À Marrakech, des baisses jusqu’à 40% pour certains riads

16 mai 2021 - 17h40 - Economie - Ecrit par : S.A

Au Maroc, l’immobilier est l’un des secteurs durement touchés par le coronavirus. À Marrakech, par exemple, certains riads ont vu leur prix dégringoler de 30 à 40 %.

Actuellement les ventes sont difficiles sur le marché des petites maisons d’hôtes – des exploitations familiales de cinq à sept chambres, a déclaré au journal américain The New York Times Colin Bosworth, propriétaire de l’agence immobilière « Bosworth Property » à Marrakech, expliquant que l’absence du tourisme a entraîné des baisses de 30 à 40 % des prix. Toutefois, « les prix restent stables, car l’intérêt des acheteurs européens a considérablement augmenté », a déclaré Maud Faujas, directrice de l’agence immobilière Emil Garcin à Marrakech, faisant savoir que les prix des riads dans la médina de Marrakech commencent à partir de 250 000 euros et pourraient constituer une source fiable de revenus locatifs.

« Même un petit logement que vous pouvez louer pour 200 à 250 euros la nuit est la meilleure chose à acheter en tant qu’investissement », a-t-elle ajouté. Quant aux prix des villas situées sur les 15 parcours de golf de 18 trous autour de Marrakech, ils varient entre 500 000 euros et environ 1 million d’euros. Maud Faujas a également fait savoir que les prix des somptueuses maisons de la banlieue commencent à environ 3 millions d’euros.

Les acquéreurs étrangers sont majoritairement des Européens. Les Français sont dans le peleton de tête. « Nous sommes à trois heures de Paris et de Genève, et à deux heures de Madrid », a souligné Colin Bosworth. Plus récemment, des investisseurs du Mexique, de Singapour et des États-Unis ont manifesté leur intérêt, sachant que les touristes européens risquent d’envahir Marrakech une fois la pandémie apaisée, a-t-il ajouté. Pour Maud Faujas, deux décisions ont suscité un engouement auprès des Marocains juifs vivant ailleurs, qui souhaitent acheter des maisons de vacances dans la ville ocre. Il s’agit de la décision du Maroc de normaliser ses relations avec Israël et du lancement prévu de vols directs entre les deux pays.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immobilier - Marrakech - Acquisition

Aller plus loin

Les prix de l’immobilier au Maroc en légère baisse

L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) poursuit sa hausse au quatrième trimestre 2020, après s’être déprécié aux premier et second trimestres 2020. Au T4 2020, l’IPAI a...

Forte demande dans le secteur de l’immobilier à Marrakech

Le secteur de l’immobilier connaît actuellement une forte demande à Marrakech. À l’inverse, les prix à la location et à la vente enregistrent une baisse.

Immobilier au Maroc : les prix des actifs neufs et anciens ont chuté en 2020

En 2020, les prix des actifs neufs et anciens au Maroc ont enregistré une baisse en raison de la crise sanitaire due au Coronavirus.

États-Unis : une maison transformée en riad marocain à prix d’or

En Californie, une maison unique à deux étages transformée en partie en riad marocain à Palm Springs Home en met plein la vue aux visiteurs. Elle vaut un prix d’or.

Ces articles devraient vous intéresser :

Crédit immobilier : la hausse des taux s’accélère au Maroc

L’inflation touche de plus en plus les Marocains. Et les crédits immobiliers ne sont pas épargnés. Ces derniers devraient en effet connaitre une hausse au 4ᵉ trimestre de l’année, selon les professionnels. Qu’est-ce qui explique cette prévision ?

Maroc : où en est l’aide au logement ?

Des discussions sont en cours entre les parties prenantes pour finaliser le décret relatif à l’aide directe au logement en vue de sa présentation au Conseil de gouvernement dans les prochains jours.

Maroc : l’aide au logement booste le marché de l’immobilier

Au Maroc, le nouveau programme d’aide à l’acquisition de logements est susceptible d’apporter une bouffée d’oxygène au marché immobilier.

L’inclusion des MRE à l’aide au logement passe mal

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) peuvent bénéficier de l’aide directe au logement au même titre que les Marocains résidant au Maroc, ce qui n’est pas du goût de bon nombre d’internautes. Certains d’entre eux n’hésitent pas à appeler à...

Achat de logement au Maroc : les notaires baissent les prix

Les notaires vont accompagner et soutenir les citoyens à travers tout le Maroc, tout au long du processus d’octroi de l’aide directe au logement (2024-2028). Une convention a été signée dans ce sens.

Aide directe au logement : les promoteurs immobiliers exigent des clarifications

Pour dynamiser le secteur immobilier, le gouvernement envisage d’octroyer une aide au logement, au profit des acquéreurs éligibles. Cette mesure contenue dans le PLF 2023, suscite des inquiétudes dans les rangs des promoteurs immobiliers.

L’activité immobilière au Maroc ralentit fortement

La crise semble s’installer. Les ventes de ciment, principal indicateur de l’activité immobilière continue de baisser au Maroc. À fin août dernier, ces ventes ont diminué de 7,2 % en rythme annuel, selon la Direction des études et des prévisions...

Maroc : les prix de l’immobilier en hausse au premier trimestre 2023

L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) a enregistré au premier trimestre 2023 une hausse de 0,8 %, en glissement annuel, selon Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la cartographie (ANCFCC).

Immobilier au Maroc : des contraintes en série

Au Maroc, les professionnels de l’immobilier affichent peu d’optimisme quant à une reprise de leur secteur. Tant les problèmes s’accumulent pour un secteur qui ne s’est pas encore suffisamment remis de la crise sanitaire de Covid-19.

Le Maroc va construire deux millions de logements sociaux

Le Maroc devra construire encore près de deux millions de logements sociaux pour satisfaire la demande toujours forte, a indiqué Fatima Ezzahra El Mansouri, la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la...