Les services de Santé s’améliorent selon les Marocains

22 janvier 2021 - 06h30 - Maroc - Ecrit par : G.A

Les résultats d’une enquête publiée par le Haut Commissariat au Plan (HCP) ont révélé que les ménages marocains ont changé leur opinion sur la qualité des services de santé en 2020. Ils se seraient énormément améliorés durant l’année 2020 par rapport à 2019.

Selon cette étude, environ 60,2 % des ménages étaient critiques contre les services de santé contre 11,4 % qui parlent d’une certaine amélioration. Alors qu’en 2019, le taux était de 68,3 % et 6,9 % respectivement. Le HCP fait savoir que le solde relatif à cet indicateur est passé de – 61,4 points en 2019 à – 48,9 points en 2020.

La même enquête a révélé qu’en 2020, 57,1 % des ménages ont relevé une amélioration de la qualité des prestations administratives contre 16,5 % qui perçoivent sa dégradation. En ce qui concerne la situation des droits de l’Homme, 41,8 % des ménages marocains pensent que la situation s’est améliorée, contre 30,8 % enregistré en 2019.

Pour ce qui est de la qualité des services de l’Enseignement, l’enquête a souligné que 49,4 % contre 20,5 % des ménages ont relevé une dégradation. Cette enquête permet au HCP de mesurer la qualité des services dont bénéficient les Marocains.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Santé - Education - Haut Commissariat au Plan (HCP) - Enquête

Aller plus loin

Maroc : la confiance des ménages est au plus bas

Le léger redressement de l’activité nationale n’a pas pu maintenir la confiance des ménages. Le moral des ménages est à son plus bas niveau à en croire les résultats de...

Les ménages marocains broient du noir

Tous les indicateurs sont au rouge au niveau des ménages marocains. Leur moral est au plus bas en raison de la pandémie qui sévit, et qui leur rend la vie plus dure que...

Les violences physiques coûtent cher aux ménages marocains

2,85 milliards de dirhams (MMDH), c’est ce que coûtent aux ménages marocains, les violences physiques et sexuelles. C’est ce qui ressort d’une enquête du Haut-Commissariat au...

Maroc : les ménages trop pessimistes en 2019

Une enquête, publiée ce lundi 20 janvier par le Haut-commissariat au Plan (HCP), fait état d’un pessimisme flagrant des ménages marocains en 2019, face au chômage, au coût de la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Tatouage au henné : attention danger

La fin du Ramadan et la période de l’Aïd, pour les jeunes filles, une période propice pour mettre du henné sur les mains. Si certaines mères acceptent que leurs filles appliquent le henné, d’autres préfèrent se passer de cette pratique pour préserver...

Ramadan et diabète : un mois sacré sous haute surveillance médicale

Le jeûne du Ramadan, pilier de l’islam, implique une abstinence de boire et de manger du lever au coucher du soleil. Si ce rite revêt une importance spirituelle majeure pour les fidèles, il n’en demeure pas moins une période à risque pour les personnes...

Mohammed VI nomme les membres du Conseil Supérieur de l’Éducation

Le roi Mohammed VI a procédé mercredi à la nomination des membres du Conseil Supérieur de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche Scientifique (CSEFES). Cet organe composé de 20 membres a pour objectif de définir les politiques publiques dans...

Maroc : une croissance économique revue à la hausse

Le Produit Intérieur Brut (PIB) du Maroc devrait enregistrer une croissance de 3,6 % en 2024, en tenant compte d’une évolution de 4,1 % des impôts et taxes sur les produits nets de subventions.

Maroc : les écoles privées veulent augmenter les frais de scolarité

Les écoles privées au Maroc menacent d’augmenter les frais de scolarité d’environ 5 %, ce qui leur permettra de récupérer le montant de l’Impôt sur le revenu (IR) pour les enseignants vacataires, qui est passé de 17 à 30 % depuis le 1ᵉʳ janvier de...

Appel à lutter contre la mendicité au Maroc

Le niveau de pauvreté et de vulnérabilité n’a pas baissé au Maroc. En 2022, il est revenu à celui enregistré en 2014, selon une note du Haut-Commissariat au Plan (HCP) publiée en octobre dernier. Une situation qui contribue à la hausse de la mendicité...

Maroc : mauvaise nouvelle pour les fumeurs

Sale temps pour les fumeurs marocains qui devront, une fois encore, passer à la caisse pour s’acheter leurs cigarettes. Cette augmentation vient d’être validée définitivement et doit entrer en vigueur au début de l’année.

L’anglais s’impose peu à peu dans l’école marocaine

Petit à petit, l’insertion de l’anglais dans l’enseignement se généralise au Maroc. Après le primaire, c’est au tour du collège, selon un communiqué du ministère de l’Éducation nationale dès la prochaine année scolaire.

Maroc : la croissance économique s’accélère

Le Maroc a enregistré une croissance économique de 4,1 % au quatrième trimestre 2023, contre 0,7 % au cours de la même période de 2022, révèle le Haut-commissariat au plan (HCP).

Maîtrise de l’anglais : le Maroc à la traîne

Alors que les Marocains délaissent de plus en plus le français pour l’anglais, le Maroc est encore à la traîne quant à la maitrise de langue de Shakespeare.