Parcours d’Omar Tahiri, ancien mineur marocain de la fosse Ledoux

21 août 2022 - 19h40 - France - Ecrit par : S.A

Le Marocain Omar Tahiri est un ancien de la fosse Ledoux, qui a travaillé dans le charbon, au fond des mines de Douchy, Douai et Condé-sur-l’Escaut (Nord de la France).

Omar Tahiri, 81 ans, se souvient des 31 ans de vie professionnelle. Arrivé en France au début des années 1960, il réalise son rêve, celui de travailler dans les mines. À l’époque, les entreprises minières étaient en quête de main-d’œuvre et se ruaient vers le Maghreb. Omar sert dans l’industrie minière au Nord-Pas-de-Calais. Il coud les bleus des mineurs pendant vingtaine de jours. Son savoir-faire et les qualités recherchées (ne pas boire ni fumer) par les supérieurs le propulsent au poste de conducteur d’engin. À ce poste, il travaille avec prudence. « Il fallait toujours faire attention, ne pas perdre son sang-froid et écouter les conseils des responsables. Sinon tu écrases quelqu’un », précise à La Voix du Nord Omar.

À lire : Qui est Félix Mora, le recruteur « attitré » de 80 000 mineurs marocains pour les Houillères ?

Contrairement à ses camarades, il a su éviter plusieurs tragédies. Il se souvient de la tragédie qui avait touché un quartier voisin du sien. « Le toit de la galerie qui s’effondre, ou les coups de grisou qui emportent les hommes », décrit-on. « C’est comme une tomate, raconte Omar. Quand tu l’aplatis, il ne reste plus rien. C’est pour ça que tous les mineurs avaient des plaques métalliques avec des numéros, pour les identifier. Car on ne pouvait pas reconnaître leur visage lorsque ça arrivait. »

À lire : Le parcours d’Ayoub, un jeune Marocain déterminé à réussir en France

À la mine, Omar travaillait sans peur. « Je n’y ai jamais pensé, il ne faut surtout pas. Sinon tu n’y vas pas. » La journée était marquée par les rotations entre les équipes de mineurs. Les activités de la nuit se résument à : huilage, contrôle des machines et celui de la présence du gaz dans les galeries. Une inspection quotidienne pour éviter les catastrophes humaines.

À lire : Appie el Massaoudi : le parcours d’un « petit délinquant » devenu entrepreneur à succès

En près de 31 ans de service, Omar a brillé par le professionnalisme dans le bassin minier du Nord-Pas-de-Calais inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO le 30 juin 2012.

Sujets associés : France - Industrie

Aller plus loin

Un médecin marocain en Lituanie raconte son expérience

Parti du Maroc après l’obtention de son diplôme de médecin, Abderrahmane Bouboual a regagné la Lituanie, où il exerce en tant qu’ambulancier depuis bientôt sept ans. Son rêve,...

Qui est Félix Mora, le recruteur « attitré » de 80 000 mineurs marocains pour les Houillères ?

Félix Mora est un ancien officier français qui a recruté, durant près de 20 ans, près de 80 000 Marocains pour le compte des Houillères du Nord et de Lorraine. Comment est-il...

L’incroyable parcours de Hicham, atteint d’une maladie rare à Malaga

Hicham El Hafed, 25 ans, est arrivé à San Pedro Alcántara (Marbella) dans le coma en 2006 en provenance du Maroc avec un visa humanitaire grâce à l’aide de la Croix Rouge....

Portrait de l’Américain d’origine marocaine Ismail Elfath, arbitre de Portugal-Ghana

Ismail Elfath a arbitré jeudi 24 novembre le premier match Portugal-Ghana (3-2) à la coupe du monde Qatar 2022. Qui est cet arbitre américain d’origine marocaine ?

Ces articles devraient vous intéresser :

La fabrication de drones militaires devient réalité au Maroc

Le Maroc a démarré les activités industrielles de défense, notamment la fabrication de drones équipés de matériel d’observation, de surveillance et d’armement.

Véhicules électriques : deux usines géantes de batteries au Maroc

Le Maroc va bientôt disposer de deux usines de fabrication de batteries de véhicules. Les projets sont évalués à 6 milliards d’euros et à 4 milliards d’euros, a annoncé cette semaine Ryad Mezzour, le ministre marocain de l’Industrie et du commerce.

Zones industrielles militaires : les grands projets du Maroc

Le Maroc s’active pour la mise en place d’une industrie de défense robuste. Il dévoile sa stratégie axée sur la création de zones industrielles.

Un gisement de manganèse de bonne qualité découvert au Maroc

Les tests de laboratoire effectués au niveau des gisements de manganèse au Maroc sont excellents, affirme la société canadienne Elcora, qui a prévu le démarrage de la production avant la fin de cette année.

Le Maroc, futur grand producteur de batteries pour voitures électriques ?

Le Maroc ambitionne de créer une gigafactory de batteries pour véhicules électriques. D’ores et déjà, il a engagé des négociations avec certains fabricants.

Le Maroc, futur grand de l’industrie de batteries pour véhicules électriques

Le Maroc dispose des atouts nécessaires pour créer une industrie de batteries pour véhicules électriques. D’ores et déjà, le royaume a engagé des négociations avec certains fabricants dans ce sens.

Maroc : le secteur automobile recrute de nombreux ingénieurs

Le ministre de l’Industrie et du commerce, Ryad Mezzour a annoncé que 2 000 nouveaux ingénieurs seront bientôt recrutés dans le cadre du renforcement du secteur de l’industrie automobile au Maroc.

De belles perspectives pour la production marocaine d’huile d’olive

La Commission européenne est optimiste pour la production marocaine d’huile d’olive, avec une forte augmentation cette année.

Séisme : l’économie marocaine touchée en plein cœur

Le puissant séisme qui a touché le Maroc dans la nuit du vendredi 8 septembre, n’a pas causé que des dégâts humains et matériels. Il affecte durement l’économie du royaume, en plein essor depuis une dizaine d’années.

Maroc : le chantier de maintenance des aéronefs militaires s’accélère

Le Maroc s’active pour la mise en place d’un écosystème d’industries dédiées à la maintenance d’avions militaires. Un projet qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’accélération industrielle.