Recherche

Le Maroc rappelle l’interdiction des sondages politiques

© Copyright : DR

7 mai 2015 - 19h30 - Maroc

Les sondages d’opinion sur les élections ou les intentions de vote des Marocains ont été formellement interdits par le ministre de l’Intérieur Mohamed Hassad, qui en a informé les responsables au niveau de l’administration territoriale.

Les sondages à caractère politique dont ceux dédiés à l’action du gouvernement ou de l’opposition sont également interdits, car le secteur n’est pas encore réglementé au Maroc, explique le ministre dans un mémorandum cité par le quotidien Akhbar Al Yaoum.

Hassad a rappelé dans sa note aux walis et gouverneurs que la réalisation des sondages n’est soumise à aucune réglementation. Pour réaliser un sondage d’opinion, il faut obligatoirement obtenir une autorisation préalable auprès du ministère de l’Intérieur, précise la même source.

Un projet de loi concernant ce secteur datant de 2006 n’a jamais vu le jour. Le texte devait instituer une « Commission de déontologie des sondages » auprès de la Primature, présidée par le Secrétaire général du gouvernement et composée de quatre ministres et de trois professionnels du secteur.

La commission allait notamment avoir pour mission de saisir la justice en cas de transgression de la loi sur les sondages.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact