Le réarmement du Maroc fait peur à l’Espagne

28 août 2021 - 16h00 - Ecrit par : A.P

Le réarmement dans lequel s’est lancé le Maroc ces dernières années constituerait, selon certains experts espagnols, une « menace militaire » pour l’Espagne et le détroit.

Les experts Guillem Colom, docteur en sécurité internationale, Guillermo Pulido, doctorant en études stratégiques, et Mario Guillamó, diplômé en sciences politiques et en administration, ont alerté dans une étude sur « le réarmement et le renforcement des capacités militaires du Maroc », qui est en concurrence avec l’Algérie et revendique Ceuta et Melilla, après que les États-Unis sous Trump ont reconnu la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental. Ces deux éléments pourraient menacer la paix dans la région du détroit de Gibraltar, estiment-ils.

« Le Maroc a annoncé un plan quinquennal de réarmement dans lequel il a prévu d’acquérir du matériel militaire pour 22 milliards de dollars », rappellent les experts. « L’accroissement concurrentiel des armements d’un pays par rapport à un autre (en supposant qu’ils soient en conflit) engendre une méfiance quant aux intentions offensives possibles et aboutit finalement à une situation de crise », préviennent-ils.

À lire : La modernisation de l’armée marocaine fait-elle peur à l’Espagne ?

Le Maroc a déjà acquis avec le financement partiel de l’Arabie saoudite, une vingtaine de chasseurs-bombardiers américains F-16 Block 50/52, et d’autres matériels militaires, soulignent les experts qui ajoutent que récemment encore, « de nombreux moyens militaires ont été acquis par le Maroc afin d’accroître sensiblement son potentiel militaire ». Il s’agit entre autres d’une vingtaine de F-16 Block 70/72 modernes, de deux cents chars de chasse M1-A1 Abrams (dont 162, mise à jour avec les dernières améliorations disponibles), de 24 hélicoptères de chasse Apache AH-64E, etc. Les experts concluent que cette course aux armements risque de conduire à une « instabilité » dans la région et affectera aussi l’Espagne par rapport à Ceuta et Melilla.

La ministre de la Défense espagnole, Margarita Robles, avait indiqué pour sa part qu’elle n’envisageait pas de revoir sa stratégie à l’égard de Ceuta et Melilla malgré le réarmement du Maroc. Il s’agit d’une « affaire interne du Maroc », pays qui mérite le « plus grand respect », avait-elle déclaré à Europa Press. L’Espagne n’est pas seule, sa politique de défense fait corps avec celle de l’Union européenne et de l’OTAN, alors que « le Maroc n’appartient ni à l’UE ni à l’OTAN », avait ajouté la ministre.

Tags : Espagne - Défense - Armement

Aller plus loin

Le réarmement du Maroc inquiète l’Espagne

L’acquisition par le Maroc de drones turcs, de drones kamikazes israéliens et des avions de guerre américains, semble de plus en plus inquiéter...

La modernisation de l’armée marocaine fait-elle peur à l’Espagne ?

Le Maroc s’est engagé depuis quelques années dans une dynamique de renforcement et de modernisation de son armée, avec le soutien des États-Unis et de l’Arabie Saoudite. Cette...

L’Espagne augmente son budget militaire

Face à la course à l’armement à laquelle se livrent le Maroc et l’Algérie depuis une décennie, et considérant surtout le réarmement du Maroc, l’Espagne a décidé d’augmenter son budget...

Les drones turcs acquis par le Maroc font-ils peur à l’Espagne ?

Le Maroc aurait acquis une bonne quinzaine de drones de combat turc, Bayraktar TB2, dont une partie pourrait être transférée sur la base militaire Al-Aroui près de Nador, à...

Nous vous recommandons

Eurowings va lancer une nouvelle ligne vers le Maroc

La compagnie aérienne low cost Eurowings s’apprête à lancer la liaison aérienne Stuttgart-Marrakech. Une nouvelle ligne qui s’inscrit dans son programme hivernal.

Hakim Ziyech trop cher, l’OL envisage un prêt

L’Olympique Lyonnais serait intéressé par la possibilité de récupérer Hakim Ziyech, en manque de temps de jeu à Chelsea. Une idée qui ne déplait pas à l’international marocain qui pourra se relancer en retrouvant son ancien entraineur Peter Bosz de l’Ajax. Mais...

Marhaba 2022 : « l’un des plus grands dispostifs au monde »

La commission mixte hispano-marocaine mise sur pied dans le cadre de l’opération Marhaba 2022 s’est réunie jeudi à Rabat, pour finaliser les préparatifs de l’évènement, dont le démarrage est prévu le 15 juin...

Maroc : vers une baisse considérable de l’activité immobilière après le ramadan

Au Maroc, l’activité immobilière tournera au ralenti après la célébration de l’Aïd el-fitr. C’est ce que prédit la Fédération nationale des promoteurs immobiliers (FNPI).

En Europe, la tomate marocaine bouscule l’Espagne et les Pays-Bas

Une tomate sur cinq consommée en Europe est d’origine marocaine, plaçant ainsi le royaume devant l’Espagne et les Pays-Bas, les deux grands pourvoyeurs de tomates du marché de l’UE. Ces 5 dernières années, la part de marché de la tomate marocaine en Europe...

Les touristes israéliens succombent au charme de Marrakech

La ville de Marrakech, de par son charme et sa diversité culturelle, ne cesse d’accueillir des centaines de touristes israéliens depuis le lancement des vols commerciaux directs entre Israël et le...

Maroc : une mauvaise surprise à la pompe

Les automobilistes marocains devront s’attendre à une nouvelle hausse du prix de l’essence dans les stations-service en raison de l’inflation importée.

Les aéroports français profitent de la réouverture des frontières marocaines

La réouverture des frontières marocaines a produit un impact positif sur le trafic aérien en France. Le trafic a connu en février 2022 un léger rebond.

L’incroyable coup de folie d’un mineur marocain à Rennes

Alors qu’il roulait à contresens avec une voiture volée dans une rue de Rennes (Ille-et-Vilaine) pour échapper à un contrôle routier, un mineur marocain de 17 ans, ivre et drogué, a percuté une voiture de police, avant de foncer sur un agent. Arrêté, il a...

Abdellatif Hammouchi suspend plusieurs hauts responsables

Abdellatif Hammouchi, directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), a suspendu plusieurs responsables sécuritaires à Salé pour manquements dans l’accomplissement de leur mission.