Maryam Assakat, la tiktokeuse marocaine qui partage sa passion pour les livres

23 avril 2023 - 20h10 - Espagne - Ecrit par : A.P

Maryam Assakat, est une jeune marocaine résidant à Navarcles (Barcelone). Employée dans une librairie, elle a décidé de partager sa passion de la lecture et pour les livres sur les réseaux sociaux. Sur son compte TikTok qui compte déjà plus d’un million et demi d’abonnés, elle recommande des livres pour enfants.

Maryam Assakat est devenue l’une des influenceuses littéraires les plus virales sur les réseaux sociaux. Elle travaille en journée dans une librairie à Parcir de Manresa et le soir, elle recommande des livres pour enfants à ses plus d’un million et demi d’abonnés sur TikTok. Dans ses ’Booktok’, des capsules vidéo d’à peine une minute qu’elle publie au quotidien sur le réseau social, elle parle des livres et de son travail. « La moitié aime ce genre de sections. Ils prennent le livre et l’apprécient parce que leur booktoker préféré le leur a recommandé. Mais il y en a aussi d’autres qui ne connaissent pas tellement la plateforme et considèrent que si un livre est devenu viral c’est parce qu’il a un contenu cliché », explique la jeune femme de 22 ans à Nius.

À lire : Ayoub, le Marocain qui enseigne le catalan sur TikTok

Maryam confie que les livres de jeunesse sont les plus vendus. « Le boom de la lecture chez les jeunes est apparu pendant la pandémie », détaille-t-elle, ajoutant que plusieurs best-sellers contemporains s’adressent à ce type de public. « Il fut un temps où les jeunes pensaient que la lecture était dépassée. Maintenant, il y a une grande différence ». Mais malgré cet engouement pour les livres de jeunesse, Maryam déplore le fait que les personnes âgées ne se soucient pas de ce que les jeunes lisent et ont la critique facile. « Quand ils voient que les livres ’Booktok’ sont recommandés, ils considèrent que parce que cela devient viral, cela n’a pas d’importance et cela me semble mauvais, parce que vous ne pouvez pas juger sans savoir », affirme-t-elle.

À lire : À la rencontre d’Omar : un footballeur freestyle bruxellois qui cartonne sur TikTok (vidéo)

« Maintenant, nous avons TikTok, mais il y a vingt ou trente ans, on achetait un livre parce qu’il avait été recommandé dans le journal. […] Il y a simplement eu ce changement dans la technologie et les gens rechignent parce que le livre a fait ce changement vers le numérique », critique Maryam qui se réjouit d’avoir créé une sorte de club virtuel de lecture grâce à ses Booktok. « C’est quelque chose de très réconfortant parce que vous publiez une vidéo en pensant qu’elle ne sera vue que par une seule personne, mais vous voyez des interactions, des gens qui commentent ou vous écrivent à ce sujet et cela devient quelque chose de très beau », déclare la libraire qui estime faire œuvre utile parce que ces recommandations de lecture amènent les parents à acheter les livres à leurs enfants.

Maryam Assakat interrogée par une chaine locale catalane :

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Barcelone - Livres - Vidéos - TikTok - MRE - Maryam Assakat

Aller plus loin

Katnuf, de Tiktokeur à faiseur de hit (vidéo)

Plus connu sous le nom de Katnuf, Anas Kasmi est un chanteur d’origine marocaine âgé de 21 ans, qui s’est rendu célèbre sur Tiktok et qui vient de remporter le hit de l’été 2022.

Un « cracker de géodes » du Maroc cartonne sur TikTok

Un tiktokeur australien fait découvrir aux internautes les géodes du Maroc. L’une de ses vidéos cartonne sur le réseau social.

Ayoub, le Marocain qui enseigne le catalan sur TikTok

Ayoub Borbata, un jeune marocain de 23 ans, est connu de « tous les Marocains vivant en Catalogne » grâce à ses vidéos virales sur TikTok dans lesquelles il apprend le catalan...

À la rencontre d’Omar : un footballeur freestyle bruxellois qui cartonne sur TikTok (vidéo)

En publiant ses performances de footballeur freestyle sur les réseaux sociaux, notamment TikTok, Omar, 19 ans seulement, cartonne. Un loisir qui pourrait devenir une vraie...

Ces articles devraient vous intéresser :

Vers une forte progression des transferts des MRE

Bank Al-Maghrib (BAM) est persuadée que les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devraient poursuivre la tendance à la hausse amorcée depuis le début de l’année.

Le Maroc compte sur ses consulats pour protéger les enfants de MRE

Des actions seront mises en place pour contrer les problèmes liés au retrait de la garde des enfants des ressortissants marocains par les services sociaux de divers pays européens, a promis le ministre marocain des Affaires étrangères, de la...

Ramadan 2023 : le Maroc envoie des imams en Europe

Afin d’assurer l’accompagnement et l’encadrement religieux des Marocains résidant à l’étranger (MRE), la Fondation Hassan II a annoncé l’envoi en Europe de 144 universitaires, prédicateurs et récitateurs du Coran durant tout le mois de Ramadan 2023.

Agression de MRE en Europe : le parlement marocain interpellé

Un parlementaire du parti de l’Istiqlal vient d’appeler Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération africaine, à agir pour combattre les attaques racistes répétées ciblant les Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Nicole Kidman dans l’adaptation du livre « Chanson douce » de Leïla Slimani

Un thriller basé sur le roman de l’écrivaine franco-marocaine Leïla Slimani, intitulé La nounou parfaite (chanson douce, titre original) devrait être produit par l’actrice et réalisatrice australo-américaine Nicole Kidman. HBO développera La nounou...

Retour définitif des MRE au Maroc : ce que dit la douane

Selon les dernières régulations édictées par la douane marocaine, les Marocains résidant à l’étranger qui prévoient de rentrer définitivement au Maroc doivent se conformer à certaines règles concernant l’importation de biens.

Le gouvernement « bannit » les MRE d’Internet

L’un des seuls canaux de communication officiel du gouvernement marocain à destination des Marocains du monde n’est plus en ligne, du moins à l’heure où sont écrites ces lignes.

Marocains du monde : est-il interdit d’introduire des médicaments au Maroc ?

Les services de la Douane marocaine interdisent l’introduction au Maroc de médicaments, sauf pour les besoins personnels. A cet effet, certaines dispositions doivent scrupuleusement être respectées.

MRE retraités : voici les conditions de dédouanement des véhicules

L’allégement fiscal pour les Marocains résidant à l’étranger (MRE) âgé de 60 ans et plus, ayant résidé plus de 10 ans hors du Maroc est toujours d’actualité. Ils bénéficient d’un abattement de 90 % lors du dédouanement d’un véhicule de tourisme, à...

Le MRE a-t-il le droit de vendre sa voiture au Maroc ?

Le Marocain résidant à l’étranger (MRE) a tout à fait le droit de vendre son véhicule lors de ses vacances au Maroc. Nous parlons, ici, de la période de l’admission temporaire de 6 mois, autorisée par les services de la Douane. Deux situations se...