La Méga-centrale solaire de Noor Ouarzazate dessert 2 millions de personnes

25 février 2021 - 16h40 - Maroc - Ecrit par : J.K

Grâce à la méga-centrale solaire de Noor Ouarzazate, près de deux millions de Marocains bénéficient désormais de l’énergie électrique. Cet investissement permettra également d’éviter l’émission d’environ un million de tonnes de gaz à effet de serre par an, a indiqué le ministre de l’Énergie, des mines et de l’environnement, Aziz Rabbah, mardi dernier.

Prenant la parole lors de la 5ᵉ session de l’Assemblée des Nations Unies sur l’Environnement (ANUE), Rabbah a indiqué que la méga-centrale solaire de Noor Ouarzazate de 580 MW permet d’approvisionner deux millions de Marocains en électricité, preuve que le royaume est très engagé en termes d’environnement et de développement durable. Il a par ailleurs rappelé la souscription du Maroc à tous les accords environnementaux multilatéraux et sa détermination à les décliner dans ses politiques et programmes de développement socio-économiques, rapporte La MAP.

«   Cet engagement politique, impulsé au très haut niveau de l’État par le roi Mohammed VI, s’est concrétisé par l’adoption de la Stratégie nationale de développement durable (SNDD) en juin 2017, en tant que cadre fédérateur des programmes de développement sectoriels, visant à assurer la transition du Maroc vers une économie verte et inclusive à l’horizon 2030  », a-t-il précisé. Sur le plan territorial, plusieurs conventions de partenariat ont été signées avec les régions du royaume, dans le but de décliner les orientations stratégiques de la SNDD dans les Plans de développement régionaux.

À l’égard du rôle primordial que joue le secteur de l’énergie dans l’atteinte de ses objectifs de durabilité, principalement dans le contexte de la relance post-Covid −19, le royaume a adopté une politique énergétique nationale objectivant la valorisation de ses ressources énergétiques renouvelables, l’affermissement de l’efficacité énergétique et l’intégration régionale.

Dans ce sens, aujourd’hui, près de 4 000 MW d’énergie de source renouvelable sont déjà disponibles avec 750 MW solaire, 1 430 MW éolien, et 1 770 MW hydroélectrique, soit plus de 37 % de la capacité totale installée, a indiqué le responsable gouvernemental, soulignant qu’un autre projet solaire encore plus ambitieux nommé « Noor Midelt », a été lancé pour une grande capacité de 1 600 MW.

Sujets associés : Ouarzazate - Nature - Environnement - Eolien - Energie solaire

Aller plus loin

Energies renouvelables : le Maroc surclasse largement les pays arabes

Le Maroc s’est adjugé la première place dans le classement des pays arabes en avance dans la production d’électricité à partir d’énergies renouvelables. Il est suivi de l’Égypte...

Énergies renouvelables : Mohammed VI en fait l’une de ses priorités

Une séance de travail a été consacrée à la stratégie des énergies renouvelables au Palais Royal de Rabat. Cette réunion s’inscrit dans le cadre du «  suivi des grands chantiers...

Le Maroc compte dépasser 52% de la puissance électrique installée à partir de sources renouvelables

Réduire la consommation d’énergie de 20% d’ici l’horizon 2030, tel est l’objectif du plan marocain pour le développement des énergies renouvelables.

Le parlement marocain alimenté à l’énergie solaire

Le siège de la Chambre des représentants à Rabat est désormais alimenté au tiers de sa consommation électrique par l’énergie solaire. Une initiative qu’il faut saluer.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : nouvelle tragédie pour les rescapés du séisme

Les rescapés du violent et puissant tremblement de terre du 8 septembre se battent maintenant pour survivre aux rafales de vent et aux inondations qui frappent le Maroc. Ils vivent dans des tentes qui ne résistent pas aux intempéries. Face à la...

Le Maroc a déjà investi 25 millions d’euros dans l’exploration pétrolière cette année

Le Maroc, à travers l’Office national marocain des hydrocarbures (ONHYM), a investi, entre janvier et septembre, 275 millions de dirhams (25 millions d’euros) dans l’exploration pétrolière.

Le soleil marocain va alimenter en énergie 7 millions de familles britanniques

Le Maroc va fournir de l’énergie solaire et éolienne au Royaume-Uni via un câble sous-marin dans le cadre du projet «  Xlinks  » qui devrait impacter à terme 7 millions de familles britanniques.

Une belle innovation sauve des villages marocains des pénuries d’eau

Au Maroc, la mise en œuvre d’un projet novateur permet aux villages situés dans le sud-ouest du pays de s’approvisionner en eau potable. De quoi amoindrir voire mettre fin à une difficulté majeure des populations qui souffrent chaque année des pénuries...

Énergie verte : partenariat entre le Maroc et l’UE

Le Maroc et l’Union européenne s’apprêtent à signer une alliance verte, qui permettra de renforcer les efforts du royaume dans la lutte contre le changement climatique.

Mondial 2030 : les Marocains contraints de se mettre au tri sélectif

Le Maroc va mobiliser près de 6 milliards de dirhams pour la mise en œuvre du projet de tri des déchets dans les six villes devant accueillir les matchs de la coupe du monde 2030 qu’il co-organise avec l’Espagne et le Portugal.

80 000 truites arc-en-ciel lâchées dans le fleuve d’Oum Er-Rbia

Dans le cadre de la valorisation et à la sauvegarde du patrimoine naturel du Maroc, quelque 80 000 truites arc-en-ciel ont été déversées dans des sources du fleuve d’Oum Er-Rbia.

Le FMI confirme un prêt pour le Maroc

Le Maroc bénéficiera d’un prêt de 1,3 milliard de dollars du Fonds monétaire international (FMI) pour soutenir sa transition écologique et renforcer sa résilience face aux catastrophes naturelles.

Maroc : des coupures d’eau envisagées

Alors que le Maroc subit actuellement sa sixième année de sécheresse consécutive, le gouvernement envisage de prendre des décisions radicales pour rationaliser l’eau potable.

BMW, Renault et Managem au cœur d’un scandale écologique au Maroc ?

Une enquête dévoile la pollution importante de certains villages marocains où sont déchargés des résidus miniers. BMW, Renault et la Managem, grande entreprise minière marocaine, sont pointés du doigt.