Le Maroc doit-il s’inquiéter pour le sabotage des câbles sous-marins ?

29 septembre 2022 - 18h40 - Maroc - Ecrit par : A.P

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Après le sabotage des gazoducs Nord Stream 1 et 2, le Maroc doit-il craindre celui des câbles sous-marins utilisés pour l’Internet ou l’électricité ?

Les câbles sous-marins seraient-ils la prochaine cible de sabotage après les gazoducs Nord Stream ? L’inquiétude est grande au regard de l’utilité de ces installations utilisées pour l’internet ou l’électricité. Si elles venaient à être endommagées, cela affecterait de nombreux pays dont le Maroc et créerait un chaos dans le monde car, presque la totalité des communications électroniques intercontinentales passe par les câbles sous-marins, fait savoir BFMTV.

À lire : Maroc-Royaume-Uni : le câble électrique sous-marin opérationnel d’ici 2030

On compte plus de 400 lignes sous-marines dont le plus long mesure 3 900 km et relie l’Asie du Sud-Est à l’Europe de l’Ouest en passant par la mer Rouge. Un seul sabotage de ces installations et il n’y aurait plus d’internet en Europe, prévient Jean-Luc Vuillemin, directeur des réseaux internationaux d’Orange. Cette situation bloquerait surtout les transactions financières comme le Swift (Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunications) et entraînerait des pertes financières de plus de 10 000 milliards de dollars, ce qui provoquerait une nouvelle crise économique qui viendrait s’ajouter à la crise énergétique et alimentaire causée par la guerre en Ukraine.

À lire : Incident sur un câble électrique sous-marin entre l’Espagne et le Maroc

L’inquiétude est aussi soulevée par les services de renseignement qui utilisent ces câbles sous-marins pour échanger des informations stratégiques à la sécurité des États. « Les fonds marins sont un nouveau terrain de rapport de forces qu’il nous faut maîtriser pour être prêt à agir, à se défendre et, le cas échéant à prendre l’initiative, ou du moins, à répliquer », déclarait en mars Florence Parly, ancienne ministre française des Armées. Les câbles électriques sous-marins qui permettent d’acheminer de l’électricité d’un pays à l’autre seraient aussi menacés de sabotage. Or, des projets dans ce sens sont en cours entre la France et l’Espagne, le Maroc et le Royaume-Uni, la Grèce et Israël, la Norvège et le Danemark, etc.

À lire : Le Maroc aura une meilleure connectivité avec le câble sous-marin « Medusa »

En tout, 72 000 km de câbles sous-marins électriques seront posés d’ici 2030, a indiqué Christopher Guérin, patron de Nexans, dans un article de The Economist. Un sabotage des câbles Internet ou électrique pourrait être considéré comme un acte de guerre, même si en l’espèce, il serait difficile voire impossible de l’attribuer à un État.

Sujets associés : Energie - Internet - Télécoms

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Le Maroc sera connecté par le câble sous-marin EllaLink

Dans le cadre de son déploiement de l’Amérique latine vers l’Europe, le câble sous-marin EllaLink transatlantique va traverser le Maroc. Il connectera les principaux hubs de São...

Le Maroc aura une meilleure connectivité avec le câble sous-marin « Medusa »

La câble sous-marin « Medusa », qui reliera l’Europe du Sud depuis le Portugal à l’Afrique du Nord, passera par le Maroc avant d’atteindre l’Égypte.

Incident sur un câble électrique sous-marin entre l’Espagne et le Maroc

Un incident s’est déclaré sur l’un des câbles électriques sous-marins entre le Maroc et l’Espagne, indique un communiqué de l’Opérateur semi-public semi-espagnol, Red electrica. Cela...

Maroc-Royaume-Uni : le câble électrique sous-marin opérationnel d’ici 2030

Le projet de construction d’un câble sous-marin reliant le Maroc au Royaume-Uni se précise. Il permettra de fournir de l’énergie au Royaume-Uni depuis une centrale solaire et...

