À Barcelone, il faut payer pour faire sa prière à la mosquée (vidéo)

5 avril 2021 - 20h00 - Espagne - Ecrit par : S.A

À Barcelone, l’imam d’une mosquée a pris une décision pour le moins controversée et choquante à l’approche du mois de ramadan. Il impose une tarification aux fidèles qui, d’habitude, sont nombreux à participer à la prière de vendredi ou aux prières de Tarawih.

Tout fidèle doit débourser 50 euros pour la prière de vendredi et 100 euros pour les Tarawih. C’est ce que l’imam d’une mosquée sise à Barcelone exige des fidèles. « Aucune exception ne sera de mise. Ceux qui ne paient pas, ils ne seront pas autorisés à accéder à la mosquée. […] Si tu ne paies, ce n’est pas la peine que tu viennes à la mosquée », a-t-il martelé.

La crise sanitaire liée au Covid-19 n’a pas épargné les lieux de culte où moins de fidèles participent aux prières. Le respect des mesures sanitaires oblige. Les places sont donc limitées. En conséquence, les caisses des lieux de culte sont vides ou quasiment vides. Une situation qui aurait amené l’imam à prendre cette décision qui soulève de vives polémiques.

Il tente d’ailleurs de se justifier. « Il ne faut pas prendre ça négativement. Considérez cela comme une contribution pour aider la mosquée et alléger vos pêchés », a-t-il dit.

Sujets associés : Espagne - Barcelone - Religion - Ramadan 2024 - Vidéos - Islam

Aller plus loin

Maroc : un imam arrêté en flagrant délit d’adultère

Un imam officiant dans une mosquée de Tizi Ntast, dans la province de Taroudant, a été surpris en flagrant délit d’adultère au domicile de sa maitresse.

Maroc : un imam arrêté pour sorcellerie

Soupçonné de rituels sacrificiels à la recherche de trésor, un imam a été transféré devant le procureur général du roi près la cour d’après de Beni Mellal. L’obsession de la...

À Barcelone, des musulmans rompent le jeûne dans une église

À Barcelone, des musulmans dans la précarité ou sans domicile fixe se sont rassemblés vendredi dernier pour prendre gratuitement l’iftar dans l’enceinte de l’Église catholique...

France : un imam en prison pour apologie du terrorisme

L’imam Luqman Heider, 33 ans, exerçant dans la mosquée de Villiers-le-Bel (Val d’Oise) a été arrêté jeudi 1er octobre pour "apologie publique d’un acte de terrorisme" suite à la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Officiel : l’Aid Al Fitr en France ce vendredi

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) vient de confirmer la date de l’Aid al Fitr pour ce vendredi 21 avril 2023.

"Tramdena" ou "mramden", phénomène du Ramadan au Maroc

Pendant les heures de jeûne du Ramadan, les bagarres font fureur dans les rues du Maroc. Cette année, cela a même dégénéré en meurtre dans certaines régions du pays. Ce phénomène est connu au Maroc sous le nom de "Tramdena". Quelqu’un de "mramden", est...

Comment le ramadan impacte la vie de Youssef En-Nesyri

Dans une interview, l’international marocain Youssef En-Nesyri, un des artisans du parcours exceptionnel et incroyable des Lions de l’Atlas à la Coupe du monde Qatar 2022, s’est confié sur la façon dont le ramadan impacte sa vie.

Officiel : voici la date de l’Aïd al Adha au Maroc

La date de l’Aid al Adha au Maroc est désormais connue. Elle vient d’être annoncée par le ministère des Habous et des affaires islamiques.

L’affaire Zakaria Aboukhlal prend de l’ampleur

L’affaire Zakaria Aboukhlal continue de créer des remous. Après la Fédération royale marocaine de football (FRMF), c’est au tour du Conseil national de la presse de condamner les propos contenus dans un article d’un site électronique sur un supposé...

Les confidences de Gad Elmaleh sur sa rencontre avec le pape François

L’humoriste marocain Gad Elmaleh s’est confié après sa rencontre avec le pape François, au Vatican le 23 décembre, à qui il a présenté son film « Reste un peu », sorti en France le 16 novembre et dont le scénario repose sur son cheminement spirituel...

Vaucluse : les raisons de l’annulation d’une conférence musulmane

Programmée le 27 novembre à Montfavet, une conférence musulmane organisée par l’association D’Clic Valence, a été reportée au 8 janvier avant d’être annulée. Qui des raisons derrière cette annulation ?

Des prières rogatoires dans les synagogues marocaines

Après les mosquées, c’est au tour des synagogues au Maroc d’accueillir des prières rogatoires en faveur de la pluie.

Stains : polémique autour d’une rue rebaptisée au nom de la femme du prophète Mohammad

À Stains (Seine-Saint-Denis), une plaque au nom de la femme du prophète Mohammad, posée au-dessus du panneau indiquant la rue de Pontoise en septembre 2022 est vue d’un mauvais œil sur les réseaux sociaux.

Maroc : voici la date du ramadan 2024

La date de début du ramadan au Maroc est désormais connue. Des calculs astronomiques permettent aujourd’hui de prédire la date exacte.