Maroc : la police crée de nouvelles brigades

31 janvier 2020 - 11h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

Dans le souci de lutter efficacement contre la criminalité, la Direction générale de la sécurité nationale (DGSN) a déployé dans plusieurs villes du pays, de nouvelles brigades chargées de lutter contre les crimes complexes. Elles ont pour mission de déceler et combattre les nouvelles formes de criminalité et de plancher sur les affaires non résolues.

La mise en place de ces nouvelles unités fait partie des chantiers et projets structurels prévus dans le programme d’actions de la DGSN et susceptibles d’avoir un impact positif sur les différents volets de la sûreté. Il prévoit également la généralisation de la couverture sécuritaire sur l’ensemble des centres urbains et le renforcement des unités de lutte contre la criminalité, rapporte le journal Al Ahdath Al Maghribia.

Les membres de ces nouvelles brigades ont été sélectionnés pour leurs compétences dans le domaine de l’investigation, et de leurs potentialités à pouvoir appuyer les services de renseignement. Ces unités viendront ainsi en appui technique aux enquêtes menées par les services de la police judiciaire. Elles seront d’une aide capitale en matière de détection des nouvelles méthodes criminelles, la poursuite des personnes recherchées et l’exploitation des informations criminelles fournies par les technologies de l’information.

Et comme de grandes missions exigent de grands moyens, ces unités ont été dotées d’équipements et de véhicules d’intervention compatibles avec la nature particulière des missions qui leur sont confiées, principalement dans la lutte contre la criminalité, ainsi que la traque des personnes recherchées et des réseaux de trafic de drogue et de psychotropes.

La DGSN prévoit également la poursuite de la mise en place des unités anti-émeutes au sein de l’ensemble des groupes mobiles pour le maintien de l’ordre. Elle a aussi l’intention de doter la police judiciaire et les services des renseignements généraux de nouveaux équipements et de véhicules d’intervention compatibles avec la nature de leurs missions.

Par ailleurs, il sera procédé à la création de laboratoires régionaux à Tanger, Marrakech, Oujda, Fès et Agadir, afin d’assurer la rapidité et l’efficacité de l’expertise scientifique et technique, en vue d’alléger la pression sur les laboratoires centraux de Rabat et Casablanca.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Drogues - Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Criminalité - Karkoubi - Psychotropes - Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ)

Aller plus loin

Un siège flambant neuf pour la police casablancaise

La Brigade Nationale de la Police Judiciaire (BNPJ) dispose d’un nouveau siège flambant neuf pour abriter ses services chargés des investigations criminelles. L’infrastructure a...

Ces articles devraient vous intéresser :

Abdellatif Hammouchi nomme de nouveaux responsables

Le directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), Abdellatif Hammouchi a procédé, mardi, à une nouvelle série de nominations au niveau de plusieurs services décentralisés de l’institution.

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

Un beau cadeau de fin d’année pour la police marocaine

Les agents de la direction générale de la sûreté nationale (DGSN), travaillant dans les différentes directions au niveau national, recevront en cette fin d’année, une prime exceptionnelle, octroyée par le directeur général Abdellatif Hammouchi.

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

Criminalité au Maroc : les chiffres

Les chiffres officiels de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) montrent les baisses importantes dans toutes les catégories de crimes en 2023.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Scandale des billets du Mondial 2022 : d’autres têtes vont tomber

La Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) devrait auditionner d’autres personnes dont des présidents de clubs de football, un membre fédéral et un animateur radio soupçonnées d’être impliquées dans l’affaire dite du « scandale des billets du...

Abdellatif Hammouchi donne des nouvelles priorités à la police en 2023

Afin de réussir sa mission en 2023, la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a défini de nouvelles priorités qui ont été dévoilées, jeudi, lors de la réunion organisée au siège de l’institution.

Dispositif exceptionnel pour le nouvel an au Maroc

La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) s’active pour garantir la sécurité des Marocains à l’occasion du nouvel an 2023. D’ores et déjà, il a été procédé à la mise en place d’un dispositif de sécurité spécial.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.