Le réarmement du Maroc fait peur à l’Espagne

28 août 2021 - 16h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le réarmement dans lequel s’est lancé le Maroc ces dernières années constituerait, selon certains experts espagnols, une « menace militaire » pour l’Espagne et le détroit.

Les experts Guillem Colom, docteur en sécurité internationale, Guillermo Pulido, doctorant en études stratégiques, et Mario Guillamó, diplômé en sciences politiques et en administration, ont alerté dans une étude sur « le réarmement et le renforcement des capacités militaires du Maroc », qui est en concurrence avec l’Algérie et revendique Ceuta et Melilla, après que les États-Unis sous Trump ont reconnu la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental. Ces deux éléments pourraient menacer la paix dans la région du détroit de Gibraltar, estiment-ils.

« Le Maroc a annoncé un plan quinquennal de réarmement dans lequel il a prévu d’acquérir du matériel militaire pour 22 milliards de dollars », rappellent les experts. « L’accroissement concurrentiel des armements d’un pays par rapport à un autre (en supposant qu’ils soient en conflit) engendre une méfiance quant aux intentions offensives possibles et aboutit finalement à une situation de crise », préviennent-ils.

À lire : La modernisation de l’armée marocaine fait-elle peur à l’Espagne ?

Le Maroc a déjà acquis avec le financement partiel de l’Arabie saoudite, une vingtaine de chasseurs-bombardiers américains F-16 Block 50/52, et d’autres matériels militaires, soulignent les experts qui ajoutent que récemment encore, « de nombreux moyens militaires ont été acquis par le Maroc afin d’accroître sensiblement son potentiel militaire ». Il s’agit entre autres d’une vingtaine de F-16 Block 70/72 modernes, de deux cents chars de chasse M1-A1 Abrams (dont 162, mise à jour avec les dernières améliorations disponibles), de 24 hélicoptères de chasse Apache AH-64E, etc. Les experts concluent que cette course aux armements risque de conduire à une « instabilité » dans la région et affectera aussi l’Espagne par rapport à Ceuta et Melilla.

La ministre de la Défense espagnole, Margarita Robles, avait indiqué pour sa part qu’elle n’envisageait pas de revoir sa stratégie à l’égard de Ceuta et Melilla malgré le réarmement du Maroc. Il s’agit d’une « affaire interne du Maroc », pays qui mérite le « plus grand respect », avait-elle déclaré à Europa Press. L’Espagne n’est pas seule, sa politique de défense fait corps avec celle de l’Union européenne et de l’OTAN, alors que « le Maroc n’appartient ni à l’UE ni à l’OTAN », avait ajouté la ministre.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Défense - Armement

Aller plus loin

Les drones turcs acquis par le Maroc font-ils peur à l’Espagne ?

Le Maroc aurait acquis une bonne quinzaine de drones de combat turc, Bayraktar TB2, dont une partie pourrait être transférée sur la base militaire Al-Aroui près de Nador, à...

L’achat d’hélicoptères Bell 412 EPI par le Maroc fait peur à l’Espagne

Le Maroc vient de réceptionner 2 unités des 22 hélicoptères Bell 412 EPI commandés aux États-Unis pour lutter contre les attaques sous-marines. Cette acquisition fait-elle peur...

Espagne : l’armée en colère contre Pedro Sanchez à cause de sa «  peur  » du Maroc

L’Espagne a commandé récemment 20 unités du système de défense aérienne Eurofighter, destinées à la protection des îles Canaries. Mais aux dernières nouvelles, les autorités...

Modernisation de l’armée marocaine : L’Espagne en alerte

La modernisation et le renforcement de l’armée marocaine depuis quelques années inquiète de plus en plus l’armée espagnole qui craint une supériorité militaire du Maroc en cas...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc aurait réceptionné des drones SpyX israéliens

Les Forces armées royales (FAR) marocaines auraient réceptionné un lot de drones suicides SpyX développés par la société israélienne BlueBird Aero System.

Espagne : Navantia démarre la construction du patrouilleur marocain

Les chantiers navals de Navantia, situés à Puerto Real et San Fernando, ont lancé lundi la construction d’un navire spécialisé pour la Marine espagnole, le “Poséidon”, ainsi que d’un patrouilleur hauturier destiné à la Marine Royale Marocaine.

Armée marocaine : budget record et capacités renforcées

Le budget du ministère marocain de la Défense atteint le niveau record de 124,7 milliards de dirhams (12,2 milliards de dollars). Et, les Forces armées royales (FAR) prévoient de conclure des accords records pour renforcer leurs capacités.

Que retenir de la visite de l’inspecteur de l’Artillerie des FAR en Israël ?

Le général de division Mohamed Benawali, inspecteur de l’Artillerie des Forces armées royales (FAR), s’est récemment rendu en Israël. Cette visite de travail s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations de coopération militaire entre les FAR...

Le Maroc investit massivement dans sa défense et son industrie militaire

Le budget du ministère marocain de la Défense nationale devrait atteindre 124,7 milliards de dirhams l’année prochaine, selon le Projet de loi de finances (PLF) 2024. Un budget en hausse d’environ 5 milliards de dirhams par rapport à 2023.

Comment le Maroc et Israël renforcent leur coopération militaire

Depuis la normalisation de leurs relations en décembre 2020, le Maroc et Israël travaillent à renforcer leur coopération militaire au grand dam de l’Algérie, qui craint pour sa sécurité.

Maroc : le chantier de maintenance des aéronefs militaires s’accélère

Le Maroc s’active pour la mise en place d’un écosystème d’industries dédiées à la maintenance d’avions militaires. Un projet qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’accélération industrielle.

Le Maroc équipe ses avions F-16 d’un blindage de pointe

Le Maroc a acquis un blindage de pointe auprès de la société américaine L3Harris Technologies spécialisée dans le matériel militaire de surveillance, les armes à énergie dirigée, la guerre électronique, pour ses avions F-16.

Zones industrielles militaires : les grands projets du Maroc

Le Maroc s’active pour la mise en place d’une industrie de défense robuste. Il dévoile sa stratégie axée sur la création de zones industrielles.

Budget record pour l’armée marocaine

Le Maroc va allouer près de 12,1 milliards de dollars au ministère de la Défense en 2024. Ce montant servira entre autres à l’acquisition d’armes et d’équipements militaires.