Recherche

Une majorité de Marocaines victimes de violence

© Copyright : DR

18 décembre 2020 - 14h00 - Société - Par: G.A

Plus de la moitié des Marocaines âgées entre 15 et 74 ans ont été victimes de violences. C’est ce qu’a indiqué le président du Conseil économique social et environnemental (CESE), Ahmed Reda Chami.

Ahmed Reda Chami déplore que les nombreuses sensibilisations n’aient véritablement pas porté leurs fruits. Pour lui, «  un pays ne peut prétendre à un quelconque développement, si la moitié de sa force vive en est exclue ou subit des violences sous n’importe quelle forme  ». Tout en précisant que les violences faites aux femmes constituent une violation flagrante des droits humains, le président du CESE a attiré l’attention sur les séquelles psychologiques irréversibles que peuvent engendrer de tels actes, non seulement sur les victimes, mais également sur la société, rapporte la MAP.

Il a par ailleurs relevé que si les violences faites aux filles et aux femmes résistent encore, c’est aussi dû à la place accordée à cette question dans les politiques publiques, aux difficultés d’accès à la justice ou encore au poids persistant des stéréotypes. Ahmed Reda Chami a également appelé la société à se pencher davantage sur l’amélioration de la situation des femmes, le renforcement de leur participation à la vie active et la lutte contre les violences qu’elles subissent. Le CESE s’inscrit dans la logique d’aider à atteindre ces objectifs.

La représentante du Bureau Multipays de l’ONU-Femmes pour le Maghreb, Leila Rhiwi, a pour sa part expliqué que les violences à l’égard des filles et des femmes constituent l’une des plus graves violations des droits humains, surtout que la crise du Covid-19 a contribué à l’intensification de ces violences. Elle a néanmoins salué les efforts déployés et les progrès accomplis dans ce domaine au Maroc, grâce à l’engagement de la société civile et aux politiques publiques. Elle espère que le projet de loi 10.16 modifiant et complétant le code pénal, pourra davantage aider à lutter contre la discrimination à l’égard des femmes.

Mots clés: Ahmed Reda Chami , Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE) , Violences et agressions , Violences conjugales , Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact