Sécheresse au Maroc : appel à arrêter la culture de l’avocat et de la pastèque

12 août 2022 - 14h20 - Ecrit par : A.P

En cette période de sécheresse sévère et de risque de stress hydrique au Maroc, le mouvement Maroc environnement 2050 demande « l’arrêt immédiat » de la culture de certains fruits comme l’avocat et la pastèque qui assèchent les nappes phréatiques.

Certaines cultures fruitières consomment de l’eau potable de façon excessive. Une seule pastèque de 10 kg peut consommer jusqu’à 450 litres d’eau douce, alerte l’association de défense de l’environnement qui demande « l’arrêt immédiat » de la culture de ce fruit et de l’avocat en cette période où le Maroc vit sa pire sécheresse depuis 30 ans.

Actuellement, le royaume connait un taux de remplissage de ses barrages de l’ordre de 32,7 % contre 49 % en 2021. Le volume total de mobilisation des ressources en eau était de 732 millions m³ entre le 1ᵉʳ septembre 2021 et le 28 février, soit un déficit d’environ 90 % par rapport à la moyenne annuelle. C’est pourquoi l’association estime qu’il est temps d’opérer un changement radical de la politique agricole en tenant compte du niveau de consommation en eau et des spécificités de chaque région.

À lire : Maroc : voici les principales mesures prises pour éviter les pénuries d’eau

Pour rationaliser l’utilisation de l’eau potable en cette période critique, le gouvernement a déjà demandé aux municipalités de réduire le débit d’eau potable dans les ménages et d’interdire son utilisation pour l’arrosage des golfs et jardins des hôtels, le lavage des véhicules et le nettoyage des rues, rappelle Hespress. Mais ces mesures sont insuffisantes pour pallier la situation que vit le royaume, alerte l’association.

« La pastèque est composée à 80 % d’eau, ce qui signifie que pour 10 kg de pastèque exportés, c’est une quantité équivalente à 8 kg d’eau souterraine non renouvelable » qui est perdue, explique le mouvement. Et d’ajouter : « 1 kilo d’avocat consomme 1 000 litres d’eau ! Qu’en est-il des centaines de milliers de tonnes par an ? ».

Tags : Eau - Environnement - Agriculture

Aller plus loin

Maroc : voici les principales mesures prises pour éviter les pénuries d’eau

Pour faire face à la pénurie d’eau, le gouvernement a demandé aux autorités locales et régionales de prendre des mesures urgentes pour réduire le gaspillage de l’eau, voire de...

Le Maroc arrête de subventionner la pastèque et l’avocat

Afin de faire face au déficit hydrique, le gouvernement marocain a décidé de suspendre les subventions des cultures qui consomment le plus d’eau comme la pastèque, l’avocat et les...

Sécheresse : crainte de pénurie d’eau à Rabat et Casablanca

La crainte de la soif plane sur les villes de Rabat et Casablanca, touchées par une sécheresse qui dure depuis plusieurs mois. Un plan d’urgence est mis en place par les...

La Banque mondiale alerte sur le risque de « stress hydrique » et de sécheresse au Maroc

Le Maroc est menacé par le « stress hydrique », des déficits pluviométriques réguliers et la sécheresse, a alerté la Banque mondiale qui souligne que ces facteurs auront « à long...

Nous vous recommandons

Fermeture de plusieurs restaurants dans le Nord du Maroc

Lors des opérations de contrôle, les autorités locales et les services municipaux d’hygiène ont procédé à la fermeture de plusieurs restaurants dans le Nord du Maroc.

Hirak du Rif : la Cour de cassation rend sa décision définitive

A moins d’une solution politique, Nasser Zefzafi purgera les 20 ans de prison ferme prononcés par la chambre criminelle le 28 juin 2018 et confirmés par la Cour d’appel de Casablanca en avril 2019. Vendredi dernier, la Cour de cassation de Rabat a...

Plaidoyer pour la non-extradition d’un ouïgour arrêté au Maroc

Dilnur Reyhan, présidente de l’Institut ouïgour d’Europe demande au gouvernement marocain de ne pas extrader vers la Chine Idris Hasan, un ressortissant ouïgour arrêté à l’aéroport Mohammed V de Casablanca puis incarcéré à la prison de Tiflet pour suspicion...

L’Algérie met fin au gazoduc Maghreb-Europe traversant le Maroc

L’Algérie qui a rompu ses relations avec le Maroc a opté pour la fin du gazoduc Maghreb-Europe. Lors d’une rencontre avec l’ambassadeur d’Espagne, Fernando Moran au siège de son département ministériel, le ministre algérien de l’Énergie et des Mines, Mohamed...

Les passagers qui arrivent au Maroc surveillés à la loupe

Le Conseil de gouvernement a décidé jeudi de renforcer son arsenal en matière de lutte contre le terrorisme et les crimes organisés, en faisant adopter un projet de décret.

Sahara : le roi Mohammed VI critique la position de la France

Dans son discours prononcé à l’occasion de la fête de la révolution, Mohammed VI a évoqué la question du Sahara, demandant à ses « partenaires traditionnels » de clarifier leur position sur ce sujet sensible pour le royaume, allusion faite à la France et à la...

Maroc : un champ gazier entre en production en 2024

La production de gaz sur le champ gazier Anchois au large de Larache pourrait probablement démarrer en 2024 ou 2025, selon Francis Perrin, Senior fellow au Policy Center for the New South (PCNS).

Maroc : le test PCR reste obligatoire pour les voyageurs

En réponse à la demande de certains professionnels de supprimer les tests PCR aux voyageurs, le gouvernement a rappelé que cette mesure reste en vigueur « jusqu’à nouvel ordre ».

Les États-Unis félicitent le Maroc

Les États-Unis ont félicité le Maroc pour sa politique en matière de lutte contre le terrorisme, saluant la bonne la coopération bilatérale dans ce domaine.

MRE : les agences de voyage d’Algeciras en colère

Les agences de voyage du port d’Algésiras sont contraintes de fermer en raison du refus de la quasi-totalité des compagnies maritimes opérant dans le détroit de Gibraltar de leur fournir des billets à...