Marouane Chamakh donne les raisons de sa retraite anticipée

28 juin 2021 - 09h00 - Ecrit par : G.A

L’ancien international marocain, Marouane Chamakh, était samedi dernier l’invité de d’Info Soir de 2M. Le joueur qui a fait les beaux jours de plusieurs clubs dont les Girondins de Bordeaux, a dévoilé les raisons de son absence du monde sportif, son rapport avec le Maroc ainsi que ses projets d’avenir.

En mai 2019, Marouane Chamakh, âgé de 35 ans, mettait fin à sa carrière sans réellement aller dans les détails des raisons. L’ancien attaquant des Lions de l’Atlas et des Girondins de Bordeaux, a déclaré au cours de l’interview accordée à 2M, qu’il a souhaité se consacrer à sa famille.

Installé à Marrakech, il s’est donné le temps pour participer activement à l’éducation de ses deux filles, surtout à la prise en main des soins particuliers de sa fille aînée qui est autiste. «  Je gère mon après carrière du mieux possible. C’est-à-dire que je prends beaucoup plus de temps pour ma famille et pour mes affaires personnelles. J’ai vraiment coupé pendant trois ans pour m’occuper de mes deux filles et de leur santé  ».

Comme Marouane Chamakh était libre de tout contrat depuis son départ de Cardiff City, en 2016, avant de se retirer du monde sportif en 2019, beaucoup avaient pensé qu’il avait pris cette décision parce qu’il n’avait pas le choix. Il explique qu’il avait de très belles propositions mais pour lui, le bien être de sa famille est plus important. «  Ce n’est pas parce que je ne trouvais pas de club que j’ai arrêté le football. Je ne l’ai pas forcément dit, mais j’ai eu des propositions aux États-Unis, en Chine, au Moyen-Orient… Mais j’ai préféré tirer un trait et profiter de ma famille. Et je ne regrette absolument pas, car j’ai énormément appris et j’ai fait beaucoup de choses  ».

Même s’il a pris sa retraite, l’ancien joueur pense revenir dans le milieu sportif, mais cette fois-ci en tant qu’entraîneur. Aujourd’hui, avec les idées un peu plus claires, il compte obtenir son diplôme avant de chercher un club qui voudra de ses compétences d’entraîneur. «  C’est 100% possible ! Mais je veux avoir le bagage qu’il faut et cela passe par les diplômes en la matière. Ce n’est qu’après cela que je pourrai le faire dans 5 à 10 ans, si je le souhaite.Mais mon rêve, bien sûr, est d’entraîner les Girondins de Bordeaux, de réaliser ce que j’ai appris, et ma façon de voir le football. J’espère être bientôt de retour sur le terrain  » a-t-il souligné.

Tags : Marouane Chamakh - Football - Lions de l’Atlas

Aller plus loin

Marouane Chamakh se voit en futur entraîneur de Bordeaux

Trois ans après son départ à la retraite, l’ancien attaquant marocain des Girondins de Bordeaux, Marouane Chamakh, compte revenir sur le bord des terrains. En juin prochain, il...

Direction le Qatar pour Marouane Chamakh ?

Quelques semaines seulement après son arrivée au club de Cardiff City, Marouane Chamakh va devoir le quitter, le club ayant décidé de ne pas renouveler son contrat en...

Fin de carrière pour Marouane Chamakh

Alors qu’il n’avait plus de club depuis près de deux ans, l’ancien international marocain Marouane Chamakh vient d’annoncer officiellement sa...

Mustapha El Atrassi quitte la scène artistique avec un message poignant

L’humoriste franco-marocain Mustapha El Atrassi s’est retiré de la scène artistique de la façon la plus inattendue. Il décrit un métier qui l’a détruit chaque jour de...

Nous vous recommandons

L’Europe va assouplir les règles de voyage pour les pays tiers

Le Conseil européen a recommandé aux pays membres d’assouplir les restrictions de voyage imposées aux passagers en provenance de pays « tiers », comme le Maroc.

Lancement de la version actualisée de la plateforme « MAGHRIBCOM »

Une nouvelle version de la plateforme virtuelle « MAGHRIBCOM » a été mise en place par le ministère délégué chargé des Marocains du monde. Elle a été actualisée afin de permettre une promotion effective des MRE et surtout l’amélioration de tous les services et...

Une Marocaine, candidate aux élections municipales à Milan

Sana El Gosairi, une Marocaine résidant en Italie s’est lancée dans la course aux élections municipales à Milan. Celle qui a fait ses premières armes en politique au sein du Rassemblement national des indépendants (RNI) et vit dans ce pays européen depuis...

Nora Fatehi fait la pub de cuisine marocaine en Inde (vidéo)

Nora Fatehi était récemment l’invitée de la saison 2 de l’émission « Stars Vs Food », diffusée sur la chaine Discovery+. Au cours de l’émission, elle a prouvé qu’en plus de la danse et du chant, elle pouvait également réaliser des prouesses derrière les...

Nouvelle vague de chaleur au Maroc (+42 degrés)

Plusieurs régions marocaines vont connaître une vague de chaleur de jeudi 1ᵉʳ juillet à dimanche 4 juillet 2021, alerte la Direction générale de la météorologie (DMN).

Ursula Von der Leyen s’exprime sur les relations Maroc - Union européenne

Les relations stratégiques entre le Maroc et l’Union européenne sont d’une grande importance, a affirmé samedi, la présidente de la Commission européenne. Ursula Von der Leyen a notamment souligné la considération mutuelle et le respect des engagements...

Sahara : combien coûte le Polisario à l’Algérie ?

La « République arabe sahraouie démocratique (RASD) » coûte à l’Algérie, protectrice du Polisario, un milliard de dollars par an. C’est du moins ce qu’affirme une source militaire.

L’Allemagne classe le Maroc en «   zone à haut risque »

L’Allemagne a classé le Maroc et une grande partie du Sud de la France comme «   zone à haut risque », à partir de ce dimanche 8 août, en raison de l’augmentation des chiffres d’infection au coronavirus.

Des familles marocaines bientôt à la rue en Espagne

Fatima Maknassi, 31 ans, et Rachid El Yagoubi, 51 ans, ont été expulsés de leur logement à Madrid l’année dernière. Le couple marocain est toujours à la recherche d’un logement décent.

Les MRE en voiture devront encore attendre avant de prendre le bateau à Algésiras

Après le réchauffement des relations entre le Maroc et l’Espagne, le trafic régulier des passagers et des autocars reprend ce mardi 12 avril 2022 entre les ports marocains de Tanger Med et de Tanger-Ville et les ports espagnols d’Algesiras et de Tarifa....