Covid-19 au Maroc : le taux reproduction en dessous de 1

3 mars 2021 - 13h00 - Maroc - Ecrit par : I.L

Le ministère de la Santé a indiqué, dimanche dernier que le taux de reproduction du Coronavirus a atteint 0,98 au Maroc, près d’un an après la découverte du premier cas du Covid-19. Lors de sa présentation du bilan bimensuel relatif à la situation épidémiologique, le chef de la division des maladies transmissibles, Abdelkrim Meziane Bellefquih s’est félicité de l’exploit en précisant que ce taux est resté en dessous de 1 pour la 15ᵉ fois consécutive.

Au cours de son exposé, le responsable du ministère de la Santé a justifié ces chiffres par la chute des contaminations, intervenue depuis le lancement de la campagne nationale de lutte contre le coronavirus. Selon Abdelkrim Meziane Bellefquih, le nombre total des cas enregistrés depuis le début de la pandémie a atteint 483 766, près d’un an après la découverte du premier cas, soit un taux d’incidence cumulé de 1 330,8 pour 100 000 habitants. Pour le cadre du ministère de la Santé, le nombre de cas positifs continue de chuter pour la 15ᵉ fois consécutive, soit une baisse de −6 %.

S’agissant des décès enregistrés, ils se sont repliés à 10,4 % pour 8 360 personnes décédées depuis le 2 mars 2021 avec un taux de létalité établi à près de 1,8 % contre 2,2 % comme taux mondial. Dans cette catégorie, le Maroc occupe la 37ᵉ place mondiale et 3ᵉ en Afrique. En ce qui concerne le taux de guérison, il s’est établi à près de 97 %, soit un total de 469 345 personnes guéries.

Tout en rappelant que la vigilance doit rester de mise avec le respect des mesures restrictives ayant permis de contrôler la pandémie, le chef de la division des maladies transmissibles a affirmé que la pandémie est désormais sous contrôle. En témoignent les chiffres et la situation épidémiologique.

Plus d’un mois après le début de la campagne nationale de vaccination, 3 568 670 personnes ont bénéficié de la première dose du vaccin, alors que la deuxième dose a été administrée à 232 980 bénéficiaires, a fait savoir Abdelkrim Meziane Bellefquih. Il a par ailleurs ajouté que plus de 90 % des cas découverts au Maroc ont été recensés, notamment lors du pic épidémique observé à la mi-novembre 2020.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Santé - Ministère de la Santé - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Un avion de Royal Air Maroc va acheminer de nouveaux lots du vaccin Sinopharm

Le Maroc est sur le point de réceptionner de nouveaux lots du vaccin du laboratoire chinois Sinopharm. Un Dreamliner de Royal Air Maroc (RAM) a décollé aux premières heures de...

Le Maroc accélère les vaccinations

Plus de deux semaines après le lancement de la campagne nationale de vaccination, le ministère de la Santé a décidé de passer à la vitesse supérieure. Depuis le 10 février, le...

Le Maroc espère une immunité collective au moins de juin prochain

Moins d’un mois après le lancement de la campagne de vaccination anti Covid-19 par le roi Mohammed VI, plus de 3 millions de Marocains ont reçu la première dose du vaccin et...

Covid-19 au Maroc : les sans-papiers, oubliés de la vaccination

La campagne de vaccination anti-Covid-19, effective au royaume depuis plusieurs semaines, ne prend pas en compte les personnes en situation irrégulière. Pour Said Tbel de l’AMDH...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’anarchie des salons de beauté au Maroc dénoncée

La docteure Hanan Atrakin, spécialiste en chirurgie esthétique et députée du Parti Authenticité et Modernité (PAM), a exprimé ses inquiétudes face à la prolifération au Maroc des salons de beauté offrant des services esthétiques médicaux, évoquant une...

Punaises de lit : la psychose atteint le Maroc

Le ministère de la Santé et de la Protection sociale a confirmé, mercredi, l’absence d’une propagation exceptionnelle des punaises de lit au Maroc. Dans un communiqué, les autorités sanitaires affirment avoir mis en place des mesures préventives en...

Intoxications en hausse au Maroc : quelles solutions ?

La Fédération marocaine des Droits des Consommateurs s’inquiète après la hausse des cas d’intoxication alimentaire enregistrés dans certains restaurants ces dernières semaines. Elle appelle le ministre de la Santé et de la Protection sociale à...

Le Maroc prépare les aéroports de demain

Le Maroc prévoit de se doter d’un nouveau Schéma directeur aéroportuaire national à l’horizon 2045, le dernier élaboré en 2013 étant devenu obsolète.

Des pastèques contaminées dans les assiettes des Marocains ?

Le groupe du parti socialiste à la Chambre des représentants a adressé une question au ministre de la Santé et de la protection sociale, Khalid Ait Taleb, au sujet de la présence de pastèques contaminées sur le marché marocain.

Au Maroc, l’été rime avec piqûres de scorpion

La recrudescence des piqûres de scorpion dans certaines régions du Maroc, en cette période de canicule et de saison estivale, inquiète. Les spécialistes appellent les citoyens à prendre les précautions pour prévenir ces piqûres mortelles.

Plages au Maroc : l’embarrassante absence de toilettes publiques

Au Maroc, la plupart des plages sont dépourvues d’infrastructures sanitaires (toilettes, douches, centres de secours…). Une situation qui crée des désagréments aux touristes et aux MRE, surtout pendant la saison estivale.

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.