autoroutes marocaines - Radars Maroc

Aller plus loin

280 nouveaux radars sur les routes marocaines

140 radars mobiles et 140 radars fixes ont été mis à la disposition des agents de contrôle routier de la Sûreté nationale et de la Gendarmerie royale en 2020. Ces radars mobiles...

Maroc : les Forces aériennes dotées en radars Ground Master 400

Le groupe français Thales, spécialisé dans l’aérospatiale, la défense, la sécurité et le transport terrestre, a livré en juillet dernier aux Forces aériennes royales marocaines,...

Maroc : voici la répartition des radars routiers dans les villes et provinces

Depuis le mois de décembre, le ministère des Transports a procédé à l’identification du nombre de radars de vitesse à travers le Maroc, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur...

Le Maroc veut acquérir des radars portables de contrôle de la vitesse

Le Maroc reste collé à son objectif, celui de réduire les accidents de la route de 50 % d’ici 2026. Dans ce sens, le royaume a décidé d’acquérir des radars portables de contrôle...

Ces articles devraient vous intéresser :

Voici les projets d’autoroutes en cours au Maroc

Le Maroc met en œuvre des projets d’autoroutes et de route d’envergure. Certains affichent un taux de réalisation de 100 %, tandis que d’autres avancent à grands pas.

Maroc : nouvelles autoroutes en projet

De nouveaux projets d’autoroutes sont en cours de planification et de réalisation au Maroc. Les autoroutes existantes ne sont pas en reste puisqu’elles bénéficient d’amélioration en vue de fluidifier le trafic.

Maroc : les autoroutes en chantier et les autoroutes à l’étude

Le ministre de l’Équipement et de l’Eau, Nizar Baraka, a annoncé une série de projets d’infrastructure visant à renforcer le réseau autoroutier national au Maroc. Ces projets devraient contribuer à améliorer la mobilité dans différentes régions du...

Voici quelques projets d’autoroutes et de routes au Maroc

L’exécution des projets de construction des axes autoroutiers au Maroc se poursuit et va s’accélérer cette année, selon le ministre de l’Équipement, Nizar Baraka, qui a fait, mardi, le point sur les chantiers et leur niveau d’exécution.

Autoroutes marocaines : Vers l’augmentation du péage ? Nizar Baraka répond

Face à la polémique grandissante sur les réseaux sociaux, Nizar Baraka, ministre de l’Équipement et de l’Eau, a pris la parole à la Chambre des représentants pour réagir à la présumée hausse des prix des tarifs du péage.

Autoroutes du Maroc : succès pour le Pass Jawaz

En 2022, la société nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) a connu une forte progression dans les ventes de son produit phare, le Pass Jawaz, avec 230 153 unités écoulées.

Autoroutes du Maroc : les projets votés pour 2024

Le budget d’Autoroutes du Maroc a été voté lors du conseil d’Administration qui s’est réuni sous la présidence de Monsieur Nizar BARAKA, Ministre de l’Equipement et de l’Eau, en date du 19 décembre 2023. En voici les conclusions :

Péages au Maroc : ADM dément les rumeurs d’augmentation des prix

La rumeur selon laquelle le péage sur les autoroutes marocaines aurait augmenté est fausse, vient d’indiquer Anouar Benazzouz, directeur général de la société nationale des Autoroutes Du Maroc (ADM).

Autoroutes du Maroc : un nouveau projet passe mal

Anouar Benazzouz, directeur général de la Société nationale des autoroutes du Maroc, a annoncé le lancement d’un projet de reboisement des abords des autoroutes marocaines.

Des erreurs sur les panneaux d’autoroutes marocaines

Le député Kamal Ait Mik, membre du groupe parlementaire du Rassemblement national des indépendants (RNI) à la Chambre des conseillers, a relevé des erreurs dans l’écriture des mots amazighs sur les panneaux de signalisation routière.