Maroc : une plage interdite aux femmes

23 août 2022 - 15h40 - Maroc - Ecrit par : G.A

Le ministère de l’Intérieur, ainsi que plusieurs autorités locales et associations de défense des droits de l’Homme ont été saisis par le Front national contre l’extrémisme et le terrorisme au Maroc, au sujet d’une banderole à l’entrée d’une plage près de Driouch interdisant l’accès aux femmes, le vendredi et à des heures données au cours de la semaine.

Selon la banderole, non seulement les femmes ne sont pas autorisées à fréquenter la plage Hammat Achaabi située près de Driouch, les vendredis, mais également les autres jours, elles doivent y être de 8 heures à midi. Dans sa lettre envoyée au CNDH et autres autorités, le Front dénonce une discrimination notoire et appelle à l’ouverture d’une enquête sur « un acte qui propage la haine », rapporte alyaoum24.

À lire : Maroc : des plages interdites aux femmes

De nombreux internautes originaires de Driouch ont tenu à apporter quelques nuances sur les dénonciations du Front en rappelant que l’interdiction ne couvre pas toute la plage mais seulement la « Hammat, qui est un bassin exigu, où l’eau douce d’une source se déverse directement dans la mer ». Ils soulignent que « l’exiguïté du bassin, qui aurait des vertus thérapeutiques, et les traditions conservatrices de la population locale rendent difficile la mixité des visiteurs ».

Sujets associés : Droits et Justice - Driouch - Femme marocaine

Aller plus loin

Maroc : des plages interdites aux femmes

Le Mouvement alternatif pour les libertés individuelles (MALI) combat la domination masculine des espaces publics à travers une série d’actions qu’il mène sur une plage du Rif...

Des militantes féministes marocaines moquées et ridiculisées (vidéo)

A l’initiative de l’artiste plasticienne Khadija Tanana, un groupe de femmes marocaines, originaires de Tétouan, ont lancé la campagne "Mon corps, ma liberté", dans le cadre de...

Maroc : les loueurs de parasols font la loi

À Tétouan, M’Diq et Al Hoceima, les loueurs de chaises et de parasols dictent leur loi aux estivants venus nombreux passer de bons moments sur les plages. Le sujet arrive au...

Des Marocaines revendiquent des plages 100% pour femmes

A Tanger, des Marocaines revendiquent le droit de nager dans des plages dédiées exclusivement aux femmes. Elles ont même lancé une campagne sur Facebook pour exprimer leur point...

Ces articles devraient vous intéresser :

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Carte du Maroc sans le Sahara : l’ONCF annonce des poursuites judiciaires

L’Office national des chemins de fer (ONCF) aurait publié sur l’une de ses affiches une carte incomplète du Maroc, suscitant la colère des internautes marocains. L’Office vient de démentir l’information et envisage de poursuivre les auteurs de cette...

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Maroc : des biens et des comptes bancaires de parlementaires saisis

Au Maroc, les parquets des tribunaux de première instance ont commencé à transmettre aux nouvelles chambres chargées des crimes de blanchiment d’argent les dossiers des présidents de commune et des parlementaires condamnés pour dilapidation et...

Maroc : les femmes divorcées réclament des droits

Au Maroc, les appels à la réforme du Code de la famille (Moudawana) continuent. Une association milite pour que la tutelle légale des enfants, qui actuellement revient de droit au père, soit également accordée aux femmes en cas de divorce.