Maroc : voici les principales mesures prises pour éviter les pénuries d’eau

24 juillet 2022 - 13h40 - Maroc - Ecrit par : A.T

Pour faire face à la pénurie d’eau, le gouvernement a demandé aux autorités locales et régionales de prendre des mesures urgentes pour réduire le gaspillage de l’eau, voire de rationner sa consommation.

Le taux de remplissage des barrages du Maroc est très faible au niveau de la majorité des bassins hydrauliques et la productivité des ressources en eau souterraine est très insuffisante, a alerté le ministère de l’Intérieur dans une note adressée à l’ensemble des walis des régions et gouverneurs des préfectures, des provinces et des préfectures d’arrondissement.

Face à cette situation, ces responsables ont été invités à instruire leurs services concernés afin de mettre en œuvre les actions nécessaires à une gestion rationnelle des ressources en eau et garantir l’approvisionnement en eau potable de la population.

A lire : Marrakech : les autorités veulent éviter une pénurie d’eau

Entre autres actions urgentes, le document précise : l’application de restrictions sur les débits d’eau distribués aux usagers et l’interdiction de l’arrosage des espaces verts et des golfs à partir des eaux conventionnelles (eau potable, eau de surface ou eau souterraine). Les services régionaux doivent interdire le lavage sur les voies et places publiques par de l’eau potable.

L’Intérieur exige également le remplissage des piscines publiques et privées une fois par an. Ces piscines doivent être équipées par un système de recyclage. A cela s’ajoutent l’interdiction de l’usage de l’eau potable pour le lavage des véhicules et engins et celle des prélèvements illicites d’eau au niveau des forages, des puits, des sources, des cours d’eau et des canaux de transport de l’eau.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Ministère de l’Intérieur (Maroc) - Sécheresse au Maroc

Aller plus loin

Le Maroc arrête de subventionner la pastèque et l’avocat

Afin de faire face au déficit hydrique, le gouvernement marocain a décidé de suspendre les subventions des cultures qui consomment le plus d’eau comme la pastèque, l’avocat et...

Maroc : elle transforme le brouillard en eau potable

Au Maroc, une femme a développé une idée pour le moins brillante pour éviter des pénuries d’eau dans une région du royaume touchée par des sécheresses à répétition.

Face à la crise de l’eau, le Maroc prend des mesures urgentes

Le déficit en eau potable préoccupe le ministre de l’Équipement et de l’Eau, qui a présidé en fin de semaine dernière la réunion du Comité national chargé du suivi de la...

Le Maroc parmi les pays les plus touchés par la pénurie d’eau d’ici 2040

Le Maroc est l’un des pays les plus touchés par le changement climatique. Dans moins de 20 ans, le pays connaîtra une pénurie d’eau d’intensité grave.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le miel marocain est en péril

Les apiculteurs marocains sont inquiets. Depuis des années, des colonies d’abeilles sont décimées en raison de la sécheresse et des aléas climatiques, ce qui affecte durement la production du miel.

Maroc : record d’exportations d’avocat, mais à quel prix ?

Les agriculteurs marocains continuent de produire de l’avocat destiné à l’exportation, malgré le stress hydrique que connaît le royaume. Le volume des exportations de ce produit a déjà atteint 30 000 tonnes.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Maroc : des élus communaux corrompus révoqués

Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit part en croisade contre la corruption au sein des collectivités territoriales. Il a instruit les walis et gouverneurs à l’effet de révoquer les présidents de communes qui sont en situation de conflits...

La viande consommée par les Marocains dangereuse pour la santé ? un ministre répond

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a assuré du bon état des abattoirs et de la qualité de la viande qui en est issue. Ceci, en réaction aux propos d’un conseiller parlementaire qui a dénoncé l’absence de maintenance des équipements et de...

Fermeture des hammams au Maroc : la question arrive au parlement

Plutôt que de fermer les bains publics pour rationaliser l’eau, la députée du parti socialiste, Majida Chahid, propose de fixer la capacité d’accueil de ces établissements ou de déterminer la quantité d’eau à utiliser par client.

Les restaurateurs marocains accusés d’empoisonner leurs clients

Les propriétaires des cafés et restaurants ont rejeté les accusations de fraude formulées contre eux par une députée du Rassemblement national des indépendants (RNI). Celle-ci a adressé une question écrite au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit...

Maroc : bonne nouvelle pour ceux qui aiment les Hammams

Les Marocains pourront fréquenter les hammams, restés en partie fermés depuis plusieurs semaines suite à une note du ministère de l’Intérieur, pendant le ramadan. Dimanche, le ministère des Habous et des Affaires islamiques a annoncé que le mois sacré...

Au Maroc, certains fonctionnaires ont besoin d’une autorisation pour quitter le territoire

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, a apporté un démenti formel au sujet de l’existence de toute décision qui interdit à tous les fonctionnaires de quitter le territoire national s’ils ne présentent pas une autorisation dans les aéroports et...

Sécheresse : plus de 5% des Marocains menacés d’exode rural d’ici 2025

Plus de 5% de la population marocaine sont menacés par l’exode rural à l’horizon 2025 en raison la sécheresse sévère que traverse le pays, selon la Banque mondiale.