Recherche

Maroc : vers la prorogation du confinement ?

© Copyright : DR

5 avril 2020 - 18h00 - Société

La fin du confinement au Maroc, prévue pour le 20 avril 2020, sera-t-elle définitive ? Ou suivant l’évolution de la pandémie et des statistiques disponibles, sera-t-il décidé d’une prorogation du confinement obligatoire ?

Pour le ministre de l’Intérieur, l’état d’urgence sanitaire va durer un mois, et il appartient aux autorités de le reconduire une deuxième fois si cela est nécessaire. Les chances de retrouver un train de vie normal, dépendront des progrès réalisés dans la lutte contre la pandémie du coronavirus. Des foyers de contamination locaux au virus, ont commencé à apparaître et ont atteint 57 % des cas recensés, contrairement au début de la crise où il s’agissait des cas importés de l’étranger. C’est pourquoi il est recommandé de rester chez soi pour limiter la propagation du virus.

Avant de surseoir à la mesure de confinement, il est important de prendre des dispositions préalables, notamment le dépistage massif. Sinon, une seconde vague de contaminations est vite arrivée. Et pour cause. Le 25 avril 2020 est la date prévue pour le Ramadan. Une période qui rime avec la vie communautaire faite de rassemblements. Les fidèles sont plus nombreux dans les mosquées et autres lieux de prière ; les cafés et les marchés se remplissent et les familles s’invitent pour le ftour. D’après Abdelouafi Laftit, si rien n’est fait avant cette période, les habitudes traditionnelles, sociales et religieuses risquent d’être suicidaires. Le dépistage massif permet d’être rassuré sur la santé des malades potentiels, et de ne pas laisser des "faux sains" libres et contaminer les citoyens. Il est établi que levée tôt, la mesure de confinement va se révéler dangereuse. Tous les efforts et sacrifices consentis pour lutter contre le virus tomberaient à l’eau. Car, un pic des contaminations est à craindre.

La mise en confinement précoce au Maroc a été productive et a permis de limiter la propagation du virus. Ce qui a permis au royaume d’enregistrer moins de cas de contamination et de décès, que les pays comme les Etats-Unis, l’Italie et le Royaume-Uni qui ont banalisé la crise à ses débuts. Des tests et l’isolement des personnes contaminées pour une période de 14 jours seront nécessaires si la levée du confinement intervenait le 20 avril 2020. A cela, il faut ajouter la nécessité de garder fermées les frontières maritimes, aériennes et terrestres avec les pays les plus touchés par la pandémie. Les épidémiologistes, prévenants, exigent un vaccin contre le virus avant un retour à la normale.

Le Maroc n’entend pas prendre des mesures de confinement prolongées jusqu’au 31 juillet comme l’Italie. Car, rassuré de l’efficacité des mesures entreprises jusqu’à présent. Le royaume va certainement s’engager progressivement dans des mesures de distanciation sociale plus souples, au fur et à mesure que la situation sera sous contrôle.

Mots clés: Abdelouafi Laftit , Ministère de l’Intérieur Maroc , Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact