Recherche

Maroc : des plages interdites aux femmes

© Copyright : DR

8 septembre 2020 - 20h30 - Société

Le Mouvement alternatif pour les libertés individuelles (MALI) combat la domination masculine des espaces publics à travers une série d’actions qu’il mène sur une plage du Rif sur la côte méditerranéenne.

Cette campagne contre la domination masculine des espaces publics fait suite à l’interdiction faite aux femmes vendredi dernier d’accéder à une plage du Rif. Interdiction avait été également faite aux hommes de venir à la crique surnommée "Hammam" réputée pour sa piscine naturelle accompagner de femmes sous peine de sanctions.

Première action : le MALI a recouvert les panneaux de gribouillis. Ensuite, il a dénoncé une "discrimination à l’égard des femmes et fondée sur le sexe". Dans une déclaration à Hespress, Ibtissame Lachgar, militante des droits humains et féministe marocaine, également porte-parole du mouvement explique que cette campagne s’inscrit dans la lutte pour l’espace public et est menée contre la domination masculine.

"Nous combattons cette domination masculine des espaces publics qui se caractérise par des hommes dans les espaces publics, et des femmes dans des espaces privés ou fermés, comme la maison et la cuisine…, car la violence masculine à l’égard des femmes basée sur cette discrimination engendre toutes sortes de violence, d’ostracisme et d’inégalité, qui n’existeraient pas sans elle", dit-elle.

Selon la porte-parole, la peur dans les espaces publics affecte négativement les femmes.

Mots clés: Femme marocaine , Mouvement alternatif pour les libertés individuelles , Ibtissame Lachgar

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact