Maroc : ils risquent la prison pour un baiser

24 novembre 2019 - 11h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Les éléments de la Gendarmerie royale de la région de Sidi Ifni ont interpellé deux jeunes lycéens pour outrage public à la pudeur. Ceux-ci risquent la prison pour un simple baiser.

Les photos montrant une lycéenne voilée de 17 ans et un lycéen de 22 ans qui s’échangeaient un baiser devant un lycée dans la commune rurale de Tighirt aux environs de Sidi Ifni. Ces images ont tôt fait d’enflammer la toile, rapporte h24info.ma.

Les éléments de la Gendarmerie royale de la région se sont chargés de l’affaire, et les deux jeunes ont été interpellés. Si la jeune fille a été relaxée et est poursuivie en état de liberté provisoire après son interrogatoire, la garde à vue a été maintenue pour le jeune homme. Pendant ce temps, l’enquête se poursuit.

Au regard de l’article 483 du code pénal, les deux lycéens risquent gros. Cet article stipule : "quiconque en « état de nudité volontaire » ou par « l’obscénité des gestes ou des actes » commet un « outrage public » est passible de 1 mois à 2 ans d’emprisonnement et d’une amende entre 120 et 500 DH".

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Sidi Ifni - Prison - Jeunesse - Gendarmerie Royale - Amendes - Arrestation

Aller plus loin

Maroc : jugés pour un baiser

Le jeune homme de 22 ans poursuivi pour outrage public à la pudeur comparaîtra devant le tribunal de première instance de Tiznit le 12 décembre. Ce sera le début d’un procès...

Ces articles devraient vous intéresser :

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Interdire ou réguler TikTok ? Le Maroc cherche la solution

Menacé d’interdiction aux États-Unis et en Europe, TikTok est de plus en plus décrié dans le monde. Au Maroc, des voix continuent d’appeler à l’interdiction de l’application chinoise. Mais plutôt que de l’interdire, des experts appellent à encadrer son...

Maroc : les auteurs d’infractions routières plus durement sanctionnés

Au Maroc, certaines infractions routières seront plus sévèrement punies. Tel est le vœu de la Gendarmerie royale qui mise sur la correction de certaines lacunes judiciaires.

Des nouvelles caméras-piétons pour les gendarmes marocains

La Gendarmerie Royale a reçu dernièrement des nouvelles caméras-piétons. Ces dispositifs doivent protéger les gendarmes lors de leur intervention mais aussi servir de preuve en cas de contestation de l’infraction.

TikTok, vecteur de débauche au Maroc ?

De nombreux Marocains continuent d’appeler à l’interdiction de TikTok, dénonçant la publication par les jeunes de contenus violents ou à caractère sexuel sur cette application qui, selon eux, porte atteinte aux valeurs du royaume.

La police marocaine exemptée de contrôle de vitesse

Le gouvernement s’apprête à adopter un nouveau projet de décret visant à exempter les véhicules de la police, de la gendarmerie et des forces auxiliaires de l’obligation d’installation d’un dispositif de mesure de vitesse.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Maroc : le débat sur l’interdiction de TikTok s’invite au parlement

Plusieurs députés marocains appellent à l’interdiction de TikTok au Maroc. Ils s’inquiètent de la qualité des contenus publiés sur ce réseau social chinois qui, selon eux, constitue un danger pour la jeunesse.

Des soucis avec les bagages à l’aéroport Mohammed V de Casablanca

L’aéroport Mohammed V de Casablanca, en collaboration avec la Royal Air Maroc (RAM) et l’Office national des aéroports (ONDA), vient de créer une équipe spéciale pour améliorer la gestion des bagages en correspondance.