« Je suis un Maure » : un Américain défend jusqu’à la mort ses « origines » marocaines

29 août 2023 - 12h00 - Monde - Ecrit par : S.A

Aux États-Unis, l’expulsion d’un homme, qui revendique son ascendance marocaine (Moorish) et sa citoyenneté souveraine, d’un appartement à Garfield, dans l’État de New Jersey, a été abattu par les forces de l’ordre après un échange de coups de feu de plusieurs heures.

Une expulsion qui tourne au drame. Alors qu’il vivait dans un appartement de son frère qui a été entre-temps vendu, William Hardison Sr, un homme de 63 ans, a été sommé de quitter la résidence. Le sexagénaire y oppose un refus catégorique motif qu’il était un citoyen souverain – une personne qui estime ne pas être liée par la loi du pays dans lequel elle se trouve – et qu’il n’avait pas à se conformer aux règles des États-Unis. Mercredi, les forces de l’ordre sont venues l’expulser de l’appartement, mais Hardison a opposé une résistance farouche. « Nous avons essayé d’établir un contact, nous étions à l’extérieur de la maison, nous l’avons appelé, nous avons essayé de le faire sortir pacifiquement pour qu’il exécute l’ordre », a déclaré le shérif du comté d’Allegheny, Kevin Kraus, à la presse. Mais Hardison a tiré sur les agents depuis les fenêtres du premier et du deuxième étage et à travers les murs.

À lire : Des Américains veulent être jugés selon le droit marocain

« Il avait beaucoup de munitions dans cette maison, nous étions tous équipés de munitions, mais nous avons tous dû demander plus de munitions, a déclaré Kraus. Nous avons essayé de lui donner toutes les chances de sortir, mais l’équipe du SWAT a riposté. » Dans la foulée, les officiers armés du bureau du shérif du comté d’Allegheny, de la police de Pittsburgh, du FBI et des équipes du SWAT viennent en renfort. Ils ont quadrillé tout le quartier pendant des heures. Six heures plus tard, Hardison sera abattu par les forces de l’ordre. « Ce fut une longue fusillade, raconte le shérif Kraus. Nous ne nous attendions certainement pas à cela, nous n’avions aucune information sur le fait que cet individu était aussi dangereux. » Le sexagénaire disposerait d’un stock illimité de munitions, qu’il utilisait contre la police.

À lire : Les Marocains d’Amérique ou "Moorish" manifestent après la mort de George Floyd

Selon l’Institut pour le dialogue stratégique, Hardison estimait qu’il descendait directement de Marocains (Maures) qui avaient conclu avec les États-Unis un traité donnant à leur peuple le droit de posséder des terres. Dans une vidéo enregistrée il y a quatre ans, dans laquelle il se fait arrêter lors d’un contrôle routier, il déclarait : « Ce n’est pas leur terre, c’est ma terre. C’est ma terre. Je suis un Maure. » Selon CBS News, il a ajouté : « Je suis un Maure. J’ai tous les droits de voyager d’ici à Tombouctou ». D’après des documents judiciaires, le sexagénaire a été cité plus de 30 fois pour n’avoir pas le bon permis ou la bonne immatriculation au cours des 15 dernières années.

Sujets associés : États-Unis - Expulsion

Aller plus loin

Des Américains invoquent le droit marocain pour être jugés

Aux États-Unis, des membres du Mouvement « The Rise of the Moors », qui se réclament du Maroc, se retrouvent en prison pour avoir conduit une camionnette contenant des armes et...

Les Marocains d’Amérique ou "Moorish" manifestent après la mort de George Floyd

Les "Moors" ou "Moorish Americans", une communauté américaine aux racines marocaines, se sont joints à la vague de contestation sociale qui a lieu aux États-unis suite au...

Des Américains veulent être jugés selon le droit marocain

Aux États-Unis, des membres du Mouvement « The Rise of the Moors », qui se réclament du Maroc, refusent que la loi américaine leur soit appliquée. Ils invoquent le droit...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

Affaire Hassan Iquioussen : les avocats de France vent de debout contre la décision du Conseil d’État

Le Syndicat des avocats de France (SAF), le Groupe d’information et de soutien aux immigrés (GISTI) et Avocats pour la défense des droits des étrangers (ADDE) apportent leur soutien à l’imam de Lourches Hassan Iqioussen visé par un avis d’expulsion de...

Ancien Gilet jaune, Abdel Zahiri menacé d’expulsion au Maroc

Abdel Zahiri, un Marocain de 44 ans, a récemment reçu une obligation de quitter le territoire français de la part de la préfecture de Vaucluse. Fiché S, il avait auparavant été incarcéré pour son implication dans le mouvement des Gilets jaunes.

Un Marocain très apprécié menacé d’expulsion en France

Alors qu’il se trouve en France depuis plusieurs années, Alae Eddine Ennaimi est menacé d’expulsion. Le jeune homme de 24 ans a été arrêté par la police après un contrôle dans le restaurant où il travaillait.

La France expulse au Maroc le Gilet jaune Abdel Zahiri

L’activiste Abdel Zahiri a été expulsé de France la nuit dernière suite à une obligation de quitter le territoire. D’origine marocaine, il était connu pour son engagement dans le mouvement des Gilets jaunes.

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Des ennuis pour les mosquées qui ont soutenu Hassan Iquioussen ?

Depuis quelques jours, une rumeur selon laquelle la préfecture a convoqué des responsables du Conseil départemental du culte musulman (CDCM) qui ont apporté leur soutien à Hassan Iquioussen, imam de Lourches accusé d’antisémitisme, et dont l’expulsion...