Maroc : 3 ans de suspension pour avoir giflé un entraîneur

29 novembre 2021 - 08h40 - Sport - Ecrit par : G.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Pour avoir giflé Mustapha Ouchrif, entraîneur de l’Olympique de Dcheira, Abdelhadi Indjar, secrétaire général du même club a été suspendu pour 3  ans par la Fédération royale marocaine de football (FRMF). En plus de cette suspension, le responsable a été renvoyé du club.

Selon le quotidien Al Massae, la commission de discipline de la FRMF a suspendu pour trois ans, Abdelhadi Indjar de toute activité sportive et toute présence sur un terrain de football. À la fin de cette sanction, il ne devra plus revenir au sein du club. C’est sa sanction pour avoir manqué de délicatesse envers Mustapha Ouchrif durant le match entre l’Olympique de Dcheira et la Jeunesse d’Al Massira, et qui s’était soldé par la victoire du club de Laâyoune.

À lire  : Une bagarre coûte cher à Adel Taarabt

Il devra également s’acquitter d’une amende de 20 000 dirhams, conformément à l’article 85 du Code disciplinaire appliqué au Maroc et qui évoque l’agression commise contre des joueurs et des entraîneurs durant un match.

À lire  : Une bagarre coûte cher à Adel Taarabt

La commission de discipline de la FRMF a pu mesurer la gravité de ce qui s’est passé parce que la scène a été filmée par les caméras du stade Moulay Rachid de Laâyoune. De son côté, Mustapha Ouchrif a lui aussi été suspendu pour 4 matchs en plus d’une amende de 1500 dirhams, pour avoir insulté son agresseur.

À lire  : Voici le montant réclamé par Patrice Beaumelle avant son départ

Les dirigeants de l’Olympique de Dcheira ont expliqué que cette scène regrettable est née d’une mésentente entre les deux hommes. Ils n’ont jamais pensé que cela allait dégénérer. Abdelhadi Indjar doit également s’expliquer devant la commission disciplinaire du club.

À lire  : Les mensonges de Tagnaouti lui coûtent trois matchs de suspension

Il a présenté ses excuses à l’entraîneur, pour ce geste qu’il regrette énormément. Il dit avoir pris acte de la décision de la FRMF qui équivaut à la fin de sa carrière.

Sujets associés : Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) - Sanction

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Reims : le joueur marocain Yunis Abdelhamid sanctionné

L’international marocain Yunis Abdelhamid ne sera pas aligné pour le match contre Brest. Le défenseur et capitaine de Reims a été suspendu pour trois matchs, dont un avec sursis,...

Voici le montant réclamé par Patrice Beaumelle avant son départ

L’ex-sélectionneur de l’équipe nationale Espoirs, exige la somme de 6,5 millions de dirhams pour négocier une séparation à l’amiable avec la Fédération royale marocaine de football...

Maroc : un joueur écope de 2 ans de suspension pour dopage

Un joueur de Moghreb de Tétouan (MAT) a été suspendu, jeudi 23 juillet 2020, pour les deux prochaines années de toutes activités liées au sport et de toutes compétitions nationales...

Football : la FRMF distribue ... les sanctions (liste)

La Commission de Discipline et du Fair-Play de la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) a décidé, comme elle le fait quasiment chaque semaine, de sanctionner plusieurs...

Nous vous recommandons

Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF)

Maroc : retour imminent du public dans les stades

La fédération royale marocaine de football (FRMF) pense sérieusement à autoriser le retour du public dans les stades. C’est en mars 2020 que la FRMF avait annoncé la suspension de toutes les compétitions footballistiques à la suite du confinement qui a été...

La FRMF suspend pour cinq ans un dirigeant de club

Le président du Mouloudia de Guelmin, Abdelmoughit Mabrouk, a écopé d’une lourde suspension qui lui a été infligée par la Fédération royale marocaine de football (FRMF) mercredi 7 avril 2021. Il aurait commis des faits assez graves qui ont poussé la...

L’équipe du Maroc en stage de préparation à partir du 30 août

Les joueurs marocains démarrent le 30 août un stage de préparation au complexe Mohammed VI de football à Maâmoura, à Salé, dans le cadre des 1ʳᵉ et 2ᵉ journées du groupe des éliminatoires africaines pour le mondial Qatar...

Fouzi Lekjaâ revient sur la décision d’Abdessamad Ezzalzouli

Fouzi Lekjaa, président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), est revenu sur la décision du joueur marocain Abdessamad Ezzalzouli de ne pas rejoindre l’effectif des Lions de l’Atlas pour la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2022). L’attaquant...

CHAN 2021 : le choc des titans entre le Maroc et le Cameroun

Face aux Lions indomptables du Cameroun ce 3 février, les Lions de l’Atlas s’avancent en grands favoris sur la pelouse de Limbé. Avec un parcours presque impeccable durant les phases de poule, les Marocains espèrent se rapprocher davantage du podium, et...

Sanction

Maroc : une mère filmée en train de torturer sa fille

La vidéo d’une fille torturée pendant de longues minutes par celle qui semble être sa mère a créé l’émoi sur les réseaux sociaux au Maroc. Les faits se seraient déroulés à Larache et les internautes réclament une sanction exemplaire et...

Momo de Hit Radio à nouveau dans le viseur de la HACA

La Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) a donné un avertissement à Hit Radio pour des propos tenus dans l’émission « Momo Ramadan Show » qu’elle juge « infériorisante, discriminatoire et péjorative de la femme...

L’isolement de la Russie du réseau financier Swift inquiète le Maroc

La mise à l’écart de la Russie du système international de paiement international Swift va inévitablement peser sur les relations commerciales avec le Maroc. Les exportateurs marocains expriment, déjà, leur...

Maroc : des agents d’autorité sanctionnés par le ministère de l’Intérieur

Des agents d’autorité ont été sanctionnés par le ministère de l’Intérieur pour avoir failli à leurs missions. Ces sanctions s’inscrivent dans l’approche de la mise en application du principe constitutionnel de corrélation entre responsabilité et reddition des...

Maroc : un restaurant fermé 4 mois pour avoir servi de l’alcool

Le restaurant Le Cabestan situé à Casablanca, ne pourra plus servir de l’alcool pendant quatre mois. Les responsables ont, selon les autorités, violé l’une des lois qui régissent ce type d’établissements.