Le parlement marocain alimenté à l’énergie solaire

5 novembre 2021 - 07h00 - Economie - Ecrit par : A.T

Le siège de la Chambre des représentants à Rabat est désormais alimenté au tiers de sa consommation électrique par l’énergie solaire. Une initiative qu’il faut saluer.

Le dispositif écologique installé sur les lieux a démarré avec l’installation de plus de 670 panneaux solaires photovoltaïques qui permettent de produire 420 000 KW par an, rapporte Maghreb Intelligence, qui précise que l’objectif final est de couvrir la totalité de la consommation électrique du parlement par les énergies renouvelables.

De même, le parlement a entrepris une digitalisation accentuée de ses services en réduisant de 90 % sa consommation en papier et optant désormais pour les supports électroniques pour ses documents et données, fait-on savoir.

A lire : Le Maroc prépare 50 projets liés aux énergies renouvelables

Pour rappel, ce siège a été choisi en 2017 par l’ONU parmi 10 monuments et bâtiments historiques amis de l’environnement. Vieux de près d’un siècle, le bâtiment est classé patrimoine national et historique.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Investissement - Energie solaire - Parlement marocain

Aller plus loin

Programme Noor Atlas : lancement d’un appel d’offres

L’agence marocaine pour l’énergie durable (Masen) est à la recherche d’un ou des constructeurs EPC du programme solaire Noor Atlas, pour une capacité d’environ 260 MW. Un appel...

Des stades marocains vont passer à l’énergie propre

La Société nationale de gestion des stades de football au Maroc recherche des partenaires capables d’investir dans l’autonomisation énergétique des grands stades du Maroc.

Le Maroc prépare 50 projets liés aux énergies renouvelables

Lors de la 26ᵉ conférence des Nations-Unies sur les changements climatiques (COP26) qui se tient à Glasgow, le Maroc a annoncé travailler sur la réalisation de 50 projets liés...

Maroc : six ministres cèdent leur siège au parlement

La Cour constitutionnelle vient d’ordonner à six ministres du gouvernement Akhannouch de libérer leurs sièges au parlement, remportés au terme du scrutin du 8 septembre dernier.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : le débat sur l’interdiction de TikTok s’invite au parlement

Plusieurs députés marocains appellent à l’interdiction de TikTok au Maroc. Ils s’inquiètent de la qualité des contenus publiés sur ce réseau social chinois qui, selon eux, constitue un danger pour la jeunesse.

Le Maroc veut exporter de l’hydrogène vert vers l’UE d’ici 2050

Le Maroc veut continuer à produire davantage de l’hydrogène vert pour poursuivre sa transition énergétique et devenir à terme un grand exportateur du combustible vers l’UE.

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Cannabis : des entreprises étrangères attendent leur autorisation au Maroc

Suite à l’adoption du projet de loi sur l’usage légal du cannabis, plusieurs investisseurs étrangers manifestent leur intérêt pour investir dans ce domaine au Maroc. Plus d’une dizaine d’entre eux attendent leurs autorisations, selon le député...

Le Maroc, nouveau leader mondial des énergies renouvelables ?

Le Maroc se positionne en leader mondial des énergies renouvelables. C’est du moins ce qu’affirme le think tank Policy Center for the New South (PCNS).

Maroc : la question des dattes algériennes arrive au parlement

Le groupe Haraki à la Chambre des Représentants a interpellé le ministre de l’Agriculture, Mohamed Sidiki, sur les dattes notamment d’origine algérienne qui ont inondé le marché marocain avant le début du mois de ramadan.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Maroc : une taxe de 30% sur les « Iphone »

Les députés de la majorité parlementaire désapprouvent l’augmentation de 2,5 % à 30 % des droits de douane sur les smartphones importés, prévue dans le Projet de loi de finances (PLF) 2024. Certains plaident pour une taxe sur les téléphones de luxe,...

Le Maroc facilite encore plus la création d’entreprise

Le gouvernement marocain a franchi un pas important vers la simplification des démarches administratives pour les entrepreneurs. Jeudi 30 mars, le Conseil de gouvernement a approuvé un projet de décret fixant les modalités et les procédures de création...

Coupe du monde 2030 : un détail qui fait jaser au Maroc

Le ministre de l’Éducation nationale, de l’enseignement primaire et des sports, Chakib Benmoussa, a été interpelé par des députés au sujet de l’absence de l’identité marocaine dans le slogan de la coupe du monde 2030 que le Maroc organisera...