Nous vous recommandons

Energie

Les Marocains peuvent produire leur propre électricité

Le gouvernement a adopté une mesure légale qui autorise toute personne physique ou morale à produire de l’électricité, pour ses propres besoins, et, éventuellement, de pouvoir exploiter le réseau national pour son...

Maroc : le secteur des énergies renouvelables créera près de 500 000 emplois les 20 prochaines années

Le passage aux sources d’énergies renouvelables au Maroc créera jusqu’à 482 000 emplois les 20 prochaines années. C’est ce que révèle une étude du Forum euroméditerranéen des instituts de sciences économiques...

Le Maroc doit-il s’inquiéter pour le sabotage des câbles sous-marins ?

Après le sabotage des gazoducs Nord Stream 1 et 2, le Maroc doit-il craindre celui des câbles sous-marins utilisés pour l’Internet ou l’électricité ?

Les entreprises françaises veulent investir dans les énergies renouvelables au Maroc

Les entreprises françaises manifestent de plus en plus leur intérêt à investir dans le secteur des énergies renouvelables au Maroc.

Comment le Maroc accélère sa transition énergétique

Le Maroc met les bouchées doubles pour accélérer la transition énergétique. Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a publié un avis au Bulletin officiel.

Internet

Maroc : la quasi-totalité des enfants utilise chaque jour un smartphone

Presque tous les enfants marocains utilisent quotidiennement un smartphone. Une addiction qui inquiète de plus en plus les parents, dépassés par l’évolution du numérique.

Le Maroc parmi les bénéficiaires du méga-projet de fibre optique Medusa

Le Maroc, la Tunisie, l’Algérie et d’autres pays sont parmi les bénéficiaires du méga-projet de fibre optique Medusa pour lequel la Commission européenne a signé un accord avec la Banque européenne d’investissement (BEI) pour l’octroi d’une subvention de l’UE...

Condamnation de Maati Monjib : « un carnage judiciaire »

La condamnation de l’historien marocain Maâti Monjib au Maroc a surpris. Plusieurs ONG internationales et marocaines dénoncent la défaillance de la justice marocaine et demandent sa libération immédiate.

Plaidoyer des experts marocains à Google sur la monétisation

Des experts marocains (ingénieurs, développeurs, marketteurs…) plaident pour la monétisation des applications Android au Maroc. Dans ce sens, Mehdi Sakout, Senior Android engineer, a adressé une lettre ouverte à...

Facebook va lancer le live streaming payant au Maroc

Au Maroc, les abonnés Facebook pourront utiliser sous peu le service de streaming payant du réseau social, ceci à l’instar des internautes d’Égypte et de d’Afrique du Sud, bientôt ajoutés à la liste des 24 pays qui utilisaient ce service depuis août...

Télécoms

Maroc Telecom augmente de 10% le salaire de ses employés

Après une série de négociations, les employés de Maroc Telecom ont réussi à obtenir de la direction, une augmentation des salaires de 10 % avec effet rétroactif. Un accord a été signé dans ce sens entre les deux...

Le Maroc parmi les pays africains les moins chers pour les données mobiles

Le Maroc figure dans le top 5 des pays africains les moins chers pour les données mobiles. C’est ce qui ressort du classement d’un site spécialisé.

Les données personnelles de Facebookers marocains mises en ligne

En 2019, des hackers avaient piraté 500 millions de comptes Facebook dont 18 millions appartenant à des Marocains. Les données personnelles de ces Facebookers « viennent d’être divulguées gratuitement...

Helios veut révolutionner la transformation numérique au Maroc

Le fonds d’investissement privé basé à Londres et spécialisé en Afrique, Helios Investment Partners, annonce avoir acquis une participation majoritaire de deux centres de données au Maroc, Maroc Datacenter (MDC) et au Kenya...

Un nouveau départ pour Maroc Telecom avec Moov Africa

Nouvelle identité visuelle et changement de nom pour le groupe Maroc Telecom en Afrique. Toutes les onze filiales deviennent Moov Africa.