Maroc : des plages interdites aux femmes

8 septembre 2020 - 20h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le Mouvement alternatif pour les libertés individuelles (MALI) combat la domination masculine des espaces publics à travers une série d’actions qu’il mène sur une plage du Rif sur la côte méditerranéenne.

Cette campagne contre la domination masculine des espaces publics fait suite à l’interdiction faite aux femmes vendredi dernier d’accéder à une plage du Rif. Interdiction avait été également faite aux hommes de venir à la crique surnommée "Hammam" réputée pour sa piscine naturelle accompagner de femmes sous peine de sanctions.

Première action : le MALI a recouvert les panneaux de gribouillis. Ensuite, il a dénoncé une "discrimination à l’égard des femmes et fondée sur le sexe". Dans une déclaration à Hespress, Ibtissame Lachgar, militante des droits humains et féministe marocaine, également porte-parole du mouvement explique que cette campagne s’inscrit dans la lutte pour l’espace public et est menée contre la domination masculine.

"Nous combattons cette domination masculine des espaces publics qui se caractérise par des hommes dans les espaces publics, et des femmes dans des espaces privés ou fermés, comme la maison et la cuisine…, car la violence masculine à l’égard des femmes basée sur cette discrimination engendre toutes sortes de violence, d’ostracisme et d’inégalité, qui n’existeraient pas sans elle", dit-elle.

Selon la porte-parole, la peur dans les espaces publics affecte négativement les femmes.

Sujets associés : Femme marocaine - Mouvement alternatif pour les libertés individuelles - Ibtissame Lachgar

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Des militantes féministes marocaines moquées et ridiculisées (vidéo)

A l’initiative de l’artiste plasticienne Khadija Tanana, un groupe de femmes marocaines, originaires de Tétouan, ont lancé la campagne "Mon corps, ma liberté", dans le cadre de la...

Maroc : une plage interdite aux femmes

Le ministère de l’Intérieur, ainsi que plusieurs autorités locales et associations de défense des droits de l’Homme ont été saisis par le Front national contre l’extrémisme et le...

Nous vous recommandons

Femme marocaine

Mariage de Remco Evenepoel et Oumaima Oumi Rayane

Le cycliste belge, Remco Evenepoel a convolé en justes noces vendredi avec sa fiancée, l’influenceuse et mannequin marocaine, Oumaima Oumi Rayane.

Le Maroc va-t-il rendre obligatoire la vaccination anti-Covid ?

Les autorités sanitaires du Maroc pourraient rendre obligatoire la vaccination anti-CovidVaccin anti-Covid-19 sur tout le territoire national. Elles l’ont sous-entendu à travers une circulaire du ministère de la Santé, diffusée le 27 juillet, justifiant...

Pourquoi les Marocaines sont interdites de séjour dans les hôtels ?

Malgré l’inexistence d’une loi, les femmes marocaines seules sont toujours interdites de séjour dans les hôtels du royaume. Le député de l’USFP, Moulay Mehdi Al Fatmi, appelle le gouvernement à mettre fin à cette pratique...

Ceuta : baisse de 31 % des naissances à cause de la fermeture de la frontière

De nombreuses femmes marocaines presque à terme, avaient l’habitude d’aller accoucher à Ceuta où la qualité du service de santé est meilleure. Avec la fermeture de la frontière pour cause de Covid-19, cet afflux de naissances a chuté de façon...

Bordeaux : une Marocaine condamnée pour avoir refusé de scolariser ses enfants

Le tribunal correctionnel de Bordeaux a condamné par défaut une Marocaine qui a refusé de scolariser ses enfants, malgré une mise en demeure, à trois mois de prison avec sursis et 950 euros d’amende.

Mouvement alternatif pour les libertés individuelles

Maroc : des plages interdites aux femmes

Le Mouvement alternatif pour les libertés individuelles (MALI) combat la domination masculine des espaces publics à travers une série d’actions qu’il mène sur une plage du Rif sur la côte méditerranéenne.

Ibtissame Lachgar

Maroc : des plages interdites aux femmes

Le Mouvement alternatif pour les libertés individuelles (MALI) combat la domination masculine des espaces publics à travers une série d’actions qu’il mène sur une plage du Rif sur la côte méditerranéenne.