Le Maroc participe à l’exercice maritime multinational Obangame express 2022

14 mars 2022 - 13h40 - Espagne - Ecrit par : S.A

Démarré officiellement à Dakar, au Sénégal le 11 mars dernier, l’exercice maritime multinational Obangame express 2022 connaît la participation des unités navales américaine, marocaine, espagnole et gambienne.

Le top de Obangame Express 2022 a été donné à la base navale Amiral Faye Gassama de Dakar le 11 mars dernier, en présence des Forces maritimes étrangères dont le Maroc et celles de la sous-région, explique la Marine américaine. À l’occasion, le capitaine de Vaisseau Mamadou a plaidé pour la pérennisation de l’exercice. L’édition 2022 comporte différentes activités regroupées en trois phases : des formations et des entraînements des personnels des marines participants qui ont eu lieu à terre du 08 au 11 mars 2022, la phase en mer démarrée samedi 12 mars 2022 pour s’achever jeudi 17 mars 2022 et enfin la troisième phase, un symposium (Senior Leadership Symposium – SLS) qui se tiendra du 16 au 18 mars 2022 à la base navale Amiral Faye Gassama.

À lire : Le Maroc participe à un exercice militaire au Pakistan

Obangame express est un exercice annuel coorganisé avec le commandement des Forces navales américaines pour l’Afrique (US Navaf). Cet exercice maritime multinational vise principalement à renforcer la sûreté et la sécurité maritime dans le golfe de Guinée, en soutenant l’opérationnalisation de l’architecture de Yaoundé. « Obangame Express renforce les partenariats de sécurité régionale et améliore notre capacité conjointe à assurer la sûreté et la sécurité en Afrique », a déclaré un porte-parole de l’ambassade des États-Unis à Dakar.

À lire : Exercices militaires : les marines française et marocaine dans le détroit de Gibraltar

Outre le Maroc, les autres pays qui participent à l’édition 2022 sont : l’Angola, la Belgique, le Bénin, le Brésil, le Cap-Vert, le Cameroun, le Canada, la Côte d’Ivoire, la République démocratique du Congo, le Danemark, la Guinée équatoriale, la France, le Gabon, la Gambie, le Ghana, la Guinée, la Guinée-Bissau, Italie, Liberia, Namibie, Pays-Bas, Niger, Nigeria, Pologne, Portugal, République du Congo, Sao Tomé et Principe, Sénégal, Sierra Leone, Togo et États-Unis.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - États-Unis - Sénégal - Défense - Armement

Aller plus loin

Nouveaux exercices militaires pour l’armée marocaine

Le Maroc participe aux manœuvres militaires Flintlock, le plus grand exercice d’opérations spéciales annuel du Commandement des États-Unis pour l’Afrique (AFRICOM), qui se...

Exercices militaires : les marines française et marocaine dans le détroit de Gibraltar

L’Activité de coopération opérationnelle (ACO) CHEBEC 21 a eu lieu en ce mois de décembre entre les marines française et marocaine, la frégate Guépratte et la frégate Sultan...

Une démonstration de force italo-marocaine au large de Tanger

La Marine royale marocaine et la marine italienne ont mené récemment un exercice naval conjoint au large des côtes de Tanger, signe de l’excellente coopération entre les deux...

Exercice militaire conjoint entre le Maroc et la France à Toulon

La frégate Sultan Moulay Ismaël effectue actuellement avec la Française Guépratte un exercice conjoint au large de Toulon. Objectif  : mutualiser les capacités des deux marines...

Ces articles devraient vous intéresser :

Espagne : Navantia démarre la construction du patrouilleur marocain

Les chantiers navals de Navantia, situés à Puerto Real et San Fernando, ont lancé lundi la construction d’un navire spécialisé pour la Marine espagnole, le “Poséidon”, ainsi que d’un patrouilleur hauturier destiné à la Marine Royale Marocaine.

Le Polisario craint les drones marocains

Le Polisario se plaint de l’utilisation par le Maroc de drones chinois contre ses milices dans le Sahara.

Le Maroc équipe ses avions F-16 d’un blindage de pointe

Le Maroc a acquis un blindage de pointe auprès de la société américaine L3Harris Technologies spécialisée dans le matériel militaire de surveillance, les armes à énergie dirigée, la guerre électronique, pour ses avions F-16.

Comment le Maroc et Israël renforcent leur coopération militaire

Depuis la normalisation de leurs relations en décembre 2020, le Maroc et Israël travaillent à renforcer leur coopération militaire au grand dam de l’Algérie, qui craint pour sa sécurité.

Port d’armes : le Maroc durcit son arsenal juridique

Le gouvernement fait du contrôle des armes à feu une priorité. Dans ce sens, il a adopté un projet de loi pour répondre aux défis actuels et aux mutations sociales et technologiques. Ce projet est déjà sur la table du Parlement.

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Zones industrielles militaires : les grands projets du Maroc

Le Maroc s’active pour la mise en place d’une industrie de défense robuste. Il dévoile sa stratégie axée sur la création de zones industrielles.

La normalisation des relations avec le Maroc booste les exportations d’armes israéliennes

Depuis la normalisation des relations entre le Maroc et Israël, les exportations d’armes israéliennes ne cessent d’augmenter. Une hausse de 30 % a été enregistrée l’année dernière grâce, notamment, au Maroc.

La fabrication de drones militaires devient réalité au Maroc

Le Maroc a démarré les activités industrielles de défense, notamment la fabrication de drones équipés de matériel d’observation, de surveillance et d’armement.

Les F-16 Viper de Lockheed Martin bientôt en action au Maroc

Les 25 avions de combat américains F-16 VIPER fabriqués par le groupe américain Lockheed Martin sont en passe d’être livrés au Maroc.