Maroc : bonne nouvelle pour les promoteurs immobiliers

7 décembre 2019 - 15h00 - Economie - Ecrit par : S.A

La Direction générale des impôts (DGI) et la Fédération des promoteurs immobiliers viennent de signer un accord. Celui-ci permettra aux promoteurs immobiliers de régulariser leur situation fiscale par un règlement libératoire spontané d’un montant variable selon le chiffre d’affaires hors taxes.

L’impôt forfaitaire est compris entre 1 et 2,5% selon le chiffre d’affaires, précise L’Economiste. Souscrire une déclaration rectificative avant le 31 décembre 2019 au titre des quatre exercices non prescrits est la condition sine qua non pour bénéficier de ce dispositif.

Mieux, le paiement de l’impôt concerné peut être fractionné en deux échéances : 40% avant le 31 décembre 2019 et 60% avant le 30 juillet 2020. L’accord est axé sur les irrégularités en matière d’IS, de TVA et la situation personnelle des actionnaires. Toutefois, la souscription est facultative.

La même source indique que la digitalisation a rendu le recoupement plus facile. Cela permet en effet au fisc de détecter les écarts entre les chiffres d’affaires que déclarent certains promoteurs et ceux constatés par ses vérificateurs.

Quant aux promoteurs épinglés, il leur a été accordé un délai d’un mois pour répondre à travers une déclaration rectificative. De même, s’il s’avère qu’il y a de l’impôt éludé, ils payeront tout en bénéficiant d’une exonération de pénalités et d’amendes. Seulement, ils ne seront pas exempts d’un éventuel contrôle même s’ils répondent dans les délais, souligne-t-on.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immobilier - Direction générale des impôts (DGI) - Amnistie fiscale

Aller plus loin

Maroc : la DGI douche les espoirs des promoteurs immobiliers

Contrairement à l’information relayée par L’Economiste, et citée par Bladi.net, la Direction générale des impôts (DGI) n’a signé aucun accord avec la Fédération des promoteurs...

Maroc : attention, l’amnistie fiscale prend fin le 31 décembre prochain

Marocains, si vous êtes encore redevables d’impôts, taxes ou autres créances dus à l’Etat ou les collectivités locales, sachez que l’amnistie court jusqu’au 31 décembre...

Maroc : vers une nouvelle amnistie fiscale

Une nouvelle contribution libératoire sera appliquée dès 2020. Sont concernées par cette contribution les personnes ayant leur domicile fiscal au Maroc et détenant des avoirs...

Amnistie fiscale : les menaces du gouvernement marocain

La mise en application de l’amnistie fiscale sur les actifs détenus à l’étranger, consignée dans le Projet de Loi de finances (PLF) 2020, sera une réalité dès 2020. Loin d’être...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les démolitions sur les plages sont elles légales ?

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur a été interpellé par Abdellah Bouanou, président du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), sur le respect de la loi dans le processus de démolition de plusieurs résidences...

Maroc : fin des frais pour le paiement des factures sur internet

Les opérateurs économiques qui continuaient à prélever les frais de service à leurs clients lors des règlements des factures par voie électronique, ont mis fin à cette pratique, a annoncé mardi le Conseil de la concurrence.

Aide au logement : un véritable flop dans le Nord du Maroc ?

Le nombre de bénéficiaires du programme d’aide directe au logement a atteint 16 300 à la date du 2 juillet, a récemment annoncé Fatima Zahra Mansouri, ministre de l’Aménagement du territoire, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville,...

Maroc : les prix de l’immobilier en hausse au premier trimestre 2023

L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) a enregistré au premier trimestre 2023 une hausse de 0,8 %, en glissement annuel, selon Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la cartographie (ANCFCC).

TVA : la fraude qui coûte très cher au Maroc

La fraude à la TVA coûte chaque année entre 1 et 1,2 milliard de dirhams à l’État, a révélé Younes Idrissi Kaitouni, le directeur général des Impôts (DGI), lors de la présentation de son plan stratégique pour la période 2024-2028.

Au Maroc, les MRE investissent dans l’immobilier

70 % des investissements de la communauté marocaine résidant à l’étranger sont consacrés au secteur immobilier, selon Fatima Ezzahra El Mansouri, la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de...

Auto-entrepreneur au Maroc : voici le guide fiscal 2024 (pdf)

La Direction générale des impôts (DGI) vient de publier un guide sur le régime fiscal de l’autoentrepreneur. Un document qui reprécise les conditions d’obtention de ce statut ainsi que les avantages fiscaux y afférents.

Les MRE bénéficient d’une exonération fiscale pour l’achat de logements sociaux

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) peuvent bénéficier d’une exonération fiscale lorsqu’ils achètent un logement social, à condition de remplir les critères énoncés dans le Code général des impôts, a affirmé Nadia Fettah, ministre de l’Économie...

Maroc : l’afflux des MRE va booster le secteur immobilier cet été

L’arrivée au Maroc cet été des Marocains du monde dans le cadre de l’Opération Marhaba, va contribuer à booster le secteur de l’immobilier.

Immobilier au Maroc : baisse des prix

Au deuxième trimestre de cette année, le secteur immobilier au Maroc montre des signes d’essoufflement, avec une forte baisse des transactions.