Maroc : 20 ans de prison pour des faussaires d’actes notariés

24 octobre 2020 - 14h00 - Maroc - Ecrit par : K.B

Reconnus coupables de falsification d’actes notariés revêtus de cachets des administrations publiques, 3 individus ont écopé chacun d’une peine de 20 ans de prison ferme. Le jugement définitif a été rendu, vendredi à la chambre criminelle près la Cour d’appel d’El Jadida.

Poursuivi pour des délits de faux et usage de faux, le réseau criminel qui continue de sévir à Casablanca, Beni Mellal, Tanger, Oujda et Tétouan, est très actif dans la falsification de documents officiels, notamment les certificats de propriété, les attestations de mainlevée bancaire, les PV de vente aux enchères publiques des douanes, ainsi que les certificats de la Direction de la sûreté nationale.

Selon le quotidien Assabah, le réseau de faussaires était dirigé par un individu habitant au quartier El Hana à Casablanca. L’homme recevait une commission sur chaque document falsifié. Une mission qu’il avait l’habitude de confier à son épouse. Il aurait été dénoncé par son complice, un faussaire de billets de banque interpellé à Fès, poursuit la même source.

Un mandat d’arrêt a été lancé à l’encontre de plusieurs autres individus, impliqués dans ce large réseau criminel qui aurait fait de nombreuses victimes. Pour l’heure, souligne le quotidien, seules 4 personnes ont été condamnées dans cette affaire.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : El Jadida - Criminalité - Fraude

Aller plus loin

Des faussaires interpellés à Fès et Meknès

Les éléments de Brigade de la police judiciaire de Fès-Meknès ont interpellé quatre individus, dont une femme, dans des opérations menées simultanément à Fès et à Meknès. Ils...

Ils payaient avec de faux billets à Meknès

Les éléments de la police de Meknès ont réussi à démanteler un réseau spécialisé dans la falsification de billets de banque. En tout, trois personnes arrêtées.

Maroc : un policier arrêté ...pour avoir loué son uniforme

Un policier et son complice ont été placés en détention provisoire à la prison locale El Arjat 1 de Salé par le parquet près le tribunal de première instance de Rabat. Il leur...

Arrestation d’un Égyptien, faussaire de billets de banque

La chambre criminelle près la Cour d’appel de Tanger a condamné un ressortissant égyptien à 6 mois de prison ferme, pour son implication présumée dans une affaire de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Promoteurs immobiliers au Maroc : le fisc lance une opération coup de poing

La Direction générale des impôts (DGI) va lancer prochainement une vaste opération de contrôle et d’inspection visant les grandes entreprises et notamment les promoteurs immobiliers ayant eu recours à des pratiques frauduleuses pour bénéficier...

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

TVA : la fraude qui coûte très cher au Maroc

La fraude à la TVA coûte chaque année entre 1 et 1,2 milliard de dirhams à l’État, a révélé Younes Idrissi Kaitouni, le directeur général des Impôts (DGI), lors de la présentation de son plan stratégique pour la période 2024-2028.

Maroc : appel à l’arrêt immédiat des opérations d’abattage de chiens

Un collectif des associations marocaines de protection animale dénonce « des opérations brutales et inhumaines, de capture et d’abattage des animaux à travers tout le pays, incluant ceux déjà stérilisés, vaccinés et identifiés ».

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

La DGI aux trousses des auteurs de fausses factures

La direction générale des impôts (DGI) veut en finir avec la fraude à la fausse facture. Une pratique qui prend de l’ampleur et n’épargne aucun secteur d’activité ni région du pays.

La criminalité au Maroc est sous contrôle selon le ministre de l’Intérieur

Pas d’inquiétude à avoir en ce qui concerne la criminalité au Maroc. La situation sécuritaire dans le pays est « normale et sous contrôle », grâce aux efforts déployés par les autorités, affirme le ministre de l’Intérieur.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Qui est Golan Avitan, l’Israélien extradé par le Maroc ?

Le Maroc a extradé Golan Avitan, 54 ans, membre présumé de la célèbre famille criminelle Abergil qui a fui Israël il y a quatre ans. Il serait impliqué dans un attentat à la bombe de 2003 qui a fait trois morts.

Criminalité au Maroc : les chiffres

Les chiffres officiels de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) montrent les baisses importantes dans toutes les catégories de crimes en 2023.