Modernisation de l’armée marocaine : L’Espagne en alerte

24 septembre 2023 - 20h00 - Espagne - Ecrit par : P. A

La modernisation et le renforcement de l’armée marocaine depuis quelques années inquiète de plus en plus l’armée espagnole qui craint une supériorité militaire du Maroc en cas de conflit armé.

« Pour l’instant, l’armée espagnole a un avantage, notamment dans la marine et l’armée de l’air, mais pour combien de temps encore ? » .« Le Maroc commence pour la première fois à disposer d’armes plus nombreuses et meilleures que les forces armées espagnoles dans certains domaines. Nous assistons à une internationalisation croissante des forces armées marocaines. Et force est de constater qu’il y a une volonté de la part du Maroc de moderniser ses forces armées et de les mettre à niveau », analyse pour El Independiente Jesús Manuel Pérez Triana, analyste militaire et créateur d’OsintSahel.com.

À lire : Le réarmement du Maroc fait peur à l’Espagne

Selon le classement Global Firepower réalisé en 2022, l’Espagne est la 21ᵉ armée la plus puissante au monde sur 145 armées, le Maroc, la 61ᵉ et l’Algérie, la 26ᵉ. La situation semble avoir bien évolué. « Le Maroc a obtenu un meilleur accès aux technologies de défense grâce à l’amélioration des liens avec les États-Unis et, surtout, avec Israël, avec qui il a signé un accord de normalisation en 2020 », explique l’Institut international d’études stratégiques dans son dernier rapport. Aujourd’hui, le Maroc dispose de « la flotte d’avions sans pilote (UAV) la plus diversifiée de la région, composée d’unités chinoises, israéliennes, turques et américaines », indique le rapport militaire mondial 2023.

À lire : Le réarmement du Maroc inquiète l’Espagne

« Les améliorations se concentrent sur sa flotte de chars avec l’incorporation des M1 Abrams ou des lance-roquettes. Ils intègrent des systèmes anti-aériens avancés, ce qui était l’une de leurs grandes lacunes, et achètent des drones d’observation, de surveillance et kamikaze », détaille Pérez Triana, précisant que le réarmement du Maroc s’est accru après l’annonce par le Polisario de la fin du cessez-le-feu de 1991 en novembre 2020. Depuis lors, le budget militaire du royaume n’a cessé d’augmenter. « Les dépenses militaires du Maroc devraient atteindre 5,2 % de son PIB en 2023 », fait savoir Haizam Amirah Fernández, chercheuse à l’Institut royal Elcano. Pendant ce temps, les dépenses algériennes devraient atteindre 18 milliards de dollars et celles de l’Espagne, 12,825 millions d’euros (environ 13,6 milliards de dollars).

À lire : La presse espagnole s’inquiète du réarmement du Maroc

Mais la réalité est que le Maroc réduit progressivement l’écart avec l’Espagne. Alors que l’Espagne n’a pas réussi à acheter l’hélicoptère Tigre, le Maroc a acquis 24 unités de la version avancée d’Apache. Ce qui, selon les experts, constitue « un avantage quantitatif ». Du point de vue qualitatif en revanche, l’Espagne conserve son avantage, précise-t-on. Dans le plan de modernisation de son armée, l’Espagne a prévu la mise à jour des hélicoptères Chinook et des avions de combat Eurofighter, l’acquisition de quatre sous-marins S-80, de nouveaux véhicules blindés 8x8, etc. Ces dernières années, le Maroc n’a cessé de revendiquer Ceuta et Melilla et ses tensions avec l’Algérie se sont exacerbées à cause du conflit au Sahara.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Algérie - Défense - Armement

Aller plus loin

Le réarmement du Maroc inquiète l’Espagne

L’acquisition par le Maroc de drones turcs, de drones kamikazes israéliens et des avions de guerre américains, semble de plus en plus inquiéter l’Espagne.

Le réarmement du Maroc fait peur à l’Espagne

Le réarmement dans lequel s’est lancé le Maroc ces dernières années constituerait, selon certains experts espagnols, une « menace militaire » pour l’Espagne et le détroit.

Armée de terre : le Maroc surclasse l’Espagne

Le Maroc dépasse de loin l’Espagne en termes de véhicules militaires terrestres et d’artillerie. Le royaume possède 1 761 chars contre 327 pour l’Espagne, et plus de 660...

Le réarmement du Maroc inquiète l’Espagne

Le Maroc poursuit la dynamique de modernisation et de renforcement de son armée. Le royaume ne cesse d’acquérir des lance-roquettes, des missiles tactiques, des drones et autres...

Ces articles devraient vous intéresser :

Que retenir de la visite de l’inspecteur de l’Artillerie des FAR en Israël ?

Le général de division Mohamed Benawali, inspecteur de l’Artillerie des Forces armées royales (FAR), s’est récemment rendu en Israël. Cette visite de travail s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations de coopération militaire entre les FAR...

La fabrication de drones militaires devient réalité au Maroc

Le Maroc a démarré les activités industrielles de défense, notamment la fabrication de drones équipés de matériel d’observation, de surveillance et d’armement.

Sahara : un drone marocain abattu par le Polisario ?

Des images montrant un drone prétendument marocain abattu par le Polisario dans le Sahara circulent sur les réseaux sociaux. De quoi s’agit-il en réalité ?

Zones industrielles militaires : les grands projets du Maroc

Le Maroc s’active pour la mise en place d’une industrie de défense robuste. Il dévoile sa stratégie axée sur la création de zones industrielles.

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.

Le Maroc aurait réceptionné des drones SpyX israéliens

Les Forces armées royales (FAR) marocaines auraient réceptionné un lot de drones suicides SpyX développés par la société israélienne BlueBird Aero System.

Le Maroc va réceptionner ses premiers hélicoptères H135

Le Maroc va bientôt doter son armée de l’air de cinq hélicoptères H135 qui remplaceront l’AB206 pour la formation des pilotes dans les missions de transport, de recherche et de sauvetage.

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Espagne : Navantia démarre la construction du patrouilleur marocain

Les chantiers navals de Navantia, situés à Puerto Real et San Fernando, ont lancé lundi la construction d’un navire spécialisé pour la Marine espagnole, le “Poséidon”, ainsi que d’un patrouilleur hauturier destiné à la Marine Royale Marocaine.

Maroc : Création de zones pour la production d’armes et de munitions

Le Maroc vient d’autoriser la création de deux zones industrielles militaires. C’est ce qui ressort du conseil des ministres tenu samedi à Casablanca et présidé par le roi Mohammed VI.