Maroc : de la viande de sanglier dans les sandwichs des Gadiris

7 février 2024 - 20h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

Une tête de sanglier a été récemment retrouvée dans une poubelle du quartier de Dakhla, dans le centre-ville d’Agadir. Les internautes appellent les habitants de la ville à la vigilance en ce qui concerne la viande servie dans les restaurants et snacks.

Des photos de cette tête de sanglier sont devenues virales sur Facebook, suscitant moult commentaires. Plusieurs internautes ont lancé un appel aux Gadiris, les invitant à faire preuve de prudence quant à la viande servie dans les restaurants et chez les vendeurs ambulants.

À lire : Maroc : de la viande d’âne dans les assiettes des Meknassis ?

Les internautes ont également demandé aux autorités compétentes de renforcer les contrôles dans ces établissements et d’ouvrir rapidement une enquête pour faire la lumière sur cette découverte afin de préserver la santé des consommateurs.

Sujets associés : Consommation - Agadir - Animal

Aller plus loin

Maroc : de la viande d’âne dans les assiettes des Meknassis ?

Des restes d’un âne, dont sa tête, ont été découverts samedi à El Fakharine, près de Meknès. Les autorités locales ont ouvert une enquête. Les populations, quant à elles,...

Maroc : rumeurs sur la vente de viande d’âne à Fnideq

Les rumeurs faisant état de la vente de la viande d’âne dans certaines boucheries de Fnideq sont fausses, assure une commission mixte de contrôle après avoir mené son enquête.

Casablanca : attention à la viande consommée

À Casablanca, des bouchers et intermédiaires alertent sur la prolifération de viandes rouges provenant d’abattages clandestins. Les quantités vendues dépassent largement celles...

Essaouira : les sangliers attaquent, la population appelle à l’aide

Des attaques de sanglier ont encore été signalées dans la région d’Essaouira, semant la panique parmi la population. Des associations locales appellent l’État à prendre ses...

Ces articles devraient vous intéresser :

Café : le Maroc, 2e plus grand marché de la région Mena

Les ménages marocains devraient dépenser environ 13 milliards de dirhams en produits à base de café, selon une étude de Fitch Solution.

Maroc : une flambée inquiétante du prix de la volaille et des oeufs

Au Maroc, les prix de la volaille et des œufs s’envolent au grand dam des consommateurs. Quelles en sont les causes ?

Les Marocains vont-ils manquer de dattes pour le Ramadan ?

À quelques semaines du mois sacré de Ramadan, des doutes subsistent quant à la disponibilité des dattes en quantité suffisante et à des prix abordables.

La « chebakia », la pâtisserie marocaine incontournable lors du ramadan

Lors du ramadan au Maroc, la « chebbakaa », des petits gâteaux traditionnels au miel, est proposée tous les jours sur les tables pour les dîners de rupture de jeûne.

Maroc : la quête d’autosuffisance en dattes face aux défis climatiques

Le Maroc est le septième producteur mondial de dattes, avec un volume de 170 000 tonnes par an. Toutefois, des défis restent à relever pour le développement de la filière et satisfaire la demande nationale.

Maroc : l’informel met à genoux les magasins de sport

Dans le secteur du sport en plein essor au Maroc, l’informel gagne du terrain. Les professionnels, mécontents, tirent la sonnette d’alarme.

Voici le profil des Marocains qui s’endettent le plus

Bank Al-Maghrib a analysé le profil des Marocains qui recourent le plus aux crédits à la consommation et à l’habitat, sur la base des critères de l’âge, du revenu, de la catégorie socio-professionnelle et du lieu de résidence.

Maroc : quand le thermomètre monte, la consommation électrique s’envole

La consommation électrique au Maroc a atteint un niveau record, s’établissant à 7 310 mégawatts, selon le ministère de la Transition énergétique et du développement durable.

Maroc : clap de fin pour Jumia Food

Les Marocains ayant l’habitude de commander via Jumia Food devront dorénavant se diriger vers un concurrent. L’entreprise vient d’annoncer la fin de son service au Maroc.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...