Maroc : le secteur automobile en pleine effervescence

25 mai 2015 - 12h14 - Economie - Ecrit par : Bladi.net

En 2014, le secteur automobile au Maroc a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 40 milliards de dirhams. Cette embellie est due à l’arrivée, entre autres, du français Renault-Nissan, qui produit dorénavant plus de 300.000 véhicules par an dans son usine de Tanger.

Mais le constructeur au losange n’est pas le seul à lorgner le Maroc. Des rumeurs insistantes parlent de la prochaine arrivée de l’américain Ford ou encore d’un autre constructeur français Peugeot. D’autres avancent la prochaine installation de constructeurs asiatiques, notamment chinois.

Cette effervescence rend optimiste le ministère de l’Industrie marocain, qui prévoit un chiffre d’affaires de 80 milliards de dirhams à l’horizon 2020. Reportage Medi 1.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Renault - Automobile - Vidéos - Ministère de l’industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies - Renault Tanger - Peugeot

Aller plus loin

Une usine Peugeot en projet au Maroc

Le constructeur français PSA (Peugeot Citroën) envisage d’implanter une nouvelle usine au Maroc. Cette information a été révélée par Bloomberg et confirmée par une source...

« Mobilize Duo », la petite Renault 100% électrique fabriquée au Maroc

Dans le cadre de la célébration du dixième anniversaire de l’usine Renault à Tanger, le groupe automobile a annoncé la production dès 2023, d’un modèle de véhicule électrique...

Ford s’implante au Maroc

Le constructeur américain Ford vient de confirmer une double implantation au Maroc. Une à Tanger pour ses pièces détachées et une autre à Casablanca pour sa base commerciale...

Ces articles devraient vous intéresser :

Nouveau carton de ventes pour la Citroën « My Ami Buggy »

Le succès ne se dément pas pour la petite voiture Citroën « Ami ». Fabriquée au Maroc, la voiture électrique sans permis a été encore une fois un succès dans de nombreux pays européens.

Voitures électriques au Maroc : 2 500 nouvelles bornes à horizon 2026

Le Maroc s’active pour devenir un marché de vente attractif pour les véhicules électriques. L’Association professionnelle intersectorielle de la mobilité électrique (APIME) composée d’entreprises des secteurs de l’électricité et de l’automobile mettra...

La marque Lacoste présente ses excuses au Maroc

L’affaire des polos Lacostearborant une carte tronquée du Maroc, excluant ses provinces du sud, connaît un nouvel épisode. Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, a confirmé que les responsables de la célèbre marque française de...

Bonne nouvelle pour les automobilistes marocains

La Direction Générale des Impôts (DGI) vient de faire une fleur aux automobilistes marocains en ce qui concerne la Taxe Spéciale Annuelle sur les Véhicules (TSAV).

Le Français Faurecia va créer 1400 nouveaux emplois au Maroc

L’entreprise française Faurecia, spécialisée dans la fabrication d’équipements automobiles, va renforcer sa présence au Maroc, à travers la création d’une nouvelle usine à Salé. Dans ce sens, un protocole d’accord a été signé entre le groupe et l’État.

La Société générale se sépare de sa filiale marocaine

Les négociations sont très avancées pour le rachat par le groupe Saham Finances, fondé et dirigé par l’ancien ministre de l’Industrie et du Commerce, Moulay Hafid Elalamy (MHE) d’une grande partie de la société générale du Maroc.

Le Maroc accélère la transition vers la mobilité électrique

L’Association professionnelle intersectorielle de la mobilité électrique (APIME), regroupant les principaux acteurs du secteur, ambitionne d’installer 2 500 bornes de recharge fonctionnelles pour les véhicules électriques sur l’ensemble du territoire...

BMW, Renault et Managem au cœur d’un scandale écologique au Maroc ?

Une enquête dévoile la pollution importante de certains villages marocains où sont déchargés des résidus miniers. BMW, Renault et la Managem, grande entreprise minière marocaine, sont pointés du doigt.

Dacia, leader du marché automobile marocain, Renault et Hyundai en embuscade

Le marché automobile marocain a connu un début d’année 2024 en demi-teinte, avec une croissance encourageante en janvier suivie d’une baisse inattendue en février.

Dacia et Renault défient la baisse des ventes de voitures au Maroc

La vente de véhicules neufs a atteint 64 025 unités à la fin de mai, en baisse de 4,45 % par rapport à la même période de l’année précédente, selon les statistiques de l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM).