Melilla : difficile de vendre les voitures immatriculées au Maroc

28 novembre 2021 - 20h20 - Ecrit par : A.P

Plusieurs habitants de Melilla attendent avec impatience la réouverture de la frontière avec le Maroc pour vendre leurs véhicules immatriculés au Maroc et détenant la carte verte.

« Quand la frontière était ouverte, je me rendais au Maroc tous les week-ends », raconte à El Faro de Melilla, Rachid, un habitant de Melilla qui veut vendre sa voiture, mais qui craint de le faire parce qu’il avait immatriculé le véhicule au Maroc avec son passeport. « Si je la vends, mon nom restera sur les documents et il me sera difficile d’obtenir une autre carte verte pour un autre véhicule, car le Maroc n’autorise qu’une voiture immatriculée par personne », explique-t-il.

« Presque tous les habitants de Melilla ont ce problème », ajoute-t-il, précisant que la réouverture des frontières pourrait permettre de changer de nom sur la carte verte qui a déjà expiré depuis un an et ne peut être renouvelée en raison de la fermeture de la frontière prolongée jusqu’au 31 décembre. « Personne ne sait quoi faire et nous avons tous peur qu’ils ne nous laissent pas prendre la nouvelle voiture au Maroc… Le problème n’est pas la Direction générale du Trafic (DGT) en Espagne, mais les douanes marocaines », précise-t-il.

À lire : Maroc : du nouveau pour les cartes grises et les permis de conduire

Le même problème se pose à Ceuta. En janvier dernier, El Faro de Ceuta avait souligné la possibilité de vendre un véhicule avec la carte verte, en envoyant un e-mail au chef du département des douanes de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima afin d’éviter des complications administratives pour le vendeur ou le nouveau propriétaire une fois que les frontières seront rouvertes.

Cette possibilité n’est donnée « qu’aux personnes enregistrées dans la ville autonome et qui souhaitent vendre leur véhicule », précise l’association des résidents de Ceuta, ajoutant que les personnes intéressées doivent joindre, en plus de leurs pièces d’identité, une photocopie de l’ancienne carte verte qui comporte généralement la mention « Résident » en haut.

Tags : Ceuta (Sebta) - Melilla - Automobile

Aller plus loin

Melilla : vendre son véhicule immatriculé au Maroc, c’est désormais possible

Les habitants de Melilla qui souhaitent procéder à l’annulation de la carte verte de leurs véhicules immatriculés au Maroc, pourront désormais le faire au niveau des consulats...

Maroc : bientôt une nouvelle génération de cartes grises et de permis de conduire

Le ministère de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, a annoncé l’entrée en vigueur, cette année, d’une nouvelle génération de cartes grises et de permis de...

Permis et cartes grises au Maroc : voici les nouveaux changements

Au Maroc, l’Agence nationale de la sécurité routière (NARSA) a entrepris un chantier de conception, de développement et de mise en œuvre du système de gestion des permis de conduire...

Maroc : du nouveau pour les cartes grises et les permis de conduire

Les cartes grises et permis ayant expiré entre le 17 mars et le 15 juin 2020 restent valables jusqu’au 15 juillet, selon l’Agence nationale de la sécurité routière...

Nous vous recommandons

Ryanair va relier Agadir à 19 nouvelles destinations cet été

Ryanair a lancé mardi ses vols été 2022 au départ de l’aéroport d’Agadir, qui relieront la capitale du Souss à de nombreuses villes européennes, dont 19 nouvelles routes vers 10 pays européens.

La Syrie fait faux bond à l’Algérie

La Syrie a décidé de ne pas participer au prochain sommet arabe qui se déroulera du 1ᵉʳ au 2 novembre prochain à Alger.

Sahara : le Maroc a fait pression sur l’Espagne

Le Centre national de renseignement (CNI) a informé le gouvernement espagnol que l’entrée irrégulière de milliers de migrants à Sebta en mai 2021 faisait partie de la stratégie de pression du Maroc sur l’Espagne afin qu’elle change sa position sur le...

Aziz Akhannouch dévoile la vision du prochain gouvernement

Après sa victoire éclatante lors des élections législatives, le président du RNI, Aziz Akhannouch, a été chargé par le roi Mohammed VI de former la future coalition gouvernementale. Pour lui, les Marocains, en opérant «  ce vote sanction  »,ont voté pour le...

Easyjet lance une nouvelle liaison vers le Maroc

La compagnie aérienne britannique Easyjet a annoncé de nouvelles routes qui renforceront son programme de vols d’hiver. Au total, 13 nouvelles liaisons seront lancées, dont deux vers le Maroc.

Les commandos marocains et israéliens s’entraînent ensemble

Après la normalisation de leurs relations, Israël et le Maroc s’emploient à renforcer leur coopération militaire. Un exercice militaire d’envergure s’est déroulé au pays de Naftali Bennett cette semaine, avec la participation des armées marocaine, israélienne...

Nawal Khalifa, la première femme à la tête d’un club de football au Maroc

Nawal Khalifa a été nommée présidente de la section football du Fath Union Sport (FUS) de Rabat, vient d’annoncer le bureau directeur du FUS Omnisports. Une nomination surprise qui fait de Nawal Khalifa, la première femme de l’histoire à diriger un club...

Etonnante découverte de chercheurs marocains dans des grottes en Espagne et au Maroc

Des scientifiques espagnols et marocains ont démontré des similitudes dans les objets trouvés et les dessins artistiques dans certaines grottes paléolithiques au sud de l’Espagne et au Maroc.

Les producteurs français ne supportent plus la concurrence avec la tomate marocaine

La tomate marocaine est très prisée sur le marché français au point de défier toute concurrence. Une percée qui met en difficulté les producteurs français qui appellent à limiter son importation.

La tomate marocaine pour sauver la pénurie en Europe ?

Cette année, la production de tomate en Europe est catastrophique. Une situation qui pourrait profiter à la tomate marocaine, dont l’importation est soumise à des quotas imposés par Bruxelles.