Prison pour les Marocains visitant Israël : les Etats-Unis ne laisseront pas passer la loi

8 décembre 2013 - 17h20 - Maroc - Ecrit par : J.L

Des contacts auraient été pris au plus haut niveau par des responsables américains pour bloquer le projet de loi marocain criminalisant la normalisation des rapports avec Israël, a appris l’hebdomadaire Al Ousboue.

Ces initiatives seraient menées par les services de renseignement américains, loin des circuits des départements des affaires étrangères, rapporte Al Ousboue, selon lequel, des lobbies juifs font appel au Roi Mohammed VI pour qu’il avorte ce projet de loi anti-normalisation avec l’Etat hébreux.

Shimon Samuels du Centre Simon Wiesenthal basé à Los Angeles, a même adressé une lettre au Roi Mohammed VI, dans laquelle il appelle le Souverain marocain à intervenir pour annuler ce projet de loi, car si ce texte venait à être adopté, il nuirait à l’image du Maroc en tant que pays de tolérance, connu pour ses relations exceptionnelles avec la communauté juive à travers le monde.

Dans le deuxième paragraphe de cette lettre, ajoute Al Ousboue, Shimon Samuel écrit : "Sa Majesté, plusieurs Partis politiques ont profité de votre absence pour tenter de faire passer un projet de loi criminalisant les rapports avec Israël".

Pour l’Observatoire marocain contre la normalisation des relations avec Israël, "l’Etat hébreux vise ainsi à infiltrer la société marocaine, pour effacer l’identité et falsifier l’histoire du pays, afin de créer des conflits ethniques, avant de semer le chaos dans la région du Maghreb et créer des entités adhérant au projet sioniste".

D’après le projet de loi porté au Parlement par le Parti Justice et Développement (PJD), l’Union Socialiste des Forces Populaires (USFP), le Parti de l’Istiqlal, le Parti Authenticité et Modernité (PAM), le Parti du Progrès et du Socialisme (PPS), tout Marocain qui visiterait Israël, pourrait écoper d’une peine allant de deux à cinq ans de prison, assortie d’une amende allant de 10.000 à 100.000 euros,

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : États-Unis - Mohammed VI - Israël - Istiqlal - Parti du Progrès et du Socialisme (PPS) - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Union Socialiste des Forces Populaires (USFP) - Parti Authenticité et Modernité (PAM) - Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération

Ces articles devraient vous intéresser :

Le mystère de la lettre de Pedro Sánchez au roi Mohammed VI

Le gouvernement espagnol continue de refuser de divulguer le contenu de la lettre envoyée par Pedro Sánchez au roi Mohamed VI, le 14 mars 2022. Cette lettre est considérée comme le « secret mieux gardé de la politique espagnole », s’étonne un journal...

Le roi Mohammed VI ne fera plus de discours du 20 août

Le roi Mohammed VI ne prononcera plus le discours de la célébration de la Révolution du Roi et du Peuple le 20 août. Celui-ci, selon le Cabinet royal est trop proche du discours du Trône et celui de la rentrée parlementaire.

Maroc : les réformes des lois sur les libertés individuelles passent mal

Les réformes des lois sur les libertés individuelles initiées par le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi sont loin de faire l’unanimité. Après le parti de la justice et du développement (PJD), parti de l’opposition, c’est au tour du parti de la...

L’Espagne « humiliée » par le Maroc, selon José Maria Aznar

L’ancien président du gouvernement espagnol, José María Aznar, a déploré jeudi à Séville le fait que Mohammed VI n’ait pas reçu Pedro Sanchez à son arrivée à Rabat, considérant cet acte du Maroc comme une « humiliation ».

Maroc : les démolitions sur les plages sont elles légales ?

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur a été interpellé par Abdellah Bouanou, président du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), sur le respect de la loi dans le processus de démolition de plusieurs résidences...

Consulats à l’étranger : le Maroc passe de la location à l’achat

Afin de rationaliser les dépenses et atténuer les coûts élevés des locations à l’étranger, le ministère marocain des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger a mis en place un plan stratégique.

Des personnes condamnées pour terrorisme graciées par le roi Mohammed VI

Le roi Mohammed VI a gracié quelque 1518 personnes à l’occasion de l’Aïd al fitr fêté ce samedi 22 avril au Maroc, dont certaines ont été condamnées dans des affaires de terrorisme. Voici le détail de ces grâces :

Quand Jeune Afrique encense Mohammed VI

Dans une analyse, François Soudan, directeur de la rédaction du magazine Jeune Afrique, a décortiqué le règne de Mohammed VI, mettant en avant la détermination, la vision claire et le bon sens du monarque marocain qui a su s’adapter aux exigences du...

Le Maroc construira 1000 km d’autoroutes d’ici 2030

Le Maroc veut saisir l’occasion de l’organisation de la coupe du monde 2030 pour moderniser le secteur des transports dans son ensemble, notamment les autoroutes.

Réforme du Code pénal au Maroc : un ancien prédicateur salafiste à la rescousse

L’ancien prédicateur salafiste, Abdelwahab Rafiki, plus connu sous le nom d’Abou Hafs, est dorénavant conseiller du ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, selon une source proche du ministère.