Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

15 novembre 2022 - 11h00 - Maroc - Ecrit par : P. A

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

Mohamed Ziane, 79 ans, a été interdit de quitter le Maroc après ses propos contre le roi Mohammed VI. « C’est une décision arbitraire », dénonce l’avocat et fondateur du Parti libéral du Maroc à El Independiente. Il dit avoir été informé de l’existence de cette mesure par la police alors qu’il s’apprêtait à embarquer sur un vol pour l’étranger.

« Tout ça, c’est de la pression. Ils essaient de m’intimider. Ils prétendent qu’il y a une autre nouvelle affaire contre moi, mais je ne sais rien d’autre. Le motif est sûrement lié à mes opinions », a déclaré l’homme politique qui ne pense pas « changer [ses] opinions, car ce serait un harakiri politique ».

À lire : Poursuivi pour avoir insulté le roi Mohammed VI

Depuis la publication en octobre de l’entretien accordé au même journal et dans lequel il déplorait les longs séjours « anormaux » de Mohammed VI à Paris, Ziane a été traité par certains médias marocains d’« hérétique », « fou », « terroriste », « traître » et « cinquième chroniqueur ».

« Il y a une procédure en cours devant la justice, pour laquelle j’ai été condamné à trois ans de prison, juste parce que j’ai exprimé mon opinion et ma position », rappelle Ziane qui a décidé de porter plainte « contre toute personne qui cherche à porter atteinte à sa liberté de circuler, qui est un droit approuvé par la constitution du Royaume et qui doit être respecté par toutes les autorités, y compris Son Altesse ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Mohammed VI - Droits et Justice - Mohamed Ziane

Aller plus loin

Maroc : 4 ans de prison pour "offense" au roi Mohammed VI

Mohamed El-Sakaki, alias "Moul Lkaskita" fera effectivement 4 ans de prison ferme et payera une amende de 40 000 dirhams. La Cour d’appel de Settat a confirmé, mardi 18 février...

Pas de remise en liberté pour l’ex-bâtonnier de Rabat Mohamed Ziane

Le tribunal de Rabat a rejeté la demande de remise en liberté de l’ancien ministre des Droits de l’Homme Mohamed Ziane (79 ans) condamné en appel à trois ans de prison ferme...

Un Tiktoker arrêté pour offense au roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont arrêté à Tétouan, Mohamed Malali, un célèbre influenceur et Tiktoker, pour avoir proféré des insultes contre le royaume et ses symboles dans l’une...

Critiques contre le roi Mohammed VI : confirmation de la condamnation de Mohamed Ziane

La justice marocaine a confirmé la condamnation de Mohamed Ziane, ancien ministre marocain des Droits de l’Homme, à une peine de trois ans de prison. Âgé de 80 ans, l’avocat...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : appel à déclarer férié le jour du Nouvel an amazigh

Quelque 45 ONG marocaines et de la diaspora demandent au roi Mohammed VI de déclarer férié le « Yennayer » ou Nouvel an amazigh, célébré le 13 janvier de chaque année.

Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.

Réforme du Code de la famille au Maroc : Abdelilah Benkirane menace

Le secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane, relance le débat sur la réforme de la Moudawana et du Code pénal, en promettant des actions fortes si le ministre de la Justice y introduit des amendements qui portent atteinte à la cellule familiale.

Poupette Kenza : compte Instagram désactivé après des propos « antisémites »

L’influenceuse aux plus d’un million d’abonnés sur Instagram, Poupette Kenza, se retrouve au cœur d’une vive controverse après avoir tenu des propos jugés antisémites. Dans une story publiée le 15 mai 2024, elle affirmait sans équivoque son soutien à...

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.

L’Espagne « humiliée » par le Maroc, selon José Maria Aznar

L’ancien président du gouvernement espagnol, José María Aznar, a déploré jeudi à Séville le fait que Mohammed VI n’ait pas reçu Pedro Sanchez à son arrivée à Rabat, considérant cet acte du Maroc comme une « humiliation ».

Enseignement supérieur : le Maroc attend la compétence MRE

Le ministère de l’Enseignement supérieur, en collaboration avec le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) et le Centre national de la recherche scientifique et technique (CNRST), a organisé samedi à Rabat, l’Assise de la 13ᵉ Région...

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Le Maroc a déjà investi 25 millions d’euros dans l’exploration pétrolière cette année

Le Maroc, à travers l’Office national marocain des hydrocarbures (ONHYM), a investi, entre janvier et septembre, 275 millions de dirhams (25 millions d’euros) dans l’exploration pétrolière.

Le Roi Mohammed VI instaure le Nouvel An Amazigh comme jour férié au Maroc

Le Nouvel An Amazigh sera désormais un jour férié officiel au Maroc, selon une décision qui vient d’être prise par le roi Mohammed VI.