Course à l’armement Maroc - Algérie : inquiétudes en Espagne

8 octobre 2023 - 19h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le budget militaire 2023 du Maroc est d’environ 4,67 milliards d’euros (3,6 % par rapport à 2022), contre 23,3 milliards d’euros (130 % de plus qu’en 2022) pour l’Algérie. Les deux pays se livrent à une course à l’armement qui inquiète l’Espagne.

Le Maroc a acheté ces dernières années plusieurs équipements militaires et systèmes de défense auprès des États-Unis, son partenaire privilégié, et d’Israël, notamment depuis la normalisation de leurs relations en décembre 2020 dans le cadre des accords d’Abraham. Ces nouvelles acquisitions, et principalement le lance-roquettes PULS israélien, dont se sont récemment dotées les Forces armées royales (FAR) marocaines, inquiètent l’Espagne qui se sent vulnérable. Le PULS a une portée de 300 kilomètres et est adaptable aux systèmes existants, rappelle El Debate.

L’Algérie, elle, dispose de l’Iskander E, l’un des missiles russes les plus destructeurs avec une portée d’environ 280 kilomètres, ainsi que du système de missile anti-aérien russe Tor-M2, destiné à la destruction de drones et autres cibles aériennes et de quatre sous-marins 636 russes équipés de missiles Kalibr d’une portée de 2 400 kilomètres. Mais l’autre arme qui fait peur à l’Espagne et que s’apprête à acquérir le Maroc auprès de Washington, c’est le lance-roquettes HIMARS. Le Département d’État américain a approuvé cette année la vente à Rabat de 18 HIMARS et 112 missiles sol-sol de trois modèles différents, d’une portée comprise entre 82 et 305 kilomètres, ainsi que la vente de 40 bombes planantes d’une portée allant jusqu’à 120 kilomètres.

À lire : Entre le Maroc et l’Algérie, la course à l’armement inquiète l’Espagne

Selon le classement 2023 de Global Firepower, la marine royale marocaine compte 121 unités navales, 6 frégates, une corvette et 22 patrouilleurs, mais ne dispose pas de sous-marins. L’Algérie en revanche dispose de 201 unités navales, 5 frégates, 6 corvettes, 6 sous-marins et 25 patrouilleurs. Alors que les Forces royales air disposent de 250 avions, dont 83 chasseurs de combat, 30 avions de transport militaire, 67 avions d’entraînement, 4 avions de missions spéciales, 2 avions de ravitaillement en vol et 64 hélicoptères, l’armée de l’air algérienne compte 547 avions, dont 90 avions de combat, 60 avions de transport militaire, 87 avions d’entraînement, 10 avions de missions spéciales et 5 avions de ravitaillement en vol et 273 hélicoptères.

L’armée de terre marocaine compte 31 972 véhicules armés, 40 systèmes de lancement de missiles et 453 pièces d’artillerie automotrice, contre 35 990 véhicules armés, 298 systèmes mobiles de lancement de missiles et 224 pièces d’artillerie automotrice, indique le classement qui, tout en notant une supériorité militaire de l’Algérie sur le Maroc, souligne qu’une grande partie des équipements militaires algériens est obsolète.

Sujets associés : Espagne - Algérie - Défense - Armement

Aller plus loin

Le réarmement du Maroc inquiète l’Espagne

Le Maroc poursuit la dynamique de modernisation et de renforcement de son armée. Le royaume ne cesse d’acquérir des lance-roquettes, des missiles tactiques, des drones et autres...

L’Espagne supérieure militairement au Maroc, mais ...

Le Maroc vient d’acquérir auprès des États-Unis le système de missile sophistiqué HIMARS d’une portée de 300 kilomètres. Une acquisition qui n’inquiète pas l’Espagne qui est...

Entre le Maroc et l’Algérie, la course à l’armement inquiète l’Espagne

L’Espagne observe avec crainte la montée en puissance militaire du Maroc et de l’Algérie. Madrid s’inquiète de l’impact que cette course à l’armement pourrait avoir sur...

Quand l’Algérie intensifie sa course aux drones face au Maroc

Le renforcement par l’armée marocaine de son attirail de drones militaires semble-t-il fait peur à l’Algérie qui « a passé de nouvelles commandes pour augmenter son stock...

Ces articles devraient vous intéresser :

Port d’armes : le Maroc durcit son arsenal juridique

Le gouvernement fait du contrôle des armes à feu une priorité. Dans ce sens, il a adopté un projet de loi pour répondre aux défis actuels et aux mutations sociales et technologiques. Ce projet est déjà sur la table du Parlement.

La fabrication de drones militaires devient réalité au Maroc

Le Maroc a démarré les activités industrielles de défense, notamment la fabrication de drones équipés de matériel d’observation, de surveillance et d’armement.

Les avions F-35, un rêve inaccessible pour le Maroc ?

Plusieurs médias marocains et israéliens ont annoncé l’acquisition « imminente » par le Maroc des avions de combat américains F-35. Selon le Forum Far-Maroc, il ne s’agit en réalité que d’une rumeur « infondée ».

Le Maroc aurait réceptionné des drones SpyX israéliens

Les Forces armées royales (FAR) marocaines auraient réceptionné un lot de drones suicides SpyX développés par la société israélienne BlueBird Aero System.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

La normalisation des relations avec le Maroc booste les exportations d’armes israéliennes

Depuis la normalisation des relations entre le Maroc et Israël, les exportations d’armes israéliennes ne cessent d’augmenter. Une hausse de 30 % a été enregistrée l’année dernière grâce, notamment, au Maroc.

Espagne : Navantia démarre la construction du patrouilleur marocain

Les chantiers navals de Navantia, situés à Puerto Real et San Fernando, ont lancé lundi la construction d’un navire spécialisé pour la Marine espagnole, le “Poséidon”, ainsi que d’un patrouilleur hauturier destiné à la Marine Royale Marocaine.

Le Qatar reconnaissant envers le Maroc

Le Maroc apporte son expertise et son savoir-faire en matière de sécurité au Qatar, pays organisateur de la prochaine coupe du monde. Une aide très appréciée par Doha.

Le Maroc investit massivement dans sa défense et son industrie militaire

Le budget du ministère marocain de la Défense nationale devrait atteindre 124,7 milliards de dirhams l’année prochaine, selon le Projet de loi de finances (PLF) 2024. Un budget en hausse d’environ 5 milliards de dirhams par rapport à 2023.