Paris : suspendu quatre mois pour radicalisation, un policier porte plainte

19 octobre 2021 - 09h00 - Ecrit par : S.A

L’officier de confession musulmane suspendu après l’attentat de la préfecture de police de Paris a décidé de porter plainte pour dénonciation calomnieuse et discrimination. En cas de non-satisfaction, ses avocats annoncent qu’ils porteraient l’affaire devant la Cour européenne des droits de l’Homme.

L’attentat à la préfecture de police de Paris en octobre 2019 a fait quatre morts et deux blessés - des fonctionnaires de police. Les forces de l’ordre avaient tué son auteur, un employé administratif de 45 ans. Par la suite, sept fonctionnaires dont Hervé C., capitaine de confession musulmane ont été suspendus et désarmés devant leurs collègues. Le préfet de police, Didier Lallement venait de recevoir plusieurs dizaines de signalements en interne pour des soupçons de radicalisation de policiers et policières. Après quatre mois de suspension, l’officier de confession musulmane a réintégré un autre service, celui des fraudes à la TVA.

À lire : Attentats de Bruxelles : les victimes portent plainte contre l’Etat

Il avait finalement été blanchi de tout soupçon de radicalisation par un rapport de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) datant du 8 juin 2020, rapporte France Inter. Un rapport dont Hervé C. a pris connaissance cet été. Il ressort de 17 témoignages de collègues l’absence totale de signaux d’une possible radicalisation islamiste. « Les ressentis et les inquiétudes des agents paraissent liés à l’enquête administrative diligentée en 2011, à l’absence de communication de ses conclusions et au contexte lié à l’attentat perpétré le 3 octobre 2019 à la préfecture de police, et non à des éléments factuels et concrets quant à une éventuelle radicalisation de cet agent », indique le rapport.

À lire : Attentats de Paris : les craintes de l’avocat de Mohamed Abrini

« Les signalements du départ ont été passés au tamis de l’IGPN », raconte Anass Khafif, l’un des avocats de l’officier. « L’inspection a rendu ses conclusions, a blanchi et inscrit noir sur blanc qu’il n’y a aucun fait matériel à reprocher à notre client. » « Deux années plus tard, on le traite de terroriste ! Sans procès, sans éléments, sans faits matériels, on vous assigne à un soupçon de terrorisme, un soupçon de radicalisation ; mais où va-t-on ?  », fulmine-t-il de colère.

Tags : Paris - Religion - Islam - Plainte

Aller plus loin

Attentats de Paris : les craintes de l’avocat de Mohamed Abrini

Stanislas Eskenazi, l’avocat du belgo-marocain Mohamed Abrini craint que « les vivants » paient « pour les morts » dans le cadre du procès historique des attentats de...

Attentats de Bruxelles : les victimes portent plainte contre l’Etat

L’audience de plaidoiries a eu lieu lundi dernier devant le tribunal néerlandophone de première instance de Bruxelles. Les victimes des attentats du 22 mars 2016 qui ont intenté...

Attentats terroristes de Casablanca, 18 ans après

Les attentats terroristes du 16 mai 2003 à Casablanca ont rappelé aux Marocains que leur pays n’était pas à l’abri du terrorisme. Les familles des victimes de ces événements...

Belgique : des révélations sur le parcours de Brahim Abdeslam

Le parcours de Brahim Abdeslam avant les attentats de Paris et Saint-Denis en août 2015, a été révélé vendredi par un enquêteur belge.

Nous vous recommandons

Variole du singe : le Maroc se met en état d’alerte

Face à la propagation de la maladie de la variole du singe en Europe et dans le monde, le Maroc a opté pour l’anticipation, en mettant en place un plan de veille et d’alerte sanitaire.

Irak : appel au boycott du concert de Saad Lamjarred

En Irak, une campagne de boycott a été lancée sur les réseaux sociaux pour appeler les autorités à annuler le concert de l’artiste marocain Saad Lamjarred, accusé d’agression sexuelle.

Triste nouvelle : Rayan est mort

C’est une triste nouvelle que nous venons d’apprendre. Le petit Rayan, 5 ans, tombé mardi après-midi dans un puits de 32 mètres de profondeur près de Chefchaouen, dans le nord du Maroc, est décédé.

Contrat GME : l’Espagne était au courant depuis 3 ans de la décision de l’Algérie

L’Espagne à travers son plus grand groupe gazier Naturgy était au courant depuis 2018 de la décision du gouvernement algérien de rompre le contrat Gazoduc Maghreb-Europe avec le Maroc.

Visas pour la France pour les Marocains : la situation se débloque

Lors de son passage au Maroc, M’jid El Guerrab, député français sortant de la 9ᵉ circonscription des Français de l’étranger, a assuré que les difficultés entravant la procédure de délivrance des visas français pour les ressortissants marocains seront levées...

Ryanair délaisse les Îles Canaries pour le Maroc

Ryanair va s’installer au Maroc, après avoir quitté les îles Canaries. La compagnie aérienne à bas prix irlandaise prévoit d’établir une nouvelle base à Agadir et d’offrir 25 liaisons vers les grandes villes européennes avec 55 vols par semaine d’ici la...

Royal Air Maroc intègre officiellement Oneworld

Royal Air Maroc a annoncé lundi qu’elle fait désormais partie du prestigieux réseau Oneworld, qui regroupe les principales compagnies aériennes du monde connues pour leurs services et prestations de...

Royal Air Maroc programme de nouveaux vols vers la France

Suite à la suspension de toutes les liaisons aériennes pendant 15 jours, la compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) envisage de programmer de nouveaux vols spéciaux entre le 11 et le 13 décembre 2021, au départ du Maroc et à destination de la...

Un match de l’équipe d’Algérie au Maroc ?

Le Burkina-Faso a sollicité le Maroc pour qu’il accueille la rencontre entre les Étalons et les joueurs algériens. C’est un match qui entre dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2022.

Maroc : voici la date de la rentrée scolaire

Les élèves marocains reprendront le chemin de l’école le 5 septembre prochain pour le compte de rentrée scolaire 2022-2023, selon le calendrier officiel dévoilé par le ministère de l’Éducation nationale.