Le réarmement du Maroc inquiète l’Espagne

9 octobre 2021 - 12h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

L’acquisition par le Maroc de drones turcs, de drones kamikazes israéliens et des avions de guerre américains, semble de plus en plus inquiéter l’Espagne.

Le réarmement du Maroc ferait-il peur à l’Espagne ? Avec les positions antagonistes des deux pays sur Ceuta et Melilla et le Sahara, la question mérite d’être posée. Ces dernières années, le Maroc s’est engagé dans une dynamique de modernisation et de renforcement de son armée. Dans ce cadre, le royaume a acquis une multitude de drones de combat et de drones kamikazes auprès de la Turquie et de ses partenaires américains et israéliens. L’année dernière, le gouvernement marocain a augmenté de 30 % son budget pour la défense et n’a cessé d’acheter des armes, s’inquiète La Razon.

À lire : Le réarmement du Maroc fait peur à l’Espagne

La Turquie a effectué fin septembre ses premières livraisons de drones de combat « Bayraktar TB2 » commandés par le Maroc pour un peu plus de 59 millions d’euros. Le Maroc pourrait utiliser ces engins pour renforcer la surveillance au niveau de ses frontières. Le royaume a aussi exprimé son intention d’acquérir auprès des États-Unis, quatre MQ-9B Sea Guardian et d’autres armes guidées de précision d’une valeur estimée à plus de 850 millions d’euros.

À lire : L’Espagne dit ne pas craindre le réarmement du Maroc

En plus des MQ, Rabat a acheté chez son partenaire américain, 24 hélicoptères d’attaque Apache AH-64 avec option et 12 autres matériels connexes pour environ 3,73 milliards d’euros, des munitions diverses pour ses chasseurs F-16 pour un montant d’environ 878 millions d’euros, 25 chasseurs de combat F-16/D Block 72 pour 3,33 milliards, et 220 chars Abrams M1A1 pour 890 millions d’euros. Depuis la reprise des relations diplomatiques avec Israël, sous l’égide des États-Unis, le Maroc a aussi acquis plusieurs drones kamikazes auprès la société israélienne IAI.

À l’évidence, le Maroc s’est lancé dans une course à l’armement avec l’Algérie. Mais aussi, le royaume travaille à renforcer son armée afin de lutter efficacement contre le terrorisme et l’immigration clandestine.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - États-Unis - Israël - Défense - Armement - Turquie

Aller plus loin

L’Espagne dit ne pas craindre le réarmement du Maroc

Le ministère espagnol de la Défense n’envisage pas de modifier sa stratégie de défense des villes autonomes de Ceuta et Melilla, malgré le transfert par le Maroc de drones...

Le Maroc a reçu des systèmes de défense ukrainiens

En 2021, le Maroc a reçu 1000 lanceurs de missiles anti chars portables et de roquettes fabriqués en Ukraine.

Le Maroc se prépare pour recevoir sa commande de F-16 Block 72

Le Maroc envisagerait de mener certains travaux sur deux de ses grandes bases aériennes afin qu’elles soient capables d’accueillir les F-16 Block 72, dont la commande a été...

Le Maroc veut produire des drones kamikazes avec Israël

Le Maroc envisage de se lancer dans la fabrication de drones kamikazes avec la collaboration d’Israël. Les deux pays signeront dans les prochains jours un accord pour la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.

Maroc : le chantier de maintenance des aéronefs militaires s’accélère

Le Maroc s’active pour la mise en place d’un écosystème d’industries dédiées à la maintenance d’avions militaires. Un projet qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’accélération industrielle.

Le Maroc investit massivement dans sa défense et son industrie militaire

Le budget du ministère marocain de la Défense nationale devrait atteindre 124,7 milliards de dirhams l’année prochaine, selon le Projet de loi de finances (PLF) 2024. Un budget en hausse d’environ 5 milliards de dirhams par rapport à 2023.

Port d’armes : le Maroc durcit son arsenal juridique

Le gouvernement fait du contrôle des armes à feu une priorité. Dans ce sens, il a adopté un projet de loi pour répondre aux défis actuels et aux mutations sociales et technologiques. Ce projet est déjà sur la table du Parlement.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

La fabrication de drones militaires devient réalité au Maroc

Le Maroc a démarré les activités industrielles de défense, notamment la fabrication de drones équipés de matériel d’observation, de surveillance et d’armement.

Armée marocaine : budget record et capacités renforcées

Le budget du ministère marocain de la Défense atteint le niveau record de 124,7 milliards de dirhams (12,2 milliards de dollars). Et, les Forces armées royales (FAR) prévoient de conclure des accords records pour renforcer leurs capacités.

Le Polisario craint les drones marocains

Le Polisario se plaint de l’utilisation par le Maroc de drones chinois contre ses milices dans le Sahara.

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Que retenir de la visite de l’inspecteur de l’Artillerie des FAR en Israël ?

Le général de division Mohamed Benawali, inspecteur de l’Artillerie des Forces armées royales (FAR), s’est récemment rendu en Israël. Cette visite de travail s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations de coopération militaire entre les FAR...