Nicolas Sarkozy : « au Maroc, je me suis senti chez moi » (vidéo)

14 septembre 2023 - 12h00 - France - Ecrit par : A.P

Invité sur BFM TV mercredi pour parler de son nouveau livre, « Le temps des combats » (Éditions Fayard) paru en août, Nicolas Sarkozy, proche du Maroc, est revenu sur sa relation avec le royaume, touché par un séisme meurtrier, et son roi, Mohammed VI.

« Vous savez, comme beaucoup de Français j’aime le Maroc. Pour une raison que j’ignore, je ne peux pas lire Camus sans me dire que j’aurais aimé naître en Afrique du Nord… J’aime ce soleil, j’aime cette lumière, j’aime cette civilisation et, immédiatement au Maroc, je me suis senti chez moi. Je ne peux pas vous expliquer pourquoi. C’est un pays que j’aime. J’aime la noblesse, l’élégance des Marocains, leur chaleur, leur accueil, quel que soit leur niveau social », a déclaré Nicolas Sarkozy.

L’ancien président français n’apprécie pas que le royaume, mais aussi le roi Mohammed VI. « J’ai bien connu, je connais bien, je crois, le roi du Maroc, Sa Majesté. C’est un grand dirigeant. C’est un très grand dirigeant », a-t-il indiqué, rappelant que le Maroc est « un grand allié de la France ». À l’en croire, le séisme dévastateur du vendredi 8 septembre « a touché bien au-delà de la communauté franco-marocaine… C’est beau de voir les Français bouleversés par cela ».

À lire : Nicolas Sarkozy : «  Nous perdons la confiance du Maroc  »

Dans son ouvrage, Nicolas Sarkozy rappelle l’importance pour la France de « chérir » et « préserver » les relations « privilégiées » avec le Maroc. « Les Marocains sont parfois sensibles jusqu’à la susceptibilité […] Le président Macron n’a pas toujours su trouver les mots et les gestes que les Marocains attendaient. Son tropisme algérien lui procurera bien des déceptions », analyse-t-il dans son livre, révélant la source possible des tensions entre les deux pays.

Sarkozy assure ne pas être au fait du « détail des relations [franco-marocaines] aujourd’hui » mais souligne que « la relation franco-marocaine a toujours été essentielle ». L’ancien chef d’État se rappelle de sa réponse au président Bouteflika qui lui reprochait « amicalement » d’avoir effectué sa visite d’État au Maroc avant l’Algérie. « Écoute, je préfère aller dans un pays où on nous accueille magnifiquement, célébrant l’amitié et la proximité de la culture franco-marocaine plutôt que dans un pays, où sur trois jours de visite, je passe deux jours à me faire rattraper alors que j’étais à peine né au moment où finissait la guerre d’Algérie ».

Sujets associés : France - Mohammed VI - Diplomatie - Nicolas Sarkozy - Vidéos - Tremblement de terre du 8 septembre au Maroc

Aller plus loin

Nicolas Sarkozy : éloges de Mohammed VI et la relation franco-marocaine

L’ancien président français, Nicolas Sarkozy, a, à nouveau, encensé le roi Mohammed VI, le qualifiant d’ « homme d’exception et l’un des grands dirigeants sages et visionnaires ».

Sahara : Nicolas Sarkozy fait pression sur Emmanuel Macron

Dans Le Temps des combats, deuxième tome de ses mémoires, paru le 19 août aux éditions Fayard, l’ex-président français Nicolas Sarkozy appelle la France à reconnaître la...

« Emmanuel Macron a manqué de respect envers Mohammed VI »

Invité mercredi dans l’émission « Conversations avec Anne Cabana » diffusée sur i24news, l’écrivain Tahar Ben Jelloun, abordant la crise entre le Maroc et la France, a déclaré...

L’épouse de Nicolas Sarkozy déclare son amour au Maroc

L’ex-président français Nicolas Sarkozy et son épouse, la chanteuse Carla Bruni passent d’agréables moments au Maroc. L’ex-Première dame en profite pour témoigner son amour au...

Ces articles devraient vous intéresser :

Séisme au Maroc : Maes a tenu sa promesse

Le rappeur Maes a tenu sa parole de venir en aide aux victimes du puissant et dévastateur tremblement de terre survenu au Maroc le 8 septembre.

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

Le Maroc lance un ambitieux programme de reconstruction

Suite au dévastateur séisme qui a secoué six provinces du sud du Maroc, il y a deux semaine, faisant près de 3 000 morts et plus de 5 500 blessés, le Cabinet Royal a annoncé, mercredi, un budget provisoire de 120 milliards de dirhams (environ 11...

Discours du Trône du roi Mohammed VI (intégral)

Le Roi Mohammed VI a adressé un discours à la nation, ce samedi 30 juillet 2022, à l’occasion de la Fête du Trône. En voici l’intégralité.

Le roi Mohammed VI félicite Walid Regragui et les joueurs marocains

Le roi Mohammed VI a eu un entretien téléphonique avec l’entraîneur de l’équipe nationale, Walid Regragui, suite à leur parcours en coupe du monde au Qatar.

Rentrée parlementaire : voici le discours du roi Mohammed VI

Le Roi Mohammed VI a adressé, vendredi, un discours au Parlement à l’occasion de l’ouverture de la 1ère session de la 2ème année législative de la 11ème législature. Le voici dans son intégralité

Le FMI va accorder un important prêt au Maroc

Le Fonds monétaire international (FMI) s’apprête à débloquer, à partir du nouveau fonds fiduciaire pour la résilience et la durabilité, un énorme prêt au Maroc, afin de renforcer la résistance du pays aux catastrophes liées au climat.

Maroc : un nouveau dispositif pour l’organisation de la communauté juive

Le gouvernement Akhannouch a présenté au roi Mohammed VI une série de mesures prises concernant l’organisation de la communauté juive marocaine,lors du conseil des Ministres présidé par le souverain.

Des personnes condamnées pour terrorisme graciées par le roi Mohammed VI

Le roi Mohammed VI a gracié quelque 1518 personnes à l’occasion de l’Aïd al fitr fêté ce samedi 22 avril au Maroc, dont certaines ont été condamnées dans des affaires de terrorisme. Voici le détail de ces grâces :