Recherche

Maroc : 20 ans de prison pour des faussaires d’actes notariés

© Copyright : DR

24 octobre 2020 - 14h00 - Société

Reconnus coupables de falsification d’actes notariés revêtus de cachets des administrations publiques, 3 individus ont écopé chacun d’une peine de 20 ans de prison ferme. Le jugement définitif a été rendu, vendredi à la chambre criminelle près la Cour d’appel d’El Jadida.

Poursuivi pour des délits de faux et usage de faux, le réseau criminel qui continue de sévir à Casablanca, Beni Mellal, Tanger, Oujda et Tétouan, est très actif dans la falsification de documents officiels, notamment les certificats de propriété, les attestations de mainlevée bancaire, les PV de vente aux enchères publiques des douanes, ainsi que les certificats de la Direction de la sûreté nationale.

Selon le quotidien Assabah, le réseau de faussaires était dirigé par un individu habitant au quartier El Hana à Casablanca. L’homme recevait une commission sur chaque document falsifié. Une mission qu’il avait l’habitude de confier à son épouse. Il aurait été dénoncé par son complice, un faussaire de billets de banque interpellé à Fès, poursuit la même source.

Un mandat d’arrêt a été lancé à l’encontre de plusieurs autres individus, impliqués dans ce large réseau criminel qui aurait fait de nombreuses victimes. Pour l’heure, souligne le quotidien, seules 4 personnes ont été condamnées dans cette affaire.

Mots clés: Fraude , El Jadida , Criminalité

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact