Le Maroc cherche à éviter la surpopulation carcérale

15 décembre 2021 - 00h00 - Maroc - Ecrit par : A.T

Face au surpeuplement des établissements pénitentiaires marocains, le gouvernement veut réduire le recours excessif à la détention préventive. Un projet de loi a été initié à cet effet.

Cette nouvelle disposition contenue dans le nouveau code de la procédure pénale va permettre de désengorger les prisons, a indiqué le ministre de la Justice Abdellatif Ouahbi, répondant aux parlementaires préoccupés par l’encombrement des prisons.

Selon les chiffres officiels issus du rapport annuel du Ministère public, plus de 45 % de la population carcérale au Maroc est constituée de personnes détenues à titre préventif. Mais, leur sort relève de la compétence du procureur du roi qui peut décider de poursuivre ou non les suspects en état de liberté ou en état d’arrestation en fonction de la nature de l’infraction commise et la nature du dossier, a souligné le ministre.

A lire : Maroc : que faire contre la surpopulation carcérale ?

Pour y remédier, « nous avons introduit de nouvelles dispositions qui vont réduire les possibilités de détenir les suspects », a indiqué le ministre, selon qui le nouveau code de la procédure pénale va exiger plus de conditions pour mettre les gens en détention.

À terme, la réforme imposera aux procureurs de justifier leurs décisions au cas où ils décident de placer les personnes arrêtées en détention. « Les juges seront appelés à justifier la légitimité de leur décision dans un délai de 24h en cas de recours déposé par l’avocat de la défense », a expliqué Ouahbi.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Lois - Prison - Abdellatif Ouahbi

Aller plus loin

Un Marocain meurt dans l’incendie de la prison de Bordeaux-Gradignan

Un incendie s’est produit dans la prison de Bordeaux-Gradignan et a coûté la vie à un premier détenu d’origine marocaine, blessant gravement un autre, de nationalité algérienne....

Près de 85 000 détenus dans les prisons marocaines

À fin décembre 2020, le nombre de détenus incarcérés dans les prisons marocaines s’élevait à 84 994, dont 43 % âgés entre 20 et 30 ans, selon l’Observatoire marocain des prisons...

La déradicalisation des prisonniers marocains, l’autre chemin vers la liberté

Lancé en 2015 et dirigé par la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR), le programme de déradicalisation dénommé Moussalaha...

Maroc : que faire contre la surpopulation carcérale ?

Devant les parlementaires, le directeur de la Délégation générale de l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) a proposé en début de semaine un partenariat...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc s’inquiète de « l’influence croissante des homosexuels »

Abdellatif Ouahbi, ministre de la Justice et secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), s’est exprimé une fois de plus sur l’homosexualité. Au Maroc, les pratiques homosexuelles restent punies par la loi.

Réforme du Code de la famille au Maroc : Abdelilah Benkirane menace

Le secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane, relance le débat sur la réforme de la Moudawana et du Code pénal, en promettant des actions fortes si le ministre de la Justice y introduit des amendements qui portent atteinte à la cellule familiale.

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

Réforme du Code pénal au Maroc : un ancien prédicateur salafiste à la rescousse

L’ancien prédicateur salafiste, Abdelwahab Rafiki, plus connu sous le nom d’Abou Hafs, est dorénavant conseiller du ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, selon une source proche du ministère.

Après ses propos «  provocateurs  », Abdellatif Ouahbi présente ses excuses aux Marocains

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a présenté ses excuses aux Marocains pour sa déclaration au sujet de la révision des résultats d’un concours d’accès à la profession d’avocat, indiquant qu’une telle action créerait une mauvaise jurisprudence.

Maroc : le registre national des mariés bientôt disponible

Dans quelques jours, le ministère de la Justice marocain va procéder au lancement du registre national des mariés dans le but de mettre fin aux infractions constatées dans le domaine.

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.

Concours d’avocat : profond désaccord au sein de la profession

La polémique liée au concours d’accès à la profession d’avocat a fini par diviser le corps des avocats, dont certains défendent le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, et son département contre tout « favoritisme » tandis que d’autres appellent à...

Qu’est ce qui explique l’augmentation des divorces au Maroc ?

Les cas de divorce se sont envolés ces deux dernières années au Maroc. Rien qu’en 2021, près de 27 000 divorces ont été enregistrés. Pour le ministre de la Justice, cela s’explique par une prise de conscience des couples sur la nécessité de mettre fin...

Abdellatif Ouahbi accusé par les salafistes d’atteinte à l’islam

La réforme du Code de la famille passe mal chez les salafistes. Prêcheurs et imams de mosquées sont en colère contre le ministre de la Justice Abdellatif Ouahbi.