Le corps calciné d’un Marocain découvert à Paris

25 juillet 2022 - 19h40 - Monde - Ecrit par : S.A

Le corps calciné d’un Marocain a été découvert à la réouverture de la ligne 6 du métro, entre Pasteur et Sèvres-Lecourbe, samedi 23 juillet. Une enquête pour déterminer les causes exactes de la mort de la victime.

Les faits se sont déroulés dans la nuit de vendredi à samedi. Vers 1 heure du matin, la police municipale appelle la police nationale à intervenir près d’un local désaffecté sous la station Sèvres-Lecourbe, qui est régulièrement squatté par un groupe de mineurs non accompagnés, rapporte Le Parisien. Selon une source policière, deux individus étaient en train de dégrader des tôles de chantier pour s’introduire sur le toit d’un local.

À lire : Le corps d’un Marocain mutilé découvert dans un sac poubelle près de Metz

« Sous le métro aérien, un ancien local désaffecté est utilisé par plusieurs mineurs le soir, explique Philippe Goujon, le maire du XVᵉ arrondissement. C’est un lieu connu des services sur lequel nous sommes intervenus plusieurs fois pour empêcher l’entrée de ces mineurs qui peuvent être jusqu’à une dizaine ces derniers jours, notamment au niveau du toit, fait d’une grille qui est constamment forcée. »

À lire : Un Marocain retrouvé mort dans une prison en Espagne

Les agents leur demandent de descendre du bâtiment. Les deux individus n’obtempèrent pas. Ils escaladent les barrières du métro et s’enfuient. Les agents et le renfort de la police nationale patrouillent aux alentours des métros Pasteur et Sèvres-Lecourbe, mais les deux jeunes hommes sont introuvables. Samedi matin, un conducteur de la RATP découvre un corps calciné près d’un rail de traction, utilisé pour faire passer l’alimentation en énergie électrique, entre les deux stations de métro.

À lire :Le corps sans vie d’un Marocain retrouvé sur une plage à Ceuta

Une enquête est en cours pour déterminer si le corps retrouvé est bien celui d’un des deux jeunes aperçus la veille sur le toit du local désaffecté, les circonstances exactes de son décès, ainsi que l’âge de la victime. « Extrêmement horrifié par ce drame », le maire pense qu’une électrocution en raison de la formation d’un arc électrique serait à l’origine de la mort du jeune homme.

Sujets associés : Paris - Enquête - Décès

Aller plus loin

Macabre découverte à Fès : l’auteur présumé arrêté

Le corps sans vie d’un sexagénaire a été découvert dans un sac en plastique dans la zone de Ben Debbab, à Fès, le 9 janvier dernier. L’auteur des faits, un frère de la victime,...

Le corps d’un Marocain mutilé découvert dans un sac poubelle près de Metz

Le corps sans vie d’un Marocain, « partiellement mutilé », a été retrouvé dans un sac-poubelle à Argancy, près de Metz (Moselle), le 13 décembre 2021. L’autopsie a révélé un...

Un Marocain retrouvé mort dans une prison en Espagne

Le détenu marocain qui a été retrouvé jeudi dernier dans sa cellule de la prison de Zuera, dans le nord de l’Espagne, serait mort après avoir ingéré un cocktail de médicaments...

Maroc : un homicide qui s’est produit en 1999 en passe d’être élucidé

Étrange découverte à l’intérieur des ruines d’une maison abandonnée dans la région de « Boukhnouz » (banlieue de la ville d’Al Aroui). Les éléments de la Brigade nationale de la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Khalid Naciri, ancien ministre marocain, s’éteint à l’âge de 77 ans

Khalid Naciri, ancien ministre de la Communication sous le gouvernement El Fassi et l’un des dirigeants du Parti du progrès et du socialisme (PPS), est décédé mercredi soir dans une clinique à Rabat à l’âge de 77 ans. Diplomate et communicant émérite,...

Brahim Salaki : le monde de la télévision marocaine en deuil

Le journalisme marocain est en deuil avec la perte de Brahim Salaki, figure emblématique de la télévision nationale. Âgé de 64 ans, il a perdu sa longue bataille contre la maladie et s’est éteint ce dimanche 23 avril 2023.

Quatre membres du Polisario tués par un drone marocain

Quatre personnes auraient été tuées ces derniers jours par des drones marocains au Sahara, selon des médias proches du Polisario.

Flou autour des circonstances du décès de Cheikha Tsunami

La chanteuse Cheikha Tsunami, grande icône du Chaâbi, s’est éteinte mardi 17 octobre à l’Hôpital militaire de Rabat, à l’âge de 45 ans. Les circonstances de son décès restent floues.

Hassan II : Gilles Perrault, auteur de « Notre ami le roi » est décédé

L’écrivain et militant Gilles Perrault, connu notamment pour son ouvrage « Notre ami le roi », sur le roi Hassan II, est décédé à l’âge de 92 ans d’un arrêt cardiaque, selon des informations communiquées par sa famille.

Décès de Hamidou Laanigri, un pilier de l’armée marocaine

Hamidou Laanigri, général de corps de division, est décédé ce dimanche 10 septembre à Rabat, à l’âge de 84 ans.

Ayoub, 16 ans : l’impossible deuil après le séisme au Maroc

Ayoub, 16 ans, est l’un des survivants du puissant et dévastateur séisme qui a touché une partie du Maroc dans la nuit du 8 septembre. Il a perdu cinq membres de sa famille dans la catastrophe.

Smara : « Ces attaques ne resteront pas impunies », prévient le Maroc

Omar Hilale, représentant permanent du Maroc aux Nations unies a réagi à l’attaque que le Polisario a affirmé avoir mené dans la nuit du samedi à dimanche dans la ville d’Es-Semara et qui a fait un mort et trois blessés dont deux sont dans un état grave.

Maroc : l’épineux problème des cimetières

Face à une crise grandissante liée à l’espace des cimetières au Maroc, Ahmed Toufiq, le ministre des Habous et des Affaires islamiques, a abordé, ce lundi, la problématique devant la Chambre des représentants.

Décès de l’ancienne ministre Soumia Benkhaldoun

L’ex-ministre déléguée auprès du ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, Soumia Benkhaldoun, est décédée des suites d’un cancer. Elle était âgée de 60 ans,