Maroc : une Youtubeur condamné à 4 ans de prison

24 avril 2024 - 09h00 - Maroc - Ecrit par : P. A

La Cour d’appel d’Agadir vient d’augmenter à quatre ans de prison la peine du youtubeur Reda Taoujni, condamné en première instance à deux ans de prison ferme pour diffamation et autres délits.

Suite à une plainte déposée contre lui par le ministre de la Justice, Abdelatif Ouahbi, Reda Taoujni avait été condamné par le tribunal de première instance d’Agadir à une peine de deux ans de prison ferme et une amende de 20 000 dirhams, ainsi que le versement une indemnisation symbolique d’un dirham à la partie civile.

À lire : Maroc : une Youtubeuse en prison, sa mère en appelle au roi Mohammed VI

Le youtubeur était accusé d’usurpation de titre, d’insulte à un fonctionnaire public dans l’exercice de ses fonctions, de diffusion de fausses informations via des systèmes informatiques, de diffamation et de diffusion d’images d’une personne sans son consentement.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Agadir - Droits et Justice - Abdellatif Ouahbi - Ministère de la Justice et des Libertés - Youtube

Aller plus loin

Maroc : une Youtubeuse en prison, sa mère en appelle au roi Mohammed VI

Le tribunal pénal de Casablanca a ordonné le placement en détention de Naïma El Jouk à la prison locale “Oukacha”. La Marocaine publiait de nombreuses vidéos personnelles,...

Belgique : une chanteuse d’origine marocaine perd son permis pour avoir filmé dans un tunnel

La chanteuse anversoise d’origine marocaine, Jamilla Baidou, a été condamnée lundi par le tribunal de police de Sint-Niklaas à un an d’interdiction de conduire pour avoir...

Après plusieurs mois de cavale, un youtuber marocain se rend à la police

Après plus de sept mois de cavale, le Youtubeur Ilyas Elmaliki s’est livré vendredi à la police de Casablanca. Il a comparu dimanche devant le procureur général près la cour...

Une influenceuse marocaine risque des ennuis après s’être moquée du Coran

Les informations selon lesquelles « Mi Naima, Youtubeuse marocaine, connue pour ses vidéos provocantes et polémiques, est visée par une enquête après la diffusion d’une vidéo...

Ces articles devraient vous intéresser :

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Mohamed Ihattaren rattrapé par la justice

Selon un média néerlandais, Mohamed Ihattaren aurait des démêlés avec la justice. Le joueur d’origine marocaine serait poursuivi pour agression et tentative d’incitation à la menace.

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.

Le Maroc s’inquiète de « l’influence croissante des homosexuels »

Abdellatif Ouahbi, ministre de la Justice et secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), s’est exprimé une fois de plus sur l’homosexualité. Au Maroc, les pratiques homosexuelles restent punies par la loi.

Le roi Mohammed VI nomme de nouveaux magistrats dans les juridictions financières

Le Roi Mohammed VI, président du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, a approuvé la nomination de 30 nouveaux magistrats dans des postes de responsabilité au sein des juridictions financières.

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Salma Rachid sous le feu des critiques

Salma Rachid est la cible d’attaques sur les réseaux sociaux. De nombreux internautes fustigent l’arrogance de la chanteuse de la pop marocaine.