Un jeune Marocain s’immole en direct sur Facebook

18 mars 2022 - 09h00 - Maroc - Ecrit par : A.T

La police de Casablanca a ouvert une enquête judiciaire, après qu’un jeune de 19 ans, a diffusé son immolationen direct sur Facebook.

L’enquête, menée sous la supervision du parquet, vise à déterminer la raison pour laquelle ce jeune s’est mis le feu volontairement, ce qui lui a causé des brûlures jusqu’au 3ᵉ degré, puis sa mort à l’hôpital, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

A lire : Maroc : manifestations après le décès d’un jeune par immolation à Sidi Bennour

L’affaire a fait grand bruit sur les réseaux sociaux. Le jeune garçon aurait subi un « mauvais traitement » qui lui aurait été réservé dans un poste de police après son insistance pour le suivi de sa plainte contre deux individus qui l’auraient roué de coups au marché de poisson au gros de Hraouiyine.

Une commission de la Direction générale de la Sûreté nationale a été mise en place pour enquêter sur ces accusations.

Sujets associés : Casablanca - Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Immolation par le feu

Aller plus loin

Immolation par le feu du député du PAM Abdellatif Zaim

Choc à Rhamna. Le député du Parti Authenticité et Modernité (PAM), Abdellatif Zaim, a tenté de mettre fin à ses jours en s’immolant par le feu devant le siège de l’Office...

Maroc : manifestations après le décès d’un jeune par immolation à Sidi Bennour

Yassine, un jeune marchand ambulant, s’est immolé par le feu le 28 juillet à Sidi Bennour et n’a pas survécu à ses blessures. Il protestait contre la confiscation de son étal...

Immolation de Fatiha : des responsables interpellés et emprisonnés

Une dizaine de jours après la mort de Fatiha, vendeuse de crêpes qui s’est immolée par le feu pour protester contre la hogra et l’humiliation de la part du caïd de Kénitra, des...

Verbalisé par la police, il s’immole par le feu

Un jeune homme a tenté de s’immoler par le feu, après un contrôle routier à Casablanca. Une enquête a été ouverte.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) annonce avoir programmé pour le mois de septembre, plusieurs concours en vue de recruter 6 000 agents de différents grades.

Bientôt une centaine de radars mobiles déployés au Maroc

120 nouveaux radars seront bientôt déployés dans plusieurs villes marocaines, pour renforcer la sécurité routière. Ces équipements ont été remis mardi, à la Gendarmerie Royale et à la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) (Police).

La police marocaine et Facebook lancent « Alerte-enlèvement »

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) met en place actuellement un nouveau système de protection de la sécurité des citoyens, des résidents et des étrangers. Il s’agit d’un programme innovant et intégré d’alerte et de recherche des...

Le Maroc envoie ses meilleurs policiers au Qatar

À quelques semaines du mondial de football, le Maroc a envoyé un corps d’élite au Qatar, pour participer à la couverture sécuritaire de l’événement.

Dispositif exceptionnel pour le nouvel an au Maroc

La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) s’active pour garantir la sécurité des Marocains à l’occasion du nouvel an 2023. D’ores et déjà, il a été procédé à la mise en place d’un dispositif de sécurité spécial.

La criminalité en baisse au Maroc

Au cours du premier semestre 2022, la criminalité a globalement baissé au Maroc. C’est ce que révèle le dernier rapport de la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).

Un beau cadeau de fin d’année pour la police marocaine

Les agents de la direction générale de la sûreté nationale (DGSN), travaillant dans les différentes directions au niveau national, recevront en cette fin d’année, une prime exceptionnelle, octroyée par le directeur général Abdellatif Hammouchi.

Maroc : des sanctions disciplinaires à l’Institut royal de police

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé samedi une série de sanctions disciplinaires et de mesures d’évaluation des performances contre certains policiers de l’Institut royal de police (IRP). Cette annonce fait suite à une enquête...

Cinq nouvelles nominations à la DGSN

Le directeur général de la Sûreté territoriale (DGST), Abdellatif Hammouchi, a procédé à une nouvelle série de nominations, notamment au sein des services centraux de la Direction des Ressources humaines.