Recherche

Cinq nouveaux grands ports au Maroc d’ici 2030

© Copyright : DR

4 novembre 2015 - 14h30 - Economie

La réussite du port Tanger Med semble donner des ailes au gouvernement marocain. D’ici 2030, cinq nouveau grands ports devraient être construits pour accompagner le développement du pays.

« Suite au succès du port et de la zone franche de Tanger-Med », écrit Oxford Business Group, le Maroc va poursuivre ses efforts pour une amélioration et une expansion « considérables de son infrastructures portuaire régionale ». Actuellement, plus de 100 millions de tonnes transitent via les ports marocains, soit 98% du commerce du pays et cette croissance exponentielle pousse le pays à « des investissements conséquents dans ses infrastructures portuaires. ».

Au mois de septembre dernier, le ministre du Transport et de la Logistique, Abdelaziz Rabbah, avait annoncé de « nouvelles grandes installations portuaires à Nador, Kenitra et Dakhla » mais aussi « dans les ports de Safi et de Jorf Lasfar » pour développer les industries existantes.

Le projet le plus avancé à ce jour et celui du port en eau profonde du complexe Nador West Med qui sera mis en service en 2019. Doté d’une terminal à conteneurs et de zones industrielles, il sera aussi spécialisé dans les hydrocarbures et le charbon avec des terminaux dédiés. Le port est doté d’un budget de plus de 10 milliards de dirhams.

Le port de Kénitra Atlanique est également bien avancé surtout depuis l’annonce de la venue du constructeur français Peugeot-Citroën qui prévoit de lancer son usine en 2020. Le port est doté d’un budget prévisionnel de 8 milliards de dirhams et des appels d’offres pour des études préliminaires ont déjà été lancés par les autorités.

Celui de Safi est également sur de bons rails, puisqu’il est finalisé à 22%, avance Oxford Business Group qui s’appuie sur des données issues de la presse. Doté d’un budget de 4 milliards de dirhams, le nouveau port est destiné aux marchandises pour les produits de l’agriculture et de l’industrie locales. L’exportation des phosphates, dans laquelle le royaume détient la première place mondiale, prendra une place de choix dans ce nouveau port.

La stratégie industrielle et énergétique sera, elle, dévolue au port de Jorf Lasfar. Avec des travaux estimés à 4,6 milliards de dollars et dont la mise en service est prévue en 2019, le port sera spécialisé dans l’importation de gaz naturel liquéfié, autre grand chantier lancé par le gouvernement marocain.

Mots clés: Tanger , Energie , Kenitra , Safi , Tanger Med , Jorf Lasfar , Nador West Med

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact