La presse espagnole s’inquiète du réarmement du Maroc

6 septembre 2022 - 17h20 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le Maroc a réceptionné récemment ses premiers canons automoteurs Caesar français, après les drones et autres systèmes de défense acquis auprès de la Chine, de la Turquie et d’Israël. Ce réarmement continu du royaume inquiète la presse espagnole qui se désole du statisme de l’Espagne dans ce domaine.

Le ministère marocain de la Défense a signé en 2020 un contrat avec Nexter Systems pour l’acquisition de 36 unités de ces canons Caesar pour un montant de 170 millions d’euros et des munitions pour 30 millions d’euros. Ces canons sont adaptés au modèle Renault Sherpa 5 qui dispose d’un cockpit blindé en option, et capable d’assurer la protection de ses occupants contre les projectiles jusqu’à 7,62 mm, fait savoir Moncloa.

Le CAESAR a un canon de 155 mm et une longueur de 8 mètres et peut se déplacer à une vitesse allant jusqu’à 90 km / heure. Sa portée varie de 4,5 km à 40 km, et jusqu’à 55 km si on utilise des roquettes ou des munitions intelligentes. Sa cadence de tir est de six coups par minute, avec une grande précision.

À lire : Le réarmement du Maroc inquiète l’Espagne

Avec le CAESER, le Maroc renforce son armée qui dispose déjà des M-109 et M-110 américains, du L118 britannique, du BM-21 russe et du PHL-03 chinois plus moderne. Le Maroc négocierait également avec les États-Unis l’acquisition du système moderne de roquettes d’artillerie à haute mobilité M-142 (HIMARS).

Pendant ce temps, l’Espagne traîne le pas pour renouveler et moderniser son armée, malgré le besoin évident, la plupart de ses importants équipements militaires étant déjà vétustes, s’inquiète-t-on.

Sujets associés : Espagne - Défense - Armement

Aller plus loin

Modernisation de l’armée marocaine : L’Espagne en alerte

La modernisation et le renforcement de l’armée marocaine depuis quelques années inquiète de plus en plus l’armée espagnole qui craint une supériorité militaire du Maroc en cas...

L’Espagne dit ne pas craindre le réarmement du Maroc

Le ministère espagnol de la Défense n’envisage pas de modifier sa stratégie de défense des villes autonomes de Ceuta et Melilla, malgré le transfert par le Maroc de drones...

Course à l’armement Maroc - Algérie : inquiétudes en Espagne

Le budget militaire 2023 du Maroc est d’environ 4,67 milliards d’euros (3,6 % par rapport à 2022), contre 23,3 milliards d’euros (130 % de plus qu’en 2022) pour l’Algérie. Les...

L’Espagne supérieure militairement au Maroc, mais ...

Le Maroc vient d’acquérir auprès des États-Unis le système de missile sophistiqué HIMARS d’une portée de 300 kilomètres. Une acquisition qui n’inquiète pas l’Espagne qui est...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc aurait réceptionné des drones SpyX israéliens

Les Forces armées royales (FAR) marocaines auraient réceptionné un lot de drones suicides SpyX développés par la société israélienne BlueBird Aero System.

Le Maroc modernise ses Forces royales air avec des nouveaux hélicoptères

Les Forces royales air devraient bientôt recevoir de nouveaux hélicoptères H135M commandés auprès du constructeur européen Airbus Helicopters.

Le Maroc équipe ses avions F-16 d’un blindage de pointe

Le Maroc a acquis un blindage de pointe auprès de la société américaine L3Harris Technologies spécialisée dans le matériel militaire de surveillance, les armes à énergie dirigée, la guerre électronique, pour ses avions F-16.

Budget record pour l’armée marocaine

Le Maroc va allouer près de 12,1 milliards de dollars au ministère de la Défense en 2024. Ce montant servira entre autres à l’acquisition d’armes et d’équipements militaires.

Le Maroc investit massivement dans sa défense et son industrie militaire

Le budget du ministère marocain de la Défense nationale devrait atteindre 124,7 milliards de dirhams l’année prochaine, selon le Projet de loi de finances (PLF) 2024. Un budget en hausse d’environ 5 milliards de dirhams par rapport à 2023.

Le Polisario craint les drones marocains

Le Polisario se plaint de l’utilisation par le Maroc de drones chinois contre ses milices dans le Sahara.

Zones industrielles militaires : les grands projets du Maroc

Le Maroc s’active pour la mise en place d’une industrie de défense robuste. Il dévoile sa stratégie axée sur la création de zones industrielles.

Maroc : le chantier de maintenance des aéronefs militaires s’accélère

Le Maroc s’active pour la mise en place d’un écosystème d’industries dédiées à la maintenance d’avions militaires. Un projet qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’accélération industrielle.

La fabrication de drones militaires devient réalité au Maroc

Le Maroc a démarré les activités industrielles de défense, notamment la fabrication de drones équipés de matériel d’observation, de surveillance et d’armement.

Espagne : Navantia démarre la construction du patrouilleur marocain

Les chantiers navals de Navantia, situés à Puerto Real et San Fernando, ont lancé lundi la construction d’un navire spécialisé pour la Marine espagnole, le “Poséidon”, ainsi que d’un patrouilleur hauturier destiné à la Marine Royale Marocaine.