Le Maroc arrête de subventionner la pastèque et l’avocat

29 septembre 2022 - 21h20 - Maroc - Ecrit par : A.P

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Afin de faire face au déficit hydrique, le gouvernement marocain a décidé de suspendre les subventions des cultures qui consomment le plus d’eau comme la pastèque, l’avocat et les nouvelles plantations d’agrumes.

La mesure est contenue dans l’article 6 de la décision ministérielle n°1323.22 fixant les nouvelles modalités d’octroi de la subvention pour l’aménagement hydro-agricole dans les exploitations agricoles, et conjointement signée par le ministre de l’Agriculture, Mohamed Sadiki, et le ministre délégué auprès du ministre de l’Économie et des finances, chargé du Budget, Fouzi Lekjaa. Selon cette disposition, les cultures les plus gourmandes en eau ne bénéficieront plus de l’aide de l’État, rapporte le quotidien Al Ahdath Al Maghrbia.

À lire : Sécheresse au Maroc : appel à arrêter la culture de l’avocat et de la pastèque

Cette décision fait suite aux instructions adressées en mars par le ministère de l’Intérieur aux walis et gouverneurs dans les régions, leur demandant de soumettre certaines cultures comme la pastèque à des autorisations préalables, rappelle la même source, avant de préciser que cette décision de retirer ces cultures de l’aide concernant l’irrigation localisée, aura des répercussions sur l’exportation des pastèques. « La valeur de la pastèque exportée vers l’Europe, entre janvier et juin de cette année, était de 132,4 millions d’euros avec un prix moyen de 0,65 €/kg », a souligné le journal.

À lire : Le Maroc interdit la culture de la pastèque rouge à cause de la sécheresse

Quant aux agrumes, « le volume durant la campagne 2021-2022, était de 766 500 tonnes, enregistrant ainsi une croissance de 40 % par rapport à la campagne précédente », ajoute la même source, précisant que « la production des agrumes est concentrée à hauteur de 85 % dans les régions de Rabat-Salé-Kenitra avec 700 000 tonnes, Souss-Massa avec 672 000 tonnes, l’Oriental avec 460 000 tonnes et Béni Mellal-Khénifra avec 436 000 tonnes ».

Sujets associés : Agriculture - Ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime - Ministère de l’Economie et des Finances - Eau

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Maroc : voici les principales mesures prises pour éviter les pénuries d’eau

Pour faire face à la pénurie d’eau, le gouvernement a demandé aux autorités locales et régionales de prendre des mesures urgentes pour réduire le gaspillage de l’eau, voire de...

Pourquoi la culture de la pastèque a-t-elle été limitée à Zagora ?

Pour faire face à la pénurie d’eau, le gouverneur de la province de Zagora a pris des mesures urgentes, touchant certaines cultures, dont la...

La Banque mondiale alerte sur le risque de « stress hydrique » et de sécheresse au Maroc

Le Maroc est menacé par le « stress hydrique », des déficits pluviométriques réguliers et la sécheresse, a alerté la Banque mondiale qui souligne que ces facteurs auront « à long...

Le Maroc interdit la culture de la pastèque rouge à cause de la sécheresse

Face à la sécheresse qui sévit cette année au Maroc, le gouvernement a décidé d’interdire la culture de la pastèque rouge, un fruit qui contribuerait fortement au stress hydrique...

Nous vous recommandons

Agriculture

Maroc : bel exploit pour le secteur agricole, malgré le coronavirus

Contrairement aux autres secteurs, l’agriculture marocaine a résisté à la crise sanitaire due au Covid-19. Grâce à cette résilience, la campagne agricole 2019-2020 a connu une hausse de 8% des exportations des produits...

Un parfum de Maroc à Huelva, dans le sud de l’Espagne

La ville de Huelva devient multiculturelle à chaque campagne annuelle de récolte de fruits rouges en raison de l’arrivée dans des fermes de la région, de saisonnières marocaines, roumaines et bulgares.

Une maladie touche la tomate et le poivron marocains

Face aux inquiétudes soulevées par les Marocains sur l’apparition d’une nouvelle maladie végétale spécifique à la tomate et au poivron, l’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) affirme que leur consommation « ne présente aucun...

La famille royale marocaine gagne une bataille judiciaire en Espagne

La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a tranché en faveur de la famille royale marocaine engagée dans une bataille judiciaire contre un agriculteur de Murcie, en Espagne, qui exploite sans autorisation préalable la mandarine de...

L’avocat marocain fait chuter les prix en Europe

En raison de l’augmentation sans cesse croissante des productions du Maroc, d’Israël, d’Espagne, les prix de l’avocat ont chuté sur le marché européen de l’avocat.

Ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime

Apiculture : une année blanche pour le miel marocain ?

Le phénomène de disparition des colonies d’abeilles que connait le Maroc compromet la production du miel cette année. Préoccupés, les apiculteurs sont divisés sur l’origine de cette tragédie.

Produits agricoles : le Maroc veut exclure les intermédiaires

Au Maroc, de nouvelles dispositions encadrent désormais la commercialisation des produits agricoles, les fruits et légumes en particulier. Le projet de loi qui a été adopté le jeudi 3 juin, devrait satisfaire non seulement les consommateurs mais aussi...

Le Maroc met le paquet sur la recherche scientifique halieutique

D’importants efforts, d’une valeur de 1,15 milliard de dirhams, ont été consentis pour le développement du secteur halieutique au Maroc, entre 2010 et 2020, selon les données du ministère de l’Agriculture et de la Pêche...

Interdiction d’abattage des vaches laitières : le gouvernement s’explique

Face à une polémique qui enfle, le gouvernement a apporté des clarifications concernant la décision d’interdiction d’abattre les vaches laitières.

Disparition des abeilles : le Maroc va recenser les ruches désertées

Une vaste opération d’identification des ruches sera lancée très bientôt dans toutes les régions marocaines, pour rechercher les véritables causes de la disparition des colonies d’abeilles.

Ministère de l’Economie et des Finances

Maroc : hausse de 24 % des recettes douanières à fin novembre

À fin novembre dernier, les recettes douanières ont atteint plus de 63,29 milliards de DH marquant ainsi une croissance de 24 % en glissement annuel, selon la Trésorerie Générale du Royaume (TGR).

Le Maroc va consacrer 230 milliards de dirhams pour l’investissement public

Le gouvernement marocain a prévu 230 milliards de dirhams destinés à l’investissement public en 2021. Plusieurs secteurs sont concernés.

Maroc : cri de détresse des transporteurs touristiques au bord du chaos

Au Maroc, les transporteurs touristiques n’en peuvent plus de supporter les revers imposés par la crise du coronavirus à leurs activités contraintes aux arrêts depuis plus d’un an et dont la reprise ne pointe pas à l’horizon. Par la voix de leur fédération,...

Au Maroc, les fonctionnaires peuvent télétravailler

Le ministre de l’Économie, Mohamed Benchaâboun, a annoncé la possibilité désormais offerte aux fonctionnaires de travailler à distance.

Tests Covid-19 au Maroc : voici les prix officiels

Les autorités marocaines ont décidé, lundi, de baisser les prix des tests de dépistage et de diagnostic du virus SARS-CoV-2. Les nouveaux tarifs plafonnés prennent effet à compter du 10 septembre...

Eau

Le Maroc sécurise l’approvisionnement en eau du nord du pays

Le Maroc a mis en place un plan d’urgence pour sécuriser l’alimentation en eau des populations de Tanger et Targuist. Ce plan est estimé à 360 millions de DH.

Les États-Unis débloquent 100 millions USD pour les petites entreprises marocaines

Un fonds de 100 millions USD dédié aux petites entreprises marocaines a été créé par les États-Unis. L’initiative émane de l’International Development Finance Corporation (DFC) en collaboration avec SEAF...

Le Maroc compte construire une vingtaine de stations de dessalement d’eau de mer

Face à la demande croissante en eau et à sa rareté dans certaines régions, le Maroc a eu recours au dessalement de l’eau de mer. Plusieurs projets ont été initiés à cet effet afin de sécuriser les besoins en eau potable et en...

Les barrages marocains remplis à 51,3%

Les bassins des principaux barrages marocains ne désemplissent pas au point d’atteindre au 03 mars 2021, plus de 8,26 milliards de m³, soit un taux de remplissage de 51,3 %.

Le Maroc construit deux stations de dessalement d’eau de mer grâce à l’Espagne

Le Maroc pourra construire deux stations de dessalement d’eau de mer dans les villes Assa Zag et Moulay Brahim. Ceci grâce à un prêt approuvé par le gouvernement espagnol.