Des militants du PJD poursuivis pour « apologie du terrorisme »

17 février 2017 - 11h30 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Pour avoir publié des messages saluant l’assassinat de l’ambassadeur de Russie en Turquie en décembre dernier, trois militants du PJD sont poursuivis pour apologie du terrorisme dans le cadre de la loi antiterroriste.

L’information est rapportée par le journal Akhbar Al Yaoum et confirmée par l’avocat des prévenus. Ce dernier a plaidé pour que ses clients soient poursuivis en vertu du Code de la presse, rapporte le site TelQuel, précisant qu’une enquête est toujours en cours concernant quatre autres de ses clients.

Le ministère de l’Intérieur avait rappelé dans un communiqué publié fin décembre dernier que l’apologie du terrorisme était sévèrement punie par la loi et le FBI marocain avait interpellé cinq personnes suite à leur propos sur Internet. Ils avaient, pour certains d’entre eux, glorifié l’assassinat de l’ambassadeur de Russie en Turquie et pour d’autres affiché un soutien sans équivoque à l’organisation terroriste Daech.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Terrorisme - Salé - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Tribunal Salé terrorisme

Aller plus loin

Un Marocain arrêté pour apologie du terrorisme à Las Palmas

Un ressortissant marocain soupçonné d’apologie du terrorisme et soutien affiché de la violence exercée par Daech a été arrêté hier, mardi 14 février, à Las Palmas.

Un Russe arrêté à Nador pour apologie de thèses takfiristes

Un Russe a été arrêté par les services de sécurité marocains à Nador, au nord du royaume, pour avoir fait l’apologie de thèses takfiristes (doctrine intégriste), d’après un...

Maroc : les autorités rappellent que l’apologie d’actes terroristes constitue un crime puni par la loi

Les ministères de la Justice et de l’Intérieur ont mis en garde contre les propos faisant l’apologie d’actes terroristes car ils constituent un crime puni par la loi.

Ahmed, 8 ans, poursuivi pour "apologie d’actes de terrorisme"

Un enfant de 8 ans a été interrogé aujourd’hui par la gendarmerie de Nice pour « apologie d’actes de terrorisme ». Il aurait refusé de dire « je suis Charlie » en classe.

Ces articles devraient vous intéresser :

Abdelkader Amara claque la porte du PJD, voici pourquoi

Abdelkader Amara n’est plus membre du parti de la justice et du développement (PJD). Lundi, l’ancien ministre de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau a annoncé sa démission du parti islamiste après une réflexion sur ce que...

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Rappel à l’ordre du cabinet royal : quelle sera la réaction du PJD ?

Jusqu’à présent, le Parti Justice et développement (PJD), dirigé par Abdelilah Benkirane, s’est gardé de tout commentaire après la mise en garde du cabinet royal, mais il pourrait réagir dans les tout prochains jours.

Jamaa Mouatassim démissionne du PJD, crise au sein de la formation islamiste

Le secrétaire général du Parti de la Justice et du développement (PJD), Jamaa Mouatassim, a démissionné vendredi du bureau du parti, après les rumeurs affirmant qu’il serait le conseiller politique d’Aziz Akhannouch, le chef du gouvernement.

Réforme du Code de la famille au Maroc : Abdelilah Benkirane menace

Le secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane, relance le débat sur la réforme de la Moudawana et du Code pénal, en promettant des actions fortes si le ministre de la Justice y introduit des amendements qui portent atteinte à la cellule familiale.

Abdelilah Benkirane met en garde contre le capitalisme occidental

Le secrétaire général du Parti Justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a dénoncé le capitalisme occidental qui, à terme, nuira au peuple et à l’économie marocaine.

Code de la famille : les féministes marocaines face à l’opposition de Benkirane

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a vivement critiqué le mouvement féministe qui milite pour l’égalité des sexes dans le cadre de la réforme du Code de la famille, estimant que son combat vise à...

Maroc : Abdelali Hamieddine, ancien parlementaire, condamné pour meurtre

La Cour d’appel de Fès a rendu son verdict dans l’affaire de l’ex-parlementaire Abdelali Hamieddine, qui vient d’être condamné à une peine de 3 ans de prison ferme.

Le Maroc frappe un grand coup dans la lutte contre le terrorisme

Une cinquantaine d’individus ont été arrêtés mercredi au Maroc lors d’une importante opération visant des membres présumés de groupes djihadistes.

Maroc : la fumée de la chicha empoisonne l’école

Touria Afif, membre du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), a interpellé le ministre de l’Intérieur et celui de l’Éducation nationale sur la prolifération des cafés à chicha à proximité des écoles au Maroc et plus